"On se relève et ça coupe le souffle" : la bronchopneumopathie chronique obstructive, mal silencieux des femmes

"On se relève et ça coupe le souffle" : la bronchopneumopathie chronique obstructive, mal silencieux des femmes©MAXPPP
A lire aussi

franceinfo, publié le mercredi 15 novembre 2017 à 07h25

La journée mondiale de lutte contre la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) a lieu le mercredi 15 novembre. Cette maladie sournoise, qui endommage les bronches et les poumons, est souvent due au tabac (80% des cas) et concerne plus de 3 millions de personnes en France. En 2020, elle sera la troisième cause de mortalité selon les pneumologues. Les spécialistes sont très inquiets car elle touche de plus en plus de femmes. Cette pathologie peut progresser silencieusement pendant des années et elle est donc largement sous-diagnostiquée.

Les deux sexes ne sont pas égaux devant la BPCO. Chez un homme, les symptômes sont clairs, notamment une fort toux, facilement repérable. Chez la femme, en revanche, ils sont plus discrets, avec souvent un essoufflement qui peut passer…

Lire la suite sur Franceinfo

 
3 commentaires - "On se relève et ça coupe le souffle" : la bronchopneumopathie chronique obstructive, mal silencieux des femmes
  • JAMAIS je n'ai fumé, mais j'ai eu une forte coqueluche à l'âge de 3 ans, en 1949.... en 2009, j'ai fait une double pneumonie et là j'ai eu la chance de rencontrer un super pneumologue qui m'a annoncé que je faisais de la BPCO, mais il m'a demandé de suite si j'avais eu une forte coqueluche étant enfant, du à cette maladie j'ai des poumons de fumeuse. Personne ne fumait à la maison, donc ce n'est pas du tabagisme passif, pas de vaccins à l'époque.
    Donc réadaptation dans un centre spécialisé, j'entretien en faisant du vélo tous les jours, de l'aquagym, la marche c'et plus compliqué lorsque l'on est essoufflé. Ce n'est pas une maladie simple à vivre, fuir les lieux confinés, Donc oui je me dis que c'est injuste, suite à cette coqueluche, mais j'ai eu une chance immense de rencontrer MON pneumologue que je ne remercierai jamais assez de m'avoir si bien soignée et qui me suit régulièrement, parce que d'autres avant ne m'avaient rien décelé.
    Alors MERCI

  • un mal silencieux, l'infoobstructopathie, règne à Vouzan, et ça coupe le souffle des honnêtes citoyens qui croyaient vivre en démocratie : rien ne filtre (croient-ils) sur la, les candidature(s) au poste de maire, après la démission provoquée de la maire par ceux qui ont intérêt à défendre leurs intérêts!... Ben imaginez un peu : vous placez auprès du maire un de vos proches auquel est accordée une délégation de signature, et le tour est joué : terres, bois, immeubles sont à vous! Bon c'est vrai, il faut passer par-devant notaire et ça laisse des traces forcément! imaginez un journaliste consciencieux qui se penche sur le problème et met en relation les acquisitions subreptices avec la présence d'un proche avec délégation, et le pot aux roses est découvert! Reste à savoir si le journal local va avoir cette conscience professionnelle (déontologie!) et accepter la défection de quelques abonnés par voie de conséquence!

  • Nos écolos dans leur campagne contre le diesel avait trouvé qu'il provoquait le décés ee 50.000 personnes '
    Les principales causes d'insuffisance respiratoires sont bien le tabac , les allergies respiratoires et non la pollution due au diesel .

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]