Nouveaux droits sur la fin de vie : l'ADMD dénonce un "renoncement" de Hollande

Nouveaux droits sur la fin de vie : l'ADMD dénonce un "renoncement" de Hollande

Des chirurgiens dans un couloir d'hôpital (illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 05 août 2016 à 15h00

Trois textes réglementaires permettant l'application de la nouvelle loi sur les droits des personnes en fin de vie, parmi lesquels le droit à une sédation profonde et continue jusqu'au décès, ont été publiés ce vendredi 5 août au Journal officiel. Cette entrée en vigueur ne satisfait pas les associations, qui voient dans ces textes une version largement édulcorée des engagements pris par François Hollande.

-

Deux décrets et un arrêté mettant en pratique la loi Claeys-Leonetti entrent en vigueur ce vendredi. "Souhaitées par le président de la République, longuement et largement concertées, les mesures qui entrent aujourd'hui en vigueur représentent une avancée fondamentale pour les droits du malade et de l'individu. Elles constituent, sur un sujet aussi intime, le point d'équilibre qui rassemble le plus largement dans la société française", se félicite la ministre de la Santé Marisol Touraine dans un communiqué.

Le conseiller régional d'Île-de-France et militant associatif Jean-Luc Roméro est lui nettement plus sceptique. Le président de l'Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD) déplore une "opération de com". "On veut nous faire croire que la 3e loi Leonetti sur la fin de vie est une grande avancée", estime t-il. L'ADMD pointe quant à elle ce qu'elle considère comme un "renoncement" de François Hollande.

Cible de la colère de l'association : les dispositions sous conditions concernant les directives anticipées. Le nouveau décret fixe les critères de validité de ces directives, qui permettent à chacun d'indiquer à l'avance s'il souhaite limiter ou arrêter les traitements qu'il pourrait recevoir en fin de vie, au cas où il deviendrait alors incapable d'exprimer sa volonté. Toutefois, un médecin pourra désormais les ignorer s'il les juge "manifestement inappropriées ou non conformes à la situation médicale".

L'ADMD DÉPLORE UN DROIT À MOURIR DE FAIM ET DE SOIF

Il devra dans ce cas motiver sa décision après avoir recueilli l'avis de l'équipe de soins et d'au moins un autre médecin, "avec lequel il n'existe aucun lien de nature hiérarchique". Il doit également recueillir l'avis de la personne de confiance ou, à défaut, de la famille et des proches, et inscrire les motifs de sa décision dans le dossier du patient. Pour faire connaître les directives anticipées, la ministre a annoncé le lancement à la fin de l'année d'une campagne d'information auprès des professionnels de santé, puis du grand public, sous l'égide du Centre national des soins palliatifs.

Un deuxième décret précise les conditions dans lesquelles pourront être décidés l'arrêt des traitements et la mise en oeuvre de la sédation profonde et continue jusqu'au décès de la personne. Il s'agit de l'un des principaux droits ouverts par la loi du 2 février 2016 sur la fin de vie. Là encore, la disposition est critiquée par les associations "pro-choix", qui considèrent cette option comme "une mort de faim et de soif".
 
14 commentaires - Nouveaux droits sur la fin de vie : l'ADMD dénonce un "renoncement" de Hollande
  • Bonjour, j'ai un plus je porte la médaille, avec mon nom gravé . "Orne"

  • Je n’aime pas cet homme, c’est un fait, je ne lui souhaite même pas d’être confronté à ce cas.
    Condamné unanimement par le corps médical mon épouse est partie dans la souffrance (palliée bien sur).

  • quand pourra-t-on décider de mourir avec l'aide d'un tiers ?

  • HONTEUX , mais a l image de notre MOI JE c est a dire ne prend jamais de decisions , le gouvnement ne doit pas decider a notre place , pour une fois qu il demande notre a vie .On t il eu dans leur famille un etre cher en fin de vie et le voir souffrir ,? NON...... car ce gouvernement de nul aurait fait une avance. MOI JE,je n ai pas vote pour vous , je ne vous souhaite pas de voir souffrir vos proches, mais quand meme un peu pour voir la souffrance ......

  • De toute façon son quinquénnat n'a été que renoncement

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]