Normandie : le témoignage sidérant des proches d'un assaillant

Normandie : le témoignage sidérant des proches d'un assaillant©Reuters
A lire aussi

6Medias, publié le mardi 26 juillet 2016 à 19h38

Ce sont des témoignages étonnants qu'ont apportés deux connaissances de l'un des assaillants de l'attaque terroriste qui a fait un mort dans une église à Saint-Etienne-du-Rouvray mardi 26 juillet. Interrogé par RTL, l'un d'eux explique que cet acte était prémédité : "Je ne suis pas étonné, il m'en parlait tout le temps...

Il parlait de l'Islam... qu'il allait faire des trucs comme ça. Sur le Coran de La Mecque (sic), il m'a dit : 'Je vais attaquer une église'. Il m'a dit ça il y a deux mois en sortant de la mosquée. Sur la vie de ma mère, je ne l'ai pas cru".

L'autre personne interrogée par RTL évoque la personnalité du tueur, "un garçon normal" qui "s'est fait retourner le cerveau". "C'était un mec du collège Paul-Éluard, un jeune comme nous... Je ne comprends pas pourquoi il a basculé dans tout ça, a poursuivi ce proche de l'assaillant. Il faut pas le comparer aux autres musulmans, ça n'a rien à voir. Ce ne sont pas des musulmans qui ont voulu faire ça, c'est lui, de sa propre personne. Il a déconné, c'est tout. C'était un garçon normal, un jeune comme tout le monde. Je ne sais pas ce qu'il lui a pris... Il s'est fait retourner le cerveau. Par qui, quand, où ? Aucune idée".

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'un des deux auteurs de l'attaque était connu des services de police pour avoir tenté à deux reprises de se rendre en Syrie en 2015. Arrêté puis mis en examen au motif d'association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste, il avait été placé en détention provisoire avant d'être remis en liberté, avec le port d'un bracelet électronique.

Les deux auteurs de l'attaque ont pénétré dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray vers 9h30, au moment de la messe matinale, et pris plusieurs personnes en otages. Le prêtre Jacques Hamel, âgé de 84 ans, est mort après avoir été égorgé à l'arme blanche. Les deux assaillants ont été abattus à la sortie de l'église par des hommes de la BRI de Rouen.

 
157 commentaires - Normandie : le témoignage sidérant des proches d'un assaillant
  • Mais que font ils chez nous puisqu'ils nous haïssent tant

  • félicitations aux policiers qui les on abatut

  • Voila toute la difficulté de cette "guerre": l'ennemi est indétectable, il ne porte pas d'uniforme, n'a pas besoin de logistique, frappe ou il veut et quand il veut avec les moyens dont il dispose, un camion, un couteau, un explosif bricolé... comment les forces de l'ordre pourraient-elles suffire devant ces menaces multiples?
    Peut-être en viendrons nous prochainement à l'organisation d'une vraie résistance citoyenne? des volontaires triés sur le volet, formés, armés, disséminés dans l'anonymat de la foule, indétectables par les agresseurs, et prêts à réagir à toute attaque?

  • dixit l'article:
    ""Je ne suis pas étonné, il m'en parlait tout le temps... Il parlait de l'Islam...

    qu'il allait faire des trucs comme ça. Sur le Coran de La Mecque (sic), il m'a dit : 'Je vais attaquer une église'. Il m'a dit ça il y a deux mois en sortant de la mosquée. Sur la vie de ma mère, je ne l'ai pas cru".""
    et se charmant témoin,n'a pas prévenu les autorités de ce que son bon ""copain"" voulait faire ...il devrait etre tout d'abord condamné pour cela ,et cela pose la question :
    Pourquoi les musulmans "modérés" ne signalent pas ces personnes ,eux qui se disent contre ces actes la !!!!

    parce qu'on ne fera rien de toute façon
    Même ceux qui sont fichés S et ont commis des délits sortent de prison avec la bienveillance des juges!
    On lui aurait répondu que ce monsieur n'avait rien fait de mal

    Ce sont tous les mêmes, faut pas rêver!

  • Malheureusement,on a deja connu cela par le passe,avec le nazisme ,le stalinisme,lavage de cerveau et les gens sont capables des pires exactions ,crimes etc....et cela nous a valu une guerre .Toutes les ideologies d exclusion nous amenent a ces horreurs.Le seul remede ,c est de faire obstruction a cette violence avec des moyens legaux certesmuscles et ,des mesures de desenbrigadement de ces jeunes .

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]