Nord: un enfant retrouvé par son frère pendu dans sa chambre

Nord: un enfant retrouvé par son frère pendu dans sa chambre

Le corps inanimé d'un enfant de 11 ans a été retrouvé dimanche par son frère pendu dans sa chambre à Pont-sur-Sambre (Nord), près de Maubeuge

A lire aussi

AFP, publié le dimanche 20 août 2017 à 11h03

Le corps inanimé d'un enfant de 11 ans a été retrouvé dimanche par son frère pendu dans sa chambre à Pont-sur-Sambre (Nord), près de Maubeuge, a-t-on appris de sources concordantes.

Les pompiers et la police ont été alertées vers 05H00 dimanche, a rapporté une source policière à l'AFP.

Son frère de 21 ans a découvert l'enfant "pendu dans sa chambre à son lit", a relaté le parquet d'Avesnes-sur-Helpe (Nord). Les deux parents étaient aussi chez eux.

Une enquête a été ouverte et confiée au commissariat de Maubeuge pour déterminer les circonstances du drame, selon le parquet. Une autopsie devrait avoir lieu dans les prochains jours.

Aucune piste n'était privilégiée dimanche matin, a encore indiqué le parquet. Par principe, les enquêteurs devront d'abord examiner une éventuelle "intervention d'un tiers", a souligné la source policière.

 
41 commentaires - Nord: un enfant retrouvé par son frère pendu dans sa chambre
  • Il y a soixante ans j'avais dix ans et je me suis pendu.
    Ce n'était absolument pas par désespoir ou par peine.
    Des copains me prêtaient des bandes dessinées avec des histoires de cow-boy et d'indiens ou l'on lynchait par pendaison les bandits.
    Je ne sais pourquoi j'ai pensé que l'on pouvait se pendre avec une "corde à nœud coulant" sans mourir et pourquoi j'ai voulu en faire l'expérience.
    J'habitais la campagne, les cordes que l'on utilisait pour maintenir le foin sur les charrettes entre le champ et l'étable se terminaient d'un coté par une épissure de mème diamètre que la corde et entrait facilement dans la boucle que formait l'autre extrémité, comme un lasso.
    Dans le plancher du fenil à l'étage de l'étable se trouvait une trappe et au dessus de la trappe une poutre à environ un mètre cinquante. J'ai attaché la corde à la poutre ai passé la tête dans le nœud coulant, maintenu cette corde au dessus avec les deux mains et me suis laissé pendre dans le trou. J'ai relâché doucement les mains , placé les bras le long du corps, j'avais réussit.
    j'ai relevé les bras saisi la corde tiré pour me remettre au niveau du plancher pour y passer les jambes mais je n'ai pas réussi, j'étais trop bas, plus je tirais sur les bras plus ils me faisaient mal, j'ai voulu relâcher la corde mais le nœud coulant s'est alors mis à serrer dangereusement j’ai du maintenir la corde. J'ai compris que je n'avais plus qu'un seul essai pour réussir.
    J'ai respiré profondément me suis concentré en essayant de reposer ou d'oublier mes bras qui supportaient mon poids, cela a duré plus de vingts secondes puis j'ai tiré très fort, très haut, en remontant au maximum les jambes pour crocheté le plancher, tirer encore sur la corde pour me rétablir enfin sur le bord, desserrer le nœud en sortir la tête, je suis resté couché sur le bord un bon quart d'heure j'étais sauvé, mais vraiment de justesse, dix centimètres plus bas auraient été fatals.
    Aujourd'hui lorsque je lis des articles comme celui-ci, je n'arrive pas à penser que l'enfant ai pu fait ça par désespoir mais, quel qu'en soit le motif, je le perçois toujours comme un drame personnel !

  • Devant cette dramatique et horrible affaire ..Faites attention Les journalistes à vos formulations: Un enfant de 11 ans a été retrouvé par son frère pendu ????" Si le frère était pendu ....Bon !

  • pauvre gamin à 11 ans il faut du courage pour en arriver là comment s'en remettre autant le frère que les parents et tjrs dans le nord il s'en passe des horreurs dans le Nord

    c est pas du courage c est un mal de vivre et puis quoi le nord et le sud ils s entretuent

    Vous jugez une région que vous ne connaissez sans doute pas...

  • En France, le suicide des enfants, en particulier les plus jeunes est un sujet totalement tabou.
    Je conçois parfaitement qu'il faut écarter les autres hypothèses mais celle du suicide reste souvent la dernière explorée, comme si on refusait d'y croire.

    EWDRO. Très bonne déduction. Il faut savoir les écouter et les regarder grandir.

  • pensées pour cet enfant....

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]