Neuilly-sur-Marne : cas de maltraitance sur des élèves d'école maternelle

Neuilly-sur-Marne : cas de maltraitance sur des élèves d'école maternelle

Un enfant dans la cour d'une école primaire à Paris, le 3 septembre 2013 (archives)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 04 novembre 2016 à 11h44

La directrice et une institutrice d'une école de Neuilly-sur-Marne, en Seine-saint-Denis, ont été suspendues pour des soupçons de maltraitance sur des élèves. Plusieurs plaintes ont été déposées par des parents.

Les enfants ont raconté avoir été frappés ou bâillonnés avec du scotch, selon une information du Parisien. L'enquête a été confiée à la police.



Les soupçons ont débuté peu avant les vacances de la Toussaint. Deux mamans d'élèves de l'école Paul-Valéry se sont inquiétées après avoir remarqué que le comportement de leurs enfants avait changé. Lorsque la fille de Myriam, âgée de 3 ans, est rentrée de l'école, elle semblait apeurée. "Elle s'était fait pipi dessus. Elle m'a dit qu'elle avait été frappée par sa maîtresse, explique la maman. Le lendemain, je suis allée voir la directrice. Elle a nié. Mais en croisant les aides-éducatrices et en leur posant la même question, j'ai vu leur visage se décomposer et, là, j'ai compris", relate le Parisien.

-BÂILLONNÉ PARCE QU'IL TIRAIT LA LANGUE-

C'est ensuite en discutant avec d'autres parents d'élèves que les soupçons se sont multipliés. Les enfants ont raconté que les punitions pouvaient être très sévères. L'un d'eux a été "frappé au visage et au ventre", tandis qu'un autre a eu les oreilles tirées tellement fort qu'elles se sont légèrement décollées, selon les informations recueillies par le Parisien.

Une autre mère a expliqué que son fils, qui était dans cette école quelques années plus tôt, s'est mis à bégayer au fil des ans. Désormais suivi par un psychologue, le garçon a raconté que sa maîtresse l'avait bâillonné avec du ruban adhésif, en guise de réprimande parce qu'il tirait la langue. "Il se comporte comme un animal, je le traite comme un animal", se serait justifiée l'institutrice auprès de la mère.
 
152 commentaires - Neuilly-sur-Marne : cas de maltraitance sur des élèves d'école maternelle
  • nous sommes au siècle de l'enfant roi ou des parents pour une simple féssée peuvent ètre condamnés. de plus les parents se moquent de l'éducation de leurs gamins et il n'est pas rare de voir des petits agés de 7 ou 8 ans se promener tout seul dans les rue quelle que soit l'heure. ajouter les deux et tout cela donne des enfants irrespectueux qui n'ont aucune idée des valeurs de base comme la politesse et s'ils tombent sur des enseignants faible nerveusement on va à la dérive.

  • où sont les pères : désengager ,ils savent faire les enfants ;ils peuvent régler les problèmes

  • Remetstestongs dis :J'ai un profond respect pour le métier d'enseignant: sortez toutes les brebis galeuses de vos rangs. Votre profession commence à sentir la gangrène. J'ai envie de dire que les parents élèvent leur progéniture correctement et tout ira bien

  • Le monde à l ' envers....
    Mon oncle a enseigné plus de vingt ans dans une ZEP , vous savez là où ces ces chers enfants de l ' immigration sont rois , là où ils peuvent toiser leur enseignant , se montrer insolents, hypocrites, bref , faire leur loi .
    Puis , dégoûté , il est allé enseigner dans leur pays d ' origine .Changement total de décor : respect total pour l 'enseignant , et , si l ' élève dérape , il sait que son popotin va recevoir une bonne rouste.
    Vous avez compris pourquoi ces mamans ont quitté leur bled natal , et comment maintenant elles vont pouvoir installer leur civilisation.

  • si les parents envoient a l'école, des petits monstres qui en respectent rien au pretexte que l'enfant est roi , faut pas s'attendre a des miracles, a un moment , vu le nombre d'élèves par classe, ça peu mal se passer

    tout à fai d'accord! Combien d'élèves dans la classe?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]