Nadine Morano : "Ces nazis qui ont exterminé des gens, aujourd'hui, ce sont les terroristes islamistes"

Nadine Morano :

Nadine Morano, sur Europe 1 vendredi, est revenue sur la question du brukini et a défendu Jean-Pierre Arbey.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 12 août 2016 à 10h53

Invitée dans la matinale d'Europe 1, l'eurodéputée Nadine Morano, membre des Républicains, a défendu son ami et soutien Jean-Pierre Arbey, après le tweet de ce dernier sur la déportation nazie. Et en a profité pour reparler du burkini à la plage.

Une femme voilée dans l'espace public, que ce soit en tenue intégrale ou en burkini, Nadine Morano n'en veut pas et l'assimile à de la "publicité ambulante pour cet obscurantisme" qu'est l'islamisme radical. Et c'est cette idée qu'a défendue Jean-Pierre Arbey, délégué de la 2e circonscription de Meurthe-Moselle, en commentant sur Facebook la photo d'une femme voilée de pied en cap à la plage par "Nacht und nebel ("Nuit et brouillard" en français) pour le sac poubelle".





Jean-Pierre Arbey "considère comme moi que cette femme intégralement voilée sur le territoire national est comparable avec les nazis. Ces nazis qui ont exterminé des gens, aujourd'hui, ce sont les terroristes islamistes", a-t-elle expliqué sur Europe 1 ce vendredi matin. "Vous en faites une interprétation qui n'est pas la sienne", a-t-elle dénoncé.



Alors que le journaliste Samuel Étienne objectait que ce commentaire, utilisant le nom de code "du décret de l'Allemagne nazie selon lequel il était possible de déporter en Allemagne toute personne représentant un danger pour l'armée nazie et à terme de le faire disparaître", était un appel à la déportation, l'eurodéputée l'a vertement rembarré, arguant que "ce sont les journalistes qui veulent faire cette interprétation".

 
216 commentaires - Nadine Morano : "Ces nazis qui ont exterminé des gens, aujourd'hui, ce sont les terroristes islamistes"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]