Mort de Rémi Fraisse à Sivens : le procureur requiert un non-lieu

Mort de Rémi Fraisse à Sivens : le procureur requiert un non-lieu

Des manifestants, le 26 octobre 2016, lors du procès de l'affaire Rémi Fraisse.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 23 juin 2017 à 21h21

Le procureur de Toulouse a requis un non lieu dans l'affaire de la mort de Rémi Fraisse, tué le 26 octobre 2014 par une grenade offensive sur le chantier du barrage de Sivens, rapporte Mediapart vendredi 23 juin.

Selon le média d'investigation, qui a publié ce vendredi des extraits du réquisitoire pris le 20 juin dernier, Pierre-Yves Couilleau, le procureur de Toulouse a requis un non-lieu pour clore le dossier.

Le document, composé de 137 pages, dresse un portrait du jeune homme : "L'ensemble des témoignages recueillis sur son compte concorde pour permettre d'affirmer que Rémi Fraisse était un jeune homme totalement intégré, calme, pondéré et pacifique".


► Ni "violation", ni "faute" pour le procureur

Dans ce rapport, le procureur explique que ce 26 octobre 2014, la mort de Rémi Fraisse résulte d'un "enchaînement de faits" qui conduira à une "tragédie". Le procureur a conclu dans ce rapport qu'aucune faute pénale ne pouvait être retenu contre qui que ce soit, avant qu'il n'y avait ni "violation manifestement délibérée d'une obligation de prudence ou de sécurité", ni "faute caractérisée exposant autrui à un risque d'une particulière gravité". Pierre-Yves Couilleau a demandé aux juges d'instruction de prononcer un non-lieu en faveur du gendarme qui avait lancé la grenade, ainsi que des autres personnes impliquées dans le dossier. Reste à savoir si les juges toulousains suivront ou non les réquisitions du procureur.
 
46 commentaires - Mort de Rémi Fraisse à Sivens : le procureur requiert un non-lieu
  • Ces manifestants ultra violent récolte se qu'ils ont semés ils n'ont qu'à rester chez eux ou allez travailler.

  • Je ne vois nulle personne qui veuille s'absoudre d' un meurtre . C'est totalement incroyable qu'on veuille faire passer Rémy Fraisse
    pour un martyr victime des violences policières. Mais ce me semble l'atmosphère à Sivens était très tendue et explosive et les zadistes étaient prets à en découdre avec les forces de l'ordre ( ce qui c'est arrivé ). Comment ce jeune homme que l'on présente comme équilibré , pacifique, intelligent est 'il resté là en s'exposant à une situation qui ne pouvait que dégénérer vu l'agressivité des manifestants et ainsi payer au prix fort le fait d'etre rester sur place.En homme pacifique comme il a été dépeint il aurait du prendre des distances afin d'éviter les coups rendus par les forces de l'ordre ripostant aux jets de boulons , de coktails molotofs et autre projectiles, Cette semaine le commentaire fait par un intervenant sur la 5 était partisan manquant d'objectivité en rejetant l'unique responsabilité sur les forces de l'ordre qui en prenait plein la G.....e et qui n'ont fait que riposter. Il faudra qu'on m'explique aussi comment à t'on pu reconnaitre le responsable du jet de la grenade qui a atteint Rémy Fraisse, l'opération s'étant déroulée en pleine nuit dans une pagaille innommable. Pour faire plaisir à ceux qui voulaient un coupable on a sorti un nom du chapeau pour qu'il y ait un procé qui ne pouvait se terminer que par un non lieu car il n'est absolument pas certain que l'accusé présenté soit le coupable et de plus pourquoi condamner quelqu'un qui ne faisait que son travail. Le grand malheur ça a été la mort d'un homme, qui pacifique comme il était aurait du se tenir très très loin de ces affrontements inéluctables.

  • Mes condoléances renouvelées aux parents de Rémi, devant cette réquisition de non lieu. LA VIE D'UN ECOLOGISTE NE VAUT PAS CHER DANS NOTRE PAYS; Quelle honte.

  • Attaques contre les forces de l'ordre avec des Cocktails molotov et des bouteilles d'acide : ce sont là les méthodes des écologistes pacifiques .

  • avatar
    quiyatiletpourquoi  (privé) -

    sage décision.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]