Mort de Coluche : son maquilleur sort du silence

Mort de Coluche : son maquilleur sort du silence©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le mardi 09 mai 2017 à 18h00

C'est un témoignage rare, 31 ans après la disparition de Coluche dans un accident de la route. Son ami Didier Lavergne se confie au magazine TéléStar.

Le 19 juin 1986, le maquilleur se trouve derrière l'humoriste sur la route de Grasse et assiste à la collision entre le camion et la moto de Coluche. "C'était la première fois que je voyais un ami mourir devant moi. Je lui ai parlé pendant 45 minutes. Traumatisant. A l'époque, il n'y avait aucune prise en charge. J'ai juste été interrogé par la gendarmerie". Son témoignage n'a d'ailleurs pas été retenu : "Ils ont décrété que j'étais un menteur parce que j'avais dit que Coluche avait son casque".



Didier Lavergne revient sur les circonstances de la tragédie. "Tout le monde a écrit qu'on roulait comme des malades. C'est faux ! On roulait entre 60 et 80 km/h. Les aiguilles du compteur le prouvent !" Un souvenir toujours vif pour le maquilleur qui confie toujours refuser que le fondateur des Restos du Cœur "soit mort aussi bêtement".
 
187 commentaires - Mort de Coluche : son maquilleur sort du silence
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]