Migrants : Paris plaide pour des "centres de premier accueil" sur tout le territoire

Migrants : Paris plaide pour des

Le campement sauvage de migrants situé Porte de la Chapelle, dans le nord de Paris, a été évacué vendredi 7 juillet.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 07 juillet 2017 à 17h25

Alors qu'un campement sauvage de migrants était démantelé vendredi, la mairie de Paris plaidait pour la création de "centres de premier accueil" sur tout le territoire suivant le "parcours migratoire" afin d'éviter la concentration actuelle sur la capitale.

La mairie de Paris souhaite la création de "centres de premier accueil" des migrants "tout au long de parcours migratoire", a indiqué Dominique Versini, adjointe de la maire (PS) Anne Hidalgo, alors que plus de 2.000 migrants étaient évacués vendredi de campements sauvages dans le nord de la capitale.

"Nous demandons un centre de premier accueil tout le long de ce parcours migratoire, Nice, Lyon", a déclaré Dominique Versini sur CNews.

"Aujourd'hui, tous les gens arrivent par Paris. (...) Nous demandons une répartition sur l'ensemble du territoire, de façon organisée comme l'ont fait l'Allemagne et l'Italie", a-t-elle détaillé.

Cette demande figure parmi les pistes lancées jeudi par Anne Hidalgo.

Évacuation d'un campement sauvage d'environ 2.000 personnes vendredi à Paris

Les autorités procédaient vendredi matin dans le calme à l'évacuation de plus de 2.000 migrants installés dans des campements sauvages dans le nord de Paris, à quelques jours de la présentation par le gouvernement d'un "plan migrants".

"Il y a environ 2.000, 2.500 personnes. L'Etat, qui est en charge de la question des migrants et des réfugiés, a prévu un certain nombre de lieux sur toute l'Ile-de-France et hors de l'Ile-de-France". "Paris a mis à disposition des lieux aussi". "Nous avons mis à disposition des gymnases et également un centre qui se trouve à Sarcelles qui peut accueillir 4 à 500 personnes de façon provisoire, je rassure le maire de Sarcelles", a indiqué Dominique Versini.

Ouvert en novembre à l'initiative de la maire socialiste de Paris Anne Hidalgo, le centre humanitaire pour migrants de Paris avait pour objectif de mettre fin à ces incessantes reconstitutions de campements indignes dans la capitale. Depuis le démantèlement de la "Jungle" de Calais en octobre, Paris est devenue le plus grand centre de transit pour les migrants souhaitant demander l'asile.

"Il faut quand même penser au 18e arrondissement où, depuis le mois de mai, 37.000 personnes sont passées et sont installées sur des campements de rue parce que la question n'était pas prévue au niveau de l'Etat". "Il faut saluer les riverains", leur "capacité d'acceptation et de générosité". "Le Front national n'a fait aucun score dans ces quartiers, ce qui est plutôt signe que les gens sont solidaires, mais trop c'est trop", a dit l'adjointe d'Anne Hidalgo.

LR dénonce "un véritable chaos migratoire"

Sur CNEWS également, Florence Berthout, maire LR du 5e arrondissement et nouvelle présidente du groupe LR au Conseil de Paris, a jugé qu'"il fallait que cette évacuation ait lieu". Elle a dénoncé "un véritable chaos migratoire" sur place évoquant "des épidémies de gale", "des problèmes de propreté" et "des problèmes de sécurité".

Elle a indiqué que son groupe avait voté mardi "à l'unanimité" l'appel à l'Etat de mise à l'abri des migrants qui campent dans la rue dans l'espoir d'être reçus au centre de premier accueil de la Chapelle. Il a ouvert le 10 novembre et a déjà accueilli quelque 10.000 personnes. 

En revanche, Florence Berthout a rappelé avoir déploré son ouverture "sans concertation avec l'Etat" qui a créé selon elle "un appel d'air" et a développé "des réseaux mafieux". Anne Hidalgo doit "travailler avec l'Etat" tout en prenant "ses responsabilités" pour "créer des points d'eau", "pour nettoyer les alentours" et "pour augmenter les maraudes en termes de sécurité". "Ca c'est du ressort de la Ville", a-t-elle dit.

 
99 commentaires - Migrants : Paris plaide pour des "centres de premier accueil" sur tout le territoire
  • je me méfie des mesures "provisoires" prises par les gouvernements successifs elles ont souvent la fâcheuse habitude à devenir permanentes ! on polémique depuis une semaine pour savoir si l'on passe de 3 à 11 vaccins obligatoires alors qu'il y a quand même une campagne de vaccination ( ou traitement) un peu plus urgente à mettre en place avec le retour de la gale et de la tuberculose. éparpiller les migrants sur tout le territoire très bon moyen de masquer l'importance du flux ininterrompu qui ne se tarira pas (30 000 50 000 1000 000 en un endroit c'est visible et montre l'ampleur de l'invasion (si si) . de plus multiplier les centres d'accueil ne découragera pas les réseaux mafieux, au contraire c'est la voie royale , ils n'auront plus qu'à les déposer à une rue du centre le plus proche, aucun effet sur eux. continuez à creuser la tombe de toute l’Europe.

  • Quand je pense qu'il y a une personne, hier, qui m'a mis sur mon commentaire " IL NE FALLAIT PAS VOTER MACRON " on peut voir à quel niveau se situe le raisonnement de certains car, que je sache, ce problème existait avant Macron.

    La première préoccupation de Macron est de fiscaliser les français laborieux pour remplir les caisses, et ainsi permettre de distribuer entre - autre, des soins à ces démunis débarquant en France !
    Il n'y a pas eu de débat migratoire pendant la campagne présidentielle, tant la corruption politicienne prend une place importante en France, et sous peu, il y aura des déçus ayant voté pour Macron, à commencer déjà, par le renoncement de la Taxe d'Habitation et de la réforme non aboutie des travailleurs détachés !!!
    Et on n'a pas fini d'en supporter pendant ces 5 prochaines années !!!!

    Réponse à noka,le problème existait avant Macron, désolé...

  • on les envois dans des sites deja saturer /// sans savoir qui son c est gents migrants ou pas ???

  • hidalgo les aime tellement quelle se débrouille avec ,hors de question que nous les "bouseux" on récupère ce qu'hidalgo défend !

    Nous n'aurons pas le choix. Les français ont voté pour la continuité. Hypocrisie ou naïveté ?....

  • Et reconduire tous ces clandestins en Lybie ?? Personne n' y pense ??

    L'idée commence à germer seulement dans la tête de nos très intelligences européennes pour un éventuel RETOUR.........Mais à quand ????
    Car le sujet devient explosif en Europe !!!

    Non, l'idée ne commence pas à germer pour un retour loin de là , c'est juste pour faire semblant, afin de calmer la population. Ou alors ils renvoient 10 et reçoivent 1000 à la place. Cela va continuer de plus belle et pour longtemps, tel qu'ils l'ont décidé.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]