Mexique : les familles de personnes kidnappées se vengent sur la famille du kidnappeur

Mexique : les familles de personnes kidnappées se vengent sur la famille du kidnappeur

Des agents de la police mexicaine (illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 15 décembre 2016 à 17h54

C'est un peu l'histoire de l'arroseur arrosé, dans des circonstances qui demeurent toutefois dramatiques. L'Etat mexicain du Guerrero, au sud du pays, est miné par une sanglante guerre entre cartels de la drogue, organisations criminelles et forces de l'ordre.

Dans la ville de San Miguel Totolapan, sévit "Los Tequileros", un groupe "spécialisé" dans les kidnappings de masse. "Cerveau" de l'organisation : Raybel Jacobo de Almonte, connu sous le surnom de "El Tequilero", dont la plupart des victimes proviennent de milieux très modestes, et dont les familles ne peuvent pas payer les rançons.

Selon le blog "Big Browser" du Monde.fr, qui rapporte des informations de médias locaux dont le quotidien "Milenio", une trentaine d'habitants du village ont été enlevés à la mi-novembre par des hommes armés menés par "El Tequilero". Dans l'impasse après plusieurs semaines sans nouvelles, les proches des personnes kidnappées ont décidé de constituer une milice d'autodéfense, pour ne plus dépendre d'une police souvent corrompue, en qui ils ne font plus confiance.

En réponse à ce nouveau rapt de masse, le "Grupo de autodefensa de vecinos de San Miguel Totlapan" décide alors d'appliquer la "loi du talion" : kidnapper 18 personnes, dont la propre mère de "El Tequilero" et plusieurs de ses "collaborateurs" présumés. La femme d'un des hommes kidnappés, Yadira Guillermo, a pris la parole pour demander un échange, en interpellant au passage le gouverneur de l'État du Guerrero : "Tout ce qui arrive ici est de la responsabilité de Monsieur le gouverneur, qui n'a jamais rien fait pour le peuple. Nous sommes fatigués, tout le monde est fatigué que l'on nous prenne des gens innocents". Hector Astudillo Flores, première tête de l'État du Guerrero, a tenté de calmer les esprits en annonçant l'envoi de 200 policiers et soldats. à San Miguel Totolapan.
 
2 commentaires - Mexique : les familles de personnes kidnappées se vengent sur la famille du kidnappeur
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]