Météo : les températures de septembre ont explosé les compteurs

Météo : les températures de septembre ont explosé les compteurs

Septembre 2016 a été le 3e mois de septembre le plus chaud jamais enregistré en France (illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 01 octobre 2016 à 14h04

Les conditions estivales qui ont régné sur l'Hexagone ont laissé des traces quasi-historiques en termes de chiffres. Selon un rapport publié par Météo France, la température moyenne enregistrée sur le territoire a frôlé les 20 degrés entre le 1er et le 30 septembre.

Sur l'ensemble du mois, la température a été supérieure à la normale de 2,4°C. Ces chiffres font de cette période le 3e mois de septembre le plus chaud depuis 1900, derrière 1949 (+3.0°C) et 1961 (+2,6°C). Ces chiffres ont été emmenés par une première quinzaine torride, pendant laquelle de nombreux nouveaux records mensuels ont été établis en terme de pics de chaleur, comme à Dax.

À Paris, les effets combinés de la vague de chaleur et de "l'îlot de chaleur" que forme l'agglomération parisienne ont empêché les températures de redescendre, menant à de nouveaux records en terme de "minimales". Le 13 septembre au matin, la température enregistrée au pied de la Tour Eiffel était ainsi supérieure de 12 degrés à la normale.

SÉCHERESSE

Ces fortes températures sont allées de pair avec un ensoleillement décrit comme "excédentaire" sur la quasi-totalité du pays. Conséquence fâcheuse : la pluviométrie a été très largement déficitaire sur la presque intégralité du territoire, de l'ordre de 40% en moyenne. Les zones les plus touchées vont de l'intérieur de la Bretagne à la Vendée, du Cotentin au Roussillon, du nord de l'Auvergne au CentreèVal de Laire, le long de la vallée du Rhône, ainsi que des frontières du Nord et de l'Alsace.
 
7 commentaires - Météo : les températures de septembre ont explosé les compteurs
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]