Manifestation anti-loi travail : un syndicaliste blessé à l'œil va porter plainte

Manifestation anti-loi travail : un syndicaliste blessé à l'œil va porter plainte

Des CRS dans une manifestation anti-loi travail à Paris, le 5 juillet (illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 16 septembre 2016 à 19h44

Un militant SUD a "perdu l'usage de son oeil" lors de la manifestation parisienne de jeudi 15 septembre contre la loi travail. Selon l'union syndicale Solidaires, qui déplore un "usage disproportionné" de la force, la blessure aurait "vraisemblablement" été causée par un éclat de "grenade lancée par les forces de l'ordre".

L'homme de 46 ans, secrétaire médical à l'hôpital Albert-Chenevier de Créteil, "a vraisemblablement reçu au visage un morceau d'une grenade lancée par les forces de l'ordre", détaille Solidaires dans un communiqué rendu public ce vendredi "Malheureusement, malgré les soins prodigués cette nuit à l'Hôpital Cochin", il "a perdu l'usage de son œil", poursuit l'union syndicale.




Sud a indiqué samedi 17 septembre que le militant blessé, qui a perdu en partie la vue, "va porter plainte contre les forces de l'ordre".

"Je vais moi-même porter plainte. Je vais tout faire pour que justice soit faite", a également déclaré ce militant, Laurent Theron, sur BFMTV. Le parquet de Paris a ouvert en fin d'après-midi une enquête en flagrance et a saisi l'IGPN (inspection générale de la police nationale) sera immédiatement diligentée. Les investigations de la "police des polices" auront pour tâche d'éclaircir les circonstances de la blessure, subie dans une situation décrite comme peu conflictuelle par de multiples témoignanges. Selon le communiqué de Solidaires, "rien ne justifiait de faire usage de la force" à l'encontre du militant, qui "discutait comme beaucoup d'autres personnes autour de lui en fin de manifestation" place de la République. "Il n'y avait à proximité aucune action à l'encontre des forces de police. Pourtant, (elles) ont lancé une charge accompagnée de tirs massifs de grenades lacrymogènes, de grenades désencerclantes et de flash ball", relate Solidaires, qui "dénonce avec force" leur "usage disproportionné".

L'union syndicale exige que "les responsables de la mutilation (...) répondent de leurs actes" et demande à nouveau, avec d'autres syndicats, "l'ouverture d'une enquête parlementaire sur les choix opérés par le ministère de l'Intérieur depuis le début de la mobilisation contre la loi travail". Selon une source judiciaire, sur quinze gardes à vue commencées jeudi à Paris, six étaient toujours en cours vendredi dont celle d'un mineur, quatre autres ont été levées, deux ont fait l'objet d'une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (plaider-coupable). Enfin, trois comparutions immédiates étaient prévues vendredi pour rébellion ou violences sur personne dépositaire de l'autorité publique.

 
328 commentaires - Manifestation anti-loi travail : un syndicaliste blessé à l'œil va porter plainte
  • dimanche à 15:13
    Voila le résultat de 2 organisations qui mettent à bas la F r a n c e :
    le gouvernement et les syndicats.
    Quant à celui de l’œil, je lui trouve une tenue vestimentaire rapprochant celle des c a s s e u r s !!!

  • avatar
    gironde  (privé) -

    580 policiers, gendarmes blessés dans les manifs cumulés soit disant "paisibles" de Martinez, les voyous qui attaquent la police doivent être punis très sévèrement...Si la police qui fait admirablement son travail n'était pas attaquée par des coctail molotof des policiers frappés par des barres de fer comme on l'a vu à la TV, par des irresponsables, des voyous, ce genre d'incident n'existerait pas. C'est malheureux rien à dire de plus, la police fait vraiment preuve de sang froid en France et il faut la féliciter, aux USA que je connais il y aurait des morts car la bas la police ne tolère rien.

  • Cet homme a un foulard autour du coup, c'est signe qu'il voulait en découdre avec les forces de l'ordre et qu'il savait qu'il allait être sous je jet de gaz lacrymogène, quand on brave la police il faut s'attendre à essuyer les plâtres. C'est malheureux pour lui mais il ne faut pas être dans les rangs des casseurs pour ne pas recevoir des coups. Quand on joue on peut perdre !

    Je dis la même chose, mais mon annotation est toujours refusée.

    Voila le résultat de 2 organisations qui mettent à bas la F r a n c e :
    le gouvernement et les syndicats.
    Quant à celui de l’œil, je lui trouve une tenue vestimentaire rapprochant celle des c a s s e u r s !!!

  • Le CRS en flamme va t'il pouvoir porter plainte lui

  • Mais qui oppose les représentants des salariés aux forces de l'ordre et dans quel but.... ??? Plutôt que de venir quérir leurs doléances, ce qui est le signe d'une démocratie !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]