Maisons de retraite : la réforme du financement pointée du doigt

Maisons de retraite : la réforme du financement pointée du doigt
A lire aussi

LesEchos, publié le mercredi 13 septembre 2017 à 16h34

Pas de rapport, mais des auditions menées tambour battant, suivies par une « communication » comprenant un diagnostic et des solutions : la mission « flash » menée en août et début septembre par Monique Iborra sur les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) est une nouveauté à l'Assemblée nationale.

« Ce n'est pas par opportunisme, ou parce qu'il y a eu des articles dans la presse que je l'ai conduite, s'est défendu la députée de la République En marche lors d'une conférence de presse mercredi. Mais parce que les missions parlementaires habituelles prennent au minimum six mois et les préconisations ne sont pratiquement jamais suivies par l'exécutif. »

Des pensionnaires plus vieux et plus dépendants

Le but de cette mission, a-t-elle…

Lire la suite sur LesEchos

 
2 commentaires - Maisons de retraite : la réforme du financement pointée du doigt
  • Pendant que la rue grogne profitons de crier haut et fort que dans 10 15 ans les anciens devront rester sans soins sans aides a la charge unique des jeunes en CDD eternels
    Bref quel bel avenir .............

  • La baisse du pouvoir d'achat pour les retraités avec l'augmentation de la CSG va entraîner des difficultés pour les retraités pour payer la maison de retraite.
    Les taxes ne cessent d'augmenter , les classes moyennes sont toujours les plus sollicitées.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]