Loi Travail : grèves SNCF, Air France, taxis... Les prévisions de ce mardi

Loi Travail : grèves SNCF, Air France, taxis... Les prévisions de ce mardi

Des "perturbations sont toujours à prévoir" sur le réseau SNCF pour la journée de mardi (photo : la gare de Lyon à Paris le 1er juin 2016).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 14 juin 2016 à 07h45

- La CGT a promis une journée de "mobilisation nationale" contre la loi Travail, dont le Sénat à majorité de droite vient d'entamer l'examen. -

Lundi 13 juin, seulement 4,6 % des agents SNCF, et un tiers des conducteurs, étaient encore en grève au 13e jour du mouvement lancé par la CGT, SUD et FO, contre 8,5%, et un conducteur sur deux, la semaine dernière.

Les opposants au projet de loi Travail espèrent néanmoins un regain de la mobilisation ce mardi 14 juin avec une démonstration de force jamais vue en trois mois. Le leader de la CGT, Philippe Martinez, prédit que cette journée de "mobilisation nationale" sera "énorme" au lendemain du début de l'examen de la loi El Khomri par le Sénat.

En attendant de voir l'ampleur du défilé parisien, qui s'élancera de la place d'Italie jusqu'aux Invalides, le point sur les prévisions :

• SNCF

Des "perturbations sont toujours à prévoir" sur le réseau SNCF pour la journée de mardi, mais l'entreprise attend un léger mieux sur les lignes Intercités et Transilien. Comme la veille, la SNCF annonce en moyenne 90% de TGV, les lignes à grande vitesse de l'axe Sud-Est restant les plus plus affectées, et 70% de TER. Elle prévoit une amélioration des dessertes sur les Intercités, avec 60% de trains prévus (au lieu de 50%) et 70% de Transiliens et RER (contre 60%).

En Île-de-France, le service est toujours affiché normal sur le RER A, mais perturbé sur les lignes C, D, E avec deux trains sur trois prévus.


• RATP

Des mouvements sont prévus dans les réseaux bus et métro de plusieurs villes de province. En île-de-France, pour l'heure, la RATP n'a confirmé des prévisions que pour le RER B, où 4 trains sur 5 sont annoncés sur l'ensemble de la ligne.

• Air France

Air France prévoyait lundi "d'assurer près de 80% de ses vols" mardi, au dernier jour d'une grève qui mobilisera "27% de pilotes", les syndicats appelant à défendre l'emploi et les conditions de rémunérations. Air France anticipe 85% de vols long-courriers, 80% de vols intérieurs et 75% de vols moyen-courriers de et vers Roissy Charles-de-Gaulle, sans exclure "des annulations et des retards de dernière minute", détaille-t-elle dans un communiqué.

• Taxis

Les taxis rejoignent ce mardi 14 juin la mobilisation contre la loi Travail à l'appel de sept syndicats. Plusieurs fédérations de taxis devraient effectuer des opérations de blocages. D'autres annoncent "un mouvement de grande ampleur" à Paris, Joseph Bitar, représentant syndical CGT, a indiqué à FranceTVinfo un ciblage du périphérique de Paris et des abords des stades accueillant l'Euro 2016, à Bordeaux (Gironde) et Saint-Étienne (Loire).

À Paris, les manifestants étaient appelés à se rassembler Porte Maillot avant de rejoindre la Porte d'Italie par le périphérique extérieur. Ibrahima Sylla, président des Taxis de France, affirmait vers 6h15 à France Info que "une centaine" de chauffeurs était déjà rassemblée Porte Maillot.

• Crèches

Près de la moitié des crèches municipales parisiennes pourraient être fermées ce mardi, le syndicat CGT Petite enfance, majoritaire dans les établissements de la capitale, prévoyant une grosse mobilisation contre la loi Travail.

 
12 commentaires - Loi Travail : grèves SNCF, Air France, taxis... Les prévisions de ce mardi
  • Tout ce bazar pour une loi Travail, qui au final, est sans doute un moindre mal comparé aux propositions de certains candidats de droite à la présidentielle de 2017 (suppression des 35 heures, modification du statut des fonctionnaires, retraite à 65 ans, etc.).
    Donc, si en 2017 nous rebasculons à droite, M. Martinez et ses amis auront encore de bonnes raisons de manifester et de bloquer toute la France.

  • Martinez est un voyou réactionnaire. Il fait exprès d'ajouter du désordre dans le pays par vice tacticien en entraînant des nantis qui sont persuadés, à tort ou à raison, qu'il faut faire le coup de poing. Les électeurs du prochain président demanderont en préalable l'éradication de ce genre syndical d'une autre époque et de ses dirigeants provocateurs dangereux. Laisser le choix à ceux qui veulent travailler doit devenir la règle, et les contestataires doivent être limogés pour cause d'entrave à la liberté de travailler.

    Tant qu'il aura des gens de votre genre, la lutte doit continuer. Le droit du travail actuel est une longue conquête des salariés on ne laissera personne revenir à l'époque de Germinal.

  • Remarquons que, hormis les taxis, tous les grévistes sont des fonctionnaires ou para fonctionnaires des machins publics. Un hasard, sans doute.
    Quant aux autres, ils essayent d'aller bosser et par là (bien) nourrir lesdits fonctionnaires.

  • cgt licencier tous ces pertubateurs, je n'étais pour la privatisation de la sncf maintenant je souhaite qu'elle arrive le plus vite possible

  • Les fainéants de pilotes vont bientôt se trouver a la rue.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]