Lille : tabassé à la sortie du métro car jugé "trop maniéré"

Lille : tabassé à la sortie du métro car jugé

L'entrée du tribunal de grande instance de Belfort (illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 17 septembre 2016 à 19h46

Le déchaînement de violence était aussi sauvage que gratuit. Un jeune homme de 18 ans a été condamné à trois mois de prison ferme pour avoir pris part à l'agression d'un homme âgé de 45 ans, "coupable" d'être paru trop maniéré aux yeux d'une bande.

Les faits se sont produits samedi 30 juillet aux alentours de la station de métro Hellemmes, dans l'est de Lille. L'homme, décrit comme "élégant" et "coquet" par la Voix du Nord, a été pris à partie par le groupe, qui a multiplié les remarques désobligeantes à son égard. "PD! Tu mets du mascara. Pourquoi tu te maquilles?" aurait notamment lancé le prévenu, prénommé Ilyes, à sa victime. D'autres membres du groupe se mettent alors à filmer la scène avec leurs téléphones portables, braqués sur la victime. "Pour éviter de me retrouver sur les réseaux sociaux, je fais barrage avec ma main" a expliqué le quadragénaire à la présidente du tribunal Sandrine Provensal.

Ce geste de protection donne lieu un passage à tabac de la victime. Une semaine plus tard, elle reconnait dans la rue un de ses bourreaux, et le prend en photo pour adresser les clichés aux services de police. Problème : le jeune homme s'en aperçoit et se venge en assénant des coups de bâton à sa victime. "Je pourrais être son père", déplore t-il. Face aux insultes à caractère homophobe proférées lors de la première altercation, l'homme maltraité a précisé qu'il n'était "pas homosexuel". "Et quand bien même, ces comportements sont inacceptables" a t-il expliqué.

Du côté de la défense, l'avocate a tenté de mettre en avant le "courage" de son client qui s'est présenté au tribunal. "Il a peur des représailles de sa bande, Ilyes va payer pour tout le monde", a t-elle expliqué. Quant au prévenu, peu d'épanchements. Décrit comme confus et embrouillé, il admettra pendant l'audience des "petits coups de bâton". "Vous avez prévu de réfléchir sérieusement à partir de quand?" lui a demandé la présidente du tribunal. Après un réquisitoire plus sévère (10 mois), l'accusé a finalement été envoyé directement en prison, où il a commencé à purger sa peine de 3 mois d'incarcération.

 
87 commentaires - Lille : tabassé à la sortie du métro car jugé "trop maniéré"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]