Lille : enceinte de 4 mois, elle est avortée par erreur à l'hôpital

Lille : enceinte de 4 mois, elle est avortée par erreur à l'hôpital

Une femme enceinte est soumise à un examen (illustration).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 26 avril 2017 à 21h05

JUSTICE - La sixième chambre correctionnelle de Lille doit se prononcer mercredi 26 avril sur la responsabilité de l'hôpital.

En 2011, Zahra E., enceinte de quatre mois, se rend à l'hôpital Saint-Vincent-de-Paul pour un cerclage du col de l'utérus afin de mener sa grossesse jusqu'au terme. Elle est installée dans la même chambre qu'une femme devant subir une IVG.

Avant l'opération, une sage-femme stagiaire lui délivre un médicament sans vérifier son identité. Il s'agissait d'une pilule abortive destinée à sa voisine.

"La sage-femme ne m'a pas demandé mon nom, ni pourquoi j'étais là. Elle est simplement entrée dans la pièce, m'a dit de mettre le comprimé dans mon vagin et est repartie", raconte-t-elle six ans plus tard à L'Express.



FAUSSE-COUCHE AU BLOC

"Je n'en veux pas à la sage-femme, mais je veux comprendre pourquoi l'hôpital était ainsi organisé, explique Zahra E., qui a depuis donné naissance à trois enfants. "On ne peut pas mettre une femme qui veut avorter à côté d'une femme qui souhaite garder son enfant à tout prix. C'est trop difficile pour l'une comme pour l'autre", juge-t-elle.

"J'ai eu des douleurs après la prise du comprimé, mais tout le monde me disait que c'était normal. Je n'ai pas les compétences médicales pour en juger, alors je les ai écoutés", se souvient la jeune femme, qui apprend sa fausse-couche lors de son opération, réveillée par l'équipe médicale. "Ils m'ont dit que je ne portais plus l'enfant. Le temps que je comprenne ce qu'il m'arrivait, ils m'avaient remis le masque sur le nez. Lorsque je me suis réveillée dans ma chambre, le curetage avait déjà été fait."

UN PROCÈS POUR DÉTERMINER LA RESPONSABILITÉ DE L'HÔPITAL

Ce mercredi 26 avril, la sixième chambre correctionnelle de Lille doit déterminer la responsabilité de l'établissement hospitalier. L'infirmière et la sage-femme stagiaire sont poursuivies pour blessures involontaires ayant entraîné une incapacité temporaire de travail (ITT) supérieure à trois mois.

Un premier procès s'est déjà devant le tribunal de grande instance de Lille en septembre dernier, à l'issue duquel le groupement des hôpitaux catholiques de Lille (GHICL) est condamné à indemniser le couple à hauteur de 53 935 euros. Le groupe hospitalier fait néanmoins appel et parvient à faire diviser la somme par deux. Le GHICL a néanmoins reconnu sa responsabilité, et assuré à L' Express que l'hôpital a tiré "tous les enseignements de ce malheureux incident afin d'éviter qu'il ne se reproduise".

"Je ne veux pas que la stagiaire qui m'a donné le médicament soit pénalisée à la place de l'hôpital. Elle est là pour apprendre et a fait une erreur, mais c'est à ses responsables de veiller à ce que tout se passe comme il le faut", a quant à elle assuré Zahra E.
 
13 commentaires - Lille : enceinte de 4 mois, elle est avortée par erreur à l'hôpital
  • Hollande n'a rien fait.... Hollande 2 n'en fera pas plus....

  • La santé part en barigoule.On constate une baisse des compétences dans tous les domaines.

  • C'est une erreur ,il a failli m'en arrivée une il y a quelques années j'avais été operé d'un genou ,le lendemain on allait m'emmener au bloc ,sans l'arrivée de l'infirmière chef ,je ne sais pas ce qui ce serait passé ,c'est vrai que mon voisin de chambre s'appelait comme moi ,et c'est lui qui devait etre opéré

  • Une fois de plus nous nous apercevons que nous avons un des meilleurs système de protection de par le monde
    mais pour ce qui est des soins et pour avoir vécu personnellement des avatars sur le plan santé avec des passages fréquents
    à l'hôpital , les grands patrons sont de plus en plus rarement sur le suivi des patients et patientes à l'hôpital

  • Faites-vous soigner en France, il parait que c'est mieux ...
    Encore un bel exemple de nombrilisme national.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]