"Les yeux de la France" : les locaux ultrasecrets d'où l'on surveille Daech

"Les yeux de la France" : les locaux ultrasecrets d'où l'on surveille Daech
A lire aussi

Franceinfo, publié le vendredi 18 novembre 2016 à 16h52

C'est ici que la Direction du renseignement militaire (DRM), surnommée "les yeux de la France", observe Daech pour déterminer les cibles à bombarder. Pour la première fois, "Complément d'enquête" a pu pénétrer dans cette salle ultrasecrète, jamais montrée à la télévision.

Extrait de l'émission du 17 novembre 2016 sur "les secrets de la France en guerre".

Le général Christophe Gomart, ancien patron des opérations spéciales devenu celui de la DRM, a ouvert les portes de son centre d'analyse à Matthieu Fauroux et Rola Tarsissi. C'est ici qu'arrivent toutes les images et écoutes téléphoniques réalisées par des satellites espions français − par exemple à Raqqa, en Syrie.




Cinq cents spécialistes croisent images aériennes et renseignements collectés sur le terrain pour traquer les repaires des jihadistes. En ce moment, les yeux de la DRM sont braqués sur Raqqa, la ville syrienne où Daech aurait préparé l'attaque du Bataclan, le 13 novembre 2015. Sur un écran d'ordinateur, la carte des positions défensives de l'État islamique, résultat d'une semaine de données satellite. Tranchées et lignes fortifiées, visibles du ciel, apparaissent en rouge. En rouge aussi, les communications de Daech qui ont pu être interceptées. Plus c'est rouge vif, plus la zone intéresse la DRM, qui pourra décider d'en faire une cible à frapper.
 
0 commentaire - "Les yeux de la France" : les locaux ultrasecrets d'où l'on surveille Daech
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]