Les services secrets redoutent des attentats à la voiture piégée en France

Les services secrets redoutent des attentats à la voiture piégée en France©Reuters
A lire aussi

6Medias, publié le mardi 12 juillet 2016 à 11h00

Le directeur général de la sécurité intérieure (DGSI) était entendu à huis clos par l'Assemblée nationale le 24 mai dernier. Il a expliqué craindre d'autres attaques de Daech en France, notamment au moyen de "véhicules piégés" et "d'engins explosifs".

La lutte antiterroriste mobilise en ce moment deux tiers des effectifs de la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

À sa tête, Patrick Calvar qui a témoigné à huis clos le 24 mai dernier devant la commission d'enquête parlementaire relative aux moyens mis en oeuvre par l'État pour lutter contre le terrorisme depuis le 7 janvier 2015. Et ses prédictions sont pour le moins inquiétantes.
Pour lui, les terroristes vont passer au stade "des véhicules piégés et des engins explosifs, et ainsi ils monteront en puissance" rapporte Le Figaro. Patrick Cavar rappelle que ce sont des méthodes déjà utilisées "en 1986 et 1995 : il s'agit de modes opératoires classiques." Des modes opératoires qui permettent de ne pas "aller à l'assaut avec la mort à la clef", mais qui nécessitent en revanche de déployer des "artificiers et [d']organiser toute une logistique."

15 projets d'attentats empêchés

Environ 2 000 suspects en relation avec le conflit syrien sont surveillés par la DGSI. Parmi eux, Patrick Calvar estime que "la menace la plus forte est représentée par des gens qui ont combattu, qui ont été entraînés en Syrie et en Irak, à l'exemple de ceux qui ont attaqué le Bataclan (...) Ils sont au nombre de 400 à 500." Pour lui, ce sont les seuls capables de mener des "actions terroristes d'ampleur", même s'il estime qu'il faut aussi ne "plus raisonner en termes de Français ou de personnes résidant en France, mais de francophones. Des milliers de Tunisiens, des milliers de Marocains et d'Algériens peuvent être projetés sur notre territoire."
Et d'après Le Figaro, c'est bien l'État islamique qui est évoqué : "Ils ont récupéré ce dont disposait l'armée de Saddam Hussein ou l'armée de Bachar al-Assad et ils n'hésitent pas à l'utiliser sur le terrain." Le quotidien rappelle aussi que depuis 2011 et le début de la guerre en Syrie, la DGSI a arrêté plus de 350 personnes et empêché quinze projets d'attentats.

 
186 commentaires - Les services secrets redoutent des attentats à la voiture piégée en France
  • Puisque, d.apres les services de renseignements, ce sont ceux qui reviennent de Syrie ou d.Irak qui sont les plus dangereux, pourquoi ne pas les éliminer avant qu.ils ne rentrent en France; et déjà, pourquoi accepter qu.ils rentrent en France .

  • 400 à 500 ???? Il y a des milliers de Fiches S en France, qui peuvent intervenir n'importe quand ! Et n'importe où....

    Prions pour qu'ils n'aient pas l'idée de mettre une bome A ou H dans un camion , mais avec ces fous faut s'attendre au pire.

  • n'oublions pas que nous avons fait les croisades, c'est le retour de manivelle

  • En France, nous avons souvent un métro de retard.
    Quel scoop!
    Depuis 50 ans, certains services de renseignement étrangers avaient déjà le scénario dans les tablettes.
    L'erreur commise par les occidentaux, pour des raisons économiques et stratégiques, fut de croire en un islam modéré, conciliant et capable de se fondre dans les démocraties et les états de droit.
    Pour vivre ensemble, il fallait établir en amont, un règlement de co-propriété avec des règles, des droits, mais aussi des devoirs! Le premier étant le respect de la République
    Faute de l'avoir fait, on découvre jour après jour les limites de la complaisance, le laxisme, la faiblesse et surtout l'impunité.
    L'incivilité qui en découle se mesure au quotidien, nous en sommes les victimes et nous en sommes les complices.
    Le réveil est brutal car inattendu pour la plupart des dirigeants, si ce n'est que certains feignent de le découvrir. Ils sont responsables et donc, coupables.Les peuples vont nécessairement se radicaliser pour défendre leurs valeurs et leurs traditions.
    De fait, notre opposition et notre résistance passent par l'extrême opposée.

    - La porte était entrebâillée, la voici grande ouverte.

    Je vous laisse deviner l'issue pour notre pays, qui comme vous le savez sûrement, est aux premières loges.

    Vos petits enfants et vos enfants iront vous chatouiller les pieds en guise de remerciement.

    Dommage quand même

    L'erreur fut de croire à un" islam modéré" ? Ha bon ?

    Quelque soit la formule employée "islam modéré" ou autre, il y a bien des musulmans qui respectent l’harmonie de la société française et y participent volontairement et de manière constructive. Il y a en bien dans les pays dit musulmans qui ne sont pas des fanatiques versant le sang pour assouvir leur desseins d'oppression, il y en a bien même qui risquent leur vie quant ils ne la perdent pas en luttant contre les adeptes de cette visions oppressive.

    Par conséquent je ne vois pas bien pourquoi vous parlez de croyance alors que cela constitue une réalité.

    L’interrogation qu'il faudrait avoir, c'est plutôt concernant votre volonté de nier la totalité de la réalité pour ne vous soucier que d'une partie de celle ci.

    Est ce de la peur ? est ce de l’incompréhension ? est ce de l'ignorance ? est ce de l'idéologie ? est ce de tout cela ?

    La France existe depuis des siècles. Arrêtez d'avoir la prétention de croire que sous prétexte que vous vivez à cette époque , celle ci est d'avantage déterminante que les autres.

    On peut être réaliste face à une menace sans tomber dans le mélo apocalyptique prémonitoire.

    Cher elyian, pour me convaincre, il faudra beaucoup plus que vos mots.
    Vous cherchez à masquer vos erreurs et à falsifier toutes vos errances.
    La table de mortalité ne me permet pas d'espérer, légitimement, et à mon grand regret,un échange dans une vingtaine d'années!
    Nos progénitures seront sans aucun doute les témoins de la "bascule".😴

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]