Les résultats du second tour invalidés dans plusieurs communes

Les résultats du second tour invalidés dans plusieurs communes

16 467 suffrages ont été invalidés par le Conseil constitutionnel pour diverses irrégularités (photo d'illustration).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 11 mai 2017 à 21h57

Présence de bulletins blancs, pas assez d'assesseurs pour tenir les bureaux de vote... En tout, ce sont 16 467 suffrages qui ont été invalidés par le Conseil constitutionnel pour diverses irrégularités.

Ils sont plus de 16 000, 16 467 plus exactement à avoir voté "pour du beurre" au second tour, dimanche dernier.

Le Conseil constitutionnel a en effet annulé "l'ensemble des suffrages émis" dans 38 bureaux de vote, répartis sur tout le territoire et pour des raisons très différentes, comme le rapporte Le Parisien. A Montbel (Ariège), Vaudreville (Manche), La Chapelle-sur-Usson (Puy-de-Dôme), Maconcourt (Vosges) et dans les quatre bureaux de vote de Millas (Pyrénées-Orientales), les suffrages ont été annulés parce que "des bulletins blancs étaient déposés sur la table à l'entrée de la salle de scrutin", ce qui "constitue une irrégularité de nature à influencer les électeurs et à porter atteinte à la sincérité du scrutin".



"Dans la commune d'Évrecy (Calvados), dans laquelle 441 suffrages ont été exprimés, les électeurs étaient invités à signer la liste d'émargement avant d'introduire leur bulletin dans l'urne, en méconnaissance des dispositions du dernier alinéa de l'article L. 62-1 du code électoral. Cette irrégularité, qui s'est déroulée jusqu'à peu avant la clôture des opérations de vote, a été constatée par le magistrat délégué du Conseil constitutionnel. Dans ces conditions, il y a lieu d'annuler l'ensemble des suffrages émis dans cette commune." Dans cette petite commune proche de Caen, c'est la consternation. "Je suis navré même si je ne suis pas directement responsable de ça", déplore le maire Henri Girard auprès de France Bleu Normandie.

DES URNES MAL FERMÉES

À Bastia, pas de bulletins blancs mais des urnes mal fermées... Dans le bureau de vote numéro 11 de la préfecture de Haute-Corse, "l'urne était ouverte de sorte qu'il était possible d'y introduire des bulletins par une autre ouverture que celle prévue à cette fin". Un peu plus loin, toujours à Bastia, au bureau de vote numéro 17, un envoyé du Conseil constitutionnel a remarqué que le président du bureau de vote était munis de deux clés de l'urne. À des milliers de kilomètres de là, à Mamoudzou, sur l'île de Mayotte, les suffrages ont été annulés car "plusieurs enveloppes contenant déjà un bulletin au nom de l'un des candidats ont été mises à disposition des électeurs".

Le Conseil constitutionnel a annulé les votes pour le second tour des sept bureaux de Savenay, en Loire-Atlantique, pour une raison encore différente.Aucun membre titulaire n'était en poste lors du passage de contrôle du délégué. Au premier tour, près de 5 600 voix avaient ainsi été rejetées.
 
15 commentaires - Les résultats du second tour invalidés dans plusieurs communes
  • annulons en totalité le résultat faussé.

  • quand on réfléchis un peu , on constate que macron a été élu avec 43% du corps électoral......et sur ces 43% , il serait très intéressant de savoir combien de voix réelles lui reviennent (compte tenu des votes par défaut).
    Donc , comme d'habitude une poignée !
    petite réflexion au passage .....tout le monde dit ouvertement pour qui il vote (même les artistes) ; alors pourquoi faire tant de chichi pour quelques voix qui ne change rien au résultat !

    A homard500 ... et quelques autres :

    Les institutions françaises sont telles que lors d'élections, les résultats et les pourcentages ne sont donnés qu'en tenant compte de ceux qui ont réellement votés, ce qui est somme toute logique.

    On ne tient pas compte de ceux qui ont "préférés aller à la pêche" plutôt que de remplir leur devoir de citoyens, du fait que l'on ne peut rien dire sur leur intention de vote s'ils avaient décidé de voter.

    C'est ainsi que ton chiffre de 43% ne veut absolument rien dire quant aux résultats puisqu'il tient compte de ceux qui ont préféré "aller à la pêche".

  • Ce sont des erreurs techniques à la marge pas de quoi fouetter un chat . Elles sont généralement du à la faiblesse technique et des connaissances de braves gens qui comme moi jouent les assesseurs bénévolement en donnant de leurs temps sans compter. Mais on peut toujours s'améliorer surtout si les prétentions à donner des leçons des nouveaux politiques sont suivies d'effet. Pour le moment à par se la jouer je ne vois guère de macronistes se précipiter pour me remplacer. Alors moi de droite je constate que le conseils constitutionnel entérine une élection très rapidement et qu il ne se penche pas sur l'accusation des 500 000 prétendues doubles inscriptions d'après Mélenchon!!! Excusez du peu et là cela ne se passe pas dans nos campagnes!! ALORS?

    voila quelqu'un de refléchi, pas un mouton de panurge.

    Je dirai que la pénurie d'assesseurs est un mal chronique de notre société : il est de plus en plus difficile de trouver suffisamment de bénévoles prêt à donner un peu de leur temps pour les autres...

    Quant aux doubles inscriptions, elles sont dues principalement à un dysfonctionnement de "l'administration". Cela devrait disparaitre au plus tard à la fin de 2019, une loi ayant prévue la création d'un fichier unique pour les listes électorales. Après, ces doubles inscriptions ne représente au plus que 1% des électeurs, insuffisant donc pour influencer le résultat final de cette élection présidentielle. Cela pourrait être moins anodin pour les résultats du premier tour...

    C'est en tout cas pas normal, bien entendu !

  • Et si on parlait des votes électroniques ? Mais là, impossible de vérifier. Pourtant plusieurs pays ont interdit leur usage.

  • Et alors, que fait-on de l'élection de Macron ? Est-elle invalidée ou le suffrage universel n'a-t'il plus aucun valeur ?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]