Les prix du beurre explosent, les boulangers s'inquiètent

Les prix du beurre explosent, les boulangers s'inquiètent

Le cours mondial du beurre a plus que doublé en un an.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 12 juin 2017 à 13h35

Les cours mondiaux du beurre ont plus que doublé en un an, rapporte lundi 12 juin Le Parisien. Si dans le cabas, elle se traduit par une hausse de quelques centimes qui passe souvent inaperçue, cette explosion du prix est bien plus sérieuse pour les professionnels.

Et notamment ceux de la Fédération des entreprises de la boulangerie (FRB), qui lance "un cri d'alerte".

Ce groupement d'industriels et de chaînes de boulangerie veut attirer l'attention sur une "crise majeure". "Nous sommes passés de 2.500 euros à 5.300 euros la tonne entre avril 2016 et juin 2017, explique le délégué général de la FRB, Mathieu Labbé, cité par Le Parisien. Or, le beurre est un ingrédient essentiel pour nous. Les prix aux consommateurs des croissants, tartes et brioches vont devoir être revus à la hausse. Notre inquiétude, c'est aussi de ne plus pouvoir trouver de beurre dans les prochains mois et que nos lignes de production soient à l'arrêt."


La raison est un grand classique de l'économie de marché : la demande mondiale est bien supérieure à l'offre. "Depuis trois ans, la consommation, en particulier pour les pâtisseries et les viennoiseries, augmente considérablement, selon un économiste de l'association de la transformation laitière française (Atla). Cela est notamment dû aux études scientifiques qui tendent à réhabiliter le beurre et ses qualités nutritionnelles. L'utilisation de margarine et d'huile de palme a diminué, au profit du beurre. Cependant, note Le Parisien, la production de lait ne suit pas. Avec la fin des quotas les cours du lait se sont effondrés, entraînant l'abandon de ce produit par certains producteurs.

D'après les spécialistes, la situation devrait se détendre à l'automne, avec l'arrivée sur le marché du lait néo-zélandais.

 
32 commentaires - Les prix du beurre explosent, les boulangers s'inquiètent
  • Où vont les stocks sur excédent ? Les productions où le Lait fut produit en surproduction d'où la fabrication du beurre et autres, où ils sont stockés en excédent...

    Il faut s'interroger ?

    Tout est mis sur le dos de ceux qui sont à la commercialisation et doivent subir des augmentations, où d'autres, tenteront de se maintenir, sur une concurrence pour survivre...

    Donc, il faudrait s'intéresser à l'excédent du Lait stocké et où le beurre reste également sur des stockages etc...

    Cette interrogation légitime s'impose ?

    Ras le bol, les augmentations à tout va, qui viennent mettre en difficulté, ceux qui sont soumis, à ces coûts, sur les prix d'achat...

  • Le boulanger vend 4,5€ le Kilo de pain.
    L'agriculteur vend 0,15€ le Kilo de blé en ce moment.
    Qui est à plaindre?

  • ha l argent,les eleveurs arretent le lait,mal paye,mais pas d'affolement la situation va se detendre,voila le lait venu d ailleur,et on va nous parler d ecologie avec le transport et son cout tout ce qui est laitier va augmenter,

  • la spéculation est le seul motif, le reste n'est que blabla.

  • le prix du beurre explose mais le prix du lait diminue. Cherchez l'erreur dans les coopératives agricoles grandes industrielles de la transformation du lait, mais pourtant gérées par les agriculteurs puisque coopératives !!!

    ce sont en majorité les industriels du lait qui fixent les prix et non pas les coopératives, c'est pour ça que ca coince
    le lait et son sous produit le beurre sont deux marchés differents

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]