Les intoxications aux huiles essentielles se multiplient dans les Hauts-de-France

Les intoxications aux huiles essentielles se multiplient dans les Hauts-de-France

Des flacons d'huiles essentielles dans un laboratoire du Finistère, le 9 février 2006 (image d'illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 14 mars 2017 à 13h33

SANTÉ - Avec le boom que connaissent les huiles essentielles depuis quelques années, les allergies et intoxications se multiplient dans la région des Hauts-de-France, et vraisemblablement dans la France entière.

Eucalyptus pour le rhum, tea tree pour les infections, menthe poivrée pour les maux de tête. À chaque flacon son rôle, mais gare aux mauvaises utilisations.

Mieux vaut s'y connaître avant de verser quelques gouttes dans son bain ou dans sa tisane. Les produits étant extrêmement concentrés, il faut y aller avec parcimonie et doigté pour les doser. Parmi les centaines de flacons qu'on trouve dans les allées des pharmacies, la plupart sont irritants et peuvent provoquer de fortes réactions allergiques, s'ils ne sont pas correctement maîtrisés. Démangeaisons, plaques rouges sur le corps et mêmes brûlures peuvent apparaître rapidement après avoir été en contact avec des produits trop concentrés. Autre danger, certaines essences ne doivent absolument pas être avalées, sous peine d'intoxication.

La Voix du Nord révèle que les appels passés aux centres antipoison du Nord se sont multipliés dernièrement. En 2015, 141 personnes ont ainsi été intoxiquées aux huiles essentielles dans les Hauts-de-France, contre 18 en l'an 2000, selon les chiffres avancés par le quotidien régional. Pire, la plupart des cas concernait des bébés. "Il s'agissait principalement d'intoxications pédiatriques", explique-t-on au centre antipoison de Lille. "Dans 98 % des cas, l'exposition était accidentelle." En 15 ans, plus de 1.170 cas d'intoxications ont été recensés dans la région.



"Le vrai problème, c'est l'usage que l'on fait de ces huiles. Il faut manipuler ces huiles avec précaution", rappelle une préparatrice en pharmacie et gérante d'une boutique spécialisée dans les huiles essentielles, citée par La Voix du Nord. "Certaines présentent des risques de toxicité et sont d'ailleurs contre-indiquées chez les enfants, les femmes enceintes, les personnes épileptiques ou asthmatiques." Ces produits ont beau être fabriquées à partir d'extraits de plantes, donc de substances naturelles, ils ne sont pas inoffensifs pour autant.



Au début du mois de mars, l'association 60 Millions de consommateurs avait mis en garde sur les sprays assainissants, produits désodorisants et autres désinfectants naturels, qui s'avèrent être une source majeure de pollution de nos intérieurs.
 
9 commentaires - Les intoxications aux huiles essentielles se multiplient dans les Hauts-de-France
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]