Les chirurgiens-dentistes en grève, inquiets pour leurs tarifs

Les chirurgiens-dentistes en grève, inquiets pour leurs tarifs

Les chirugiens-dentistes sont appelés à manifester le 3 mars pour protester contre une réforme de leurs tarifs, alors que des négociations avec la Sécu ont échoué. (photo d'illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 03 mars 2017 à 10h20

SANTÉ - Les négociations pour pour revaloriser les tarifs des dentistes ont échoué le mois dernier, ouvrant la voie à un règlement arbitral encore moins avantageux pour la profession.

Les chirurgiens sont appelés à fermer leur cabinet vendredi 3 mars et à se rassembler à Paris aux côtés des internes et étudiants pour protester contre une réforme de leurs tarifs. Il y a un mois leurs négociations avec la Sécu n'avaient pas abouti.

"Toute la filière dentaire dit 'stop à Marisol Touraine", clament dans un communiqué les trois syndicats de dentistes (FSDL, CNSD, et Union dentaire), d'étudiants (UNECD) et d'internes en dentaire (SNIO) auteurs de l'appel à la grève. La profession est invitée à venir porter ce message lors d'un rassemblement national organisé place Vauban, non loin du ministère de la Santé dans le 7e arrondissement, où sont espérés quelque "10.000" manifestants, selon la présidente de la CNSD, Catherine Mojaïsky. 

La moitié des cabinets fermés

La moitié des cabinets seront fermés, estime-t-elle. Objectif ? "Etre reçus par la ministre en personne" et "empêcher la mise en place du règlement arbitral" attendu depuis l'échec, le 26 janvier, des négociations tarifaires entre les trois syndicats professionnels et l'Assurance maladie, explique Mme Mojaïsky. Pendant quatre mois, les négociateurs ont planché sur un avenant à la convention des 37.000 dentistes libéraux censé revaloriser un certain nombre d'actes de base (détartrage, caries), en contrepartie d'un plafonnement des actes liés aux prothèses (couronnes..), plus rémunérateurs pour les professionnels. Un moyen, selon le gouvernement, de diminuer le renoncement aux soins pour raisons financières. 

L'Assurance maladie a mis sur la table des revalorisations de 806 millions d'euros sur quatre ans, "un effort sans précédent", selon elle. Mais "insuffisant" pour les professionnels: au regard des plafonnements proposés pour les prothèses, le gain net s'élèverait au bout du compte à 341 millions d'euros. "A peu près 30%" des dentistes seraient "perdants", selon Mme Mojaïsky.

Le président de chambre honoraire à la Cour des comptes, Bertrand Fragonard, désigné comme arbitre, est désormais chargé de remettre ses propositions à la ministre "le 7 mars". Ce règlement arbitral, potentiellement moins avantageux, est très mal perçu par la profession, la ministre ayant ajouté cette option dans le dernier budget de la Sécu. "C'est une sorte de 49-3 déguisé", estime Corentin Schneider, 23 ans et membre de l'UNECD. Il regrette que la "ministre ne se manifeste pas malgré (les) sept semaines de grève hospitalière" des étudiants, qui multiplient les actions coup de poing.

Entre 3.000 et 5.000 dentistes avaient déjà manifesté à Paris fin janvier, selon des sources policières et syndicales.

 
24 commentaires - Les chirurgiens-dentistes en grève, inquiets pour leurs tarifs
  • Selon le journal du net, le salaire moyen d'un dentiste (bac + 6) en libéral est de 7 762 € nets mensuels.
    Selon le figaro, c'est 7 713 €.
    Selon un site de professionnels de santé, ils gagneraient 6 900 € mensuel nets contre 7 700 pour les pharmaciens (bac + 6) et 7 200 pour les médecins spécialisés (bac + 9).

    En voyant ces chiffres, j'aurais de bonnes idées pour réduire le trou de la sécu.
    Quand on sait qu'un professeur des écoles (bac + 5) gagne 2 189 € nets (source figaro).

  • Les plombiers de la bouche , gagnent de manière ahurissante sur les prothèses ! les implants ... je ne vous dit pas ! Car le tarif devient honteux compte tenu des risques et du travail qui n'a , pour le coup , rien d'un très très haut niveau chirurgical ! Alors c'est dommage , pour eux certes , mais ce ne sont que des plombiers experts ( je n'ai rien contre les plombiers d’autant qu'ils ne sont pas aux mêmes tarifs ) , pas des médecins , pas des chirurgies , pas des orthodontistes , à qui ils refilent tout le travail risqué , pas des maquettistes non plus , non , seulement de bons plombiers , qui en plus manquent totalement de compassion et qui prennent une vraie rage de dents pour une petite faiblesse de leurs patients ! D’ailleurs essayez d'en trouver un seul pour vous recevoir en cas d'urgence ( aucun espace de temps prévu dans leur planning pour ces cas là ) , alors qu'ils ne sont pas contents du tout lorsqu'ils sont en panne de voiture , et que le mécanicien arrive dix minutes en retard . Donc ils vous adressent aux urgences qui elles ne vous acceptent pas car elles vous adressent au dentiste du coin qui vous refuse car vous ne faites par parti de ses chers clients attitrés ! Braves plombiers , va ! Soyons réalistes : ils gagnent plus qu'un médecin ! rien à redire ? si , beaucoup !

  • Toujours à sa plaindre, qu'ils donnent réellement leurs taux et les bénéfices sur leurs prothèses et compagnie. Ils sont bien rémunérés, quoi qu'ils en disent.

  • Quel est le prix d'un implant ??????????????? merci pour la réponse!!!!

  • pas honte les dentistes des millions de Français ne peuvent même pas se faire soigner .

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]