Législatives : "match plié" mais pas de "Macron-mania"

Législatives :

Supporters de La Republique en Marche (REM), le 11 juin 2017 à Paris

A lire aussi

AFP, publié le lundi 12 juin 2017 à 02h21

Emmanuel Macron a "plié le match" dès le premier tour des législatives, constate lundi la presse, qui estime toutefois que l'abstention record empêche de parler d'une "Macron-mania".

"Macron en marche vers une majorité écrasante" (Le Figaro), "Macron plie le match" (L'Opinion), "L'OPA" (Libération). Les titres des quotidiens nationaux ne laissent aucun doute sur la couleur de la future "chambre bleu Macron" (L'Humanité).

"Qui l'eût cru ? Qui l'eût dit ? Une formation politique qui n'existait pas il y a deux ans est donc en passe de rafler une insolente majorité à l'Assemblée nationale, bouleversant du même coup un paysage politique que l'on a longtemps pensé immuable", commente Paul-Henri du Limbert dans Le Figaro.

Avec 32,32% des voix et des projections en sièges prédisant entre 400 et 455 députés (sur 577) pour la République en marche, Emmanuel "Macron peut se saisir de tous les pouvoirs", estime Laurent Joffrin.

C'est "la victoire totale de la stratégie du renouvellement promise" par le chef de l'Etat, note Laurent Bodin de L'Alsace. "Le raz-de-marée annoncé dimanche prochain sonne comme un quitus donné par les Français", souligne Christophe Hérigault dans La Nouvelle République du Centre ouest.

- 'Godillots' -

Mais ce blanc-seing ne signifie toutefois pas une adhésion totale au projet.

"Ni ses 24% du premier tour de l'élection présidentielle, ni les 50% d'abstention de ce dimanche ne doivent donner l'illusion d'une France convertie à la +Macron-mania+", insiste Nicolas Beytout dans L'Opinion.

"Le taux d'abstention record et le chamboulement auquel on assiste témoignent d'une très grande versatilité, voire d'une défiance, du corps électoral", met en garde Patrice Chabanet du Journal de la Haute-Marne.

Pour L'Humanité, atteignant le niveau record de 51,29%, "l'abstention sort vainqueur" du scrutin, et Patrick Apel-Muller estime dans le quotidien communiste que "tout s'est additionné pour éloigner des urnes une majorité de Français".

"Pour gouverner, il vaut mieux pouvoir compter sur une adhésion nette à son projet et avoir l'opposition au Parlement plutôt que dans la rue. Pour l'instant, on n'a ni l'un ni l'autre", constate Michel Urvoy dans Ouest-France.

Au sein de la future Assemblée nationale, "Emmanuel Macron court le risque d'obtenir une majorité pléthorique, donc un peu compliquée à tenir", avertit Cécile Cornudet dans Les Echos.

Pour ces nouveaux élus, le défi consiste à "ne pas se contenter d'être à l'Assemblée nationale les +godillots+ du renouveau", explique François Ernenwein dans La Croix.

 
30 commentaires - Législatives : "match plié" mais pas de "Macron-mania"
  • C'est déjà une "macron mania" dans les médias et autres magazines ... Pas un rdv chez le coiffeur, le dentiste sans voir sa tête de gendre idéal .... Mangez Macron, dormez Macron, respirez Macron et le monde sera meilleur. Les gens sont vraiment, désespérement aveuglés par ce personnage.

  • E.Macron est comme le miel, il attire les guêpes !
    mais attention, les guêpes piquent.

    Que les guêpes soumises.

  • attention a ce que le parti REM ne fasse comme icare a vouloir etre plus blanc que blanc et atteindre des sommets
    si y a chute elle sera tres dure
    en attendant preparez vous a des purges par ordonnances
    va y avoir des reveils difficiles

  • Inquiétant pour une "démocratie", le premier parti largement majoritaire avec plus de 51% des voix est celui de l'abstention!! notre système est a bout de souffle, les candidats de M Macron ne vont représenter que 16% du corps électoral!!!!! une catastrophe...M Mélenchon a raison,il faut en finir avec ce système vermoulu de toutes parts : la proportionnelle est la seule issue !

  • gironde  (privé) -

    Que du bonheur, un pays qui fait bouger les lignes après 15 ou 20 ans de marasme, un Président jeune, talentueux qui brille à chaque sortie et une majorité pour travailler, c'est parfait. Le pays par manque de courage du PS, de l'UMP ( LR), a perdu 15 à 20 ans reculant sur tout, ne réformant rien et accumulant les échecs, le chômage etc. Le changement, les réformes voila ce que l'on veut pour redonner et remettre ce pays En Marche.

    La méthode Coet "SA MARCHE" qu'un temps!!! Car on n'amène pas les chevaux à l'abreuvoir si ils ne veulent pas boire et je ne suis pas certain que même majoritaire à l'assemblée vous soyez tout seuls capables de tirer la France si la majorité des Francais se refusent à à aller dans votre direction!!!Voila bien une victoire... en trompe oeil!! Victoire serte mais qu'elle poids a t elle dans la majorité de nos concitoyens quand certaines factures leurs seront présentées? Des factures douloureuses mais évidentes! Et même que certains de cette prétendue majorité écrasante se refusent à admettre et à payer par leurs choix qui n'est qu'un copié collé du changement 2012.
    Voilà la majorité de nos concitoyens qui boudent les urnes, et je n'en suis pas! Mauvais Francais diriez vous? mais le sont ils vraiment si leurs choix ou non choix fait suite à une réflexion profonde contrairement à des votes de certains à l'aveugle d'une inculture politique crasseuse. Qui est dans ce cas le crédible!???! Je vois poindre une forme de résistance passive, un peu comme des micro Gandhi qui par leur "NON" vote, font que la puissance du vide qu'ils laissent dans les urnes enlève toute crédibilité à ceux qui s'en réfèrent!! tout est dit et bien mal qui pourra en prédire l'avenir!!

    Tout ce qui brille n'est pas forcément en or! D'autre part, être jeune n'est pas une qualité en soi, quant au talent l'appréciation est un peu prématurée! Restent le changement et les réformes, il va y en avoir, c'est certain, mais dans l'intérêt de qui? Un véritable changement aurait nécessité une véritable réforme de tout le système et surtout pas imposée par quelques uns, prétendant savoir ce qui est bon pour les autres!

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]