Le premier TGV Paris - Saint-Brieuc en 2h06 arrive avec deux heures de retard

Le premier TGV Paris - Saint-Brieuc en 2h06 arrive avec deux heures de retard

Le premier TGV Paris-Bordeaux en 2h04 le 2 juillet 2017.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 08 juillet 2017 à 10h48

Les TGV enchaînent décidément les déconvenues. Vendredi 7 juillet, le premier TGV qui devait rejoindre Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) depuis Paris en 2h06 seulement est finalement arrivé quatre heures après son départ.

Depuis l'arrivée de la ligne à grande vitesse en Bretagne, dimanche 2 juillet, les trajets entre Paris et Saint-Brieuc ne durent que 2h13 en moyenne. "Mais une fois par semaine, le vendredi soir, le TGV ne fait pas de halte à Rennes et gagne donc quelques minutes supplémentaires", raconte Ouest-France samedi 8 juillet.



Parti de la gare de Paris-Montparnasse à 19h06, le TGV 8645 était attendu à 21h12 à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor). Un petit comité d'accueil envoyé par Saint-Brieuc Armor Agglomération attendait avec enthousiasme le train le plus rapide de l'Histoire des trajets ferroviaires Paris - Saint-Brieuc. L'attente fut bien plus longue que prévu rapporte Ouest-France. "Après une panne de signalisation près de Chartres (Eure-et-Loir), le trafic a été interrompu puis ralenti", relate le quotidien régional. Le train n'est finalement arrivé qu'à 23 heures, après près de deux heures de retard, loin du record de vitesse que s'apprêtait à fêter la cité briochine.

Les premières fois de la SNCF sont gâchées ces derniers jours. Dimanche 2 juillet, le TGV inaugural de la ligne Paris-Toulouse est arrivée avec plus de 4 heures de retard dans la ville rose. Un fiasco dû à la panne d'un autre train bloqué dans le Tarn-et-Garonne.
 
101 commentaires - Le premier TGV Paris - Saint-Brieuc en 2h06 arrive avec deux heures de retard
  • Dans la vallée du Rhône des centaines de voyageurs sont arrivés à destination beaucoup plus tard que d'habitude.

  • La S N C F : Une Entreprise dont la France doit se débarrasser le plus vite possible ou au minimum retirer ses " billes " au plus tôt comme d'ailleurs de chez Orange et Renault entre autres !
    L’État n'a RIEN à faire dans ces Entreprises .
    Sur le Marché , les États sont les plus mauvais des gestionnaires , ce n'est pas moi qui le dit , ce sont des spécialistes " reconnus et qualifiés " qui l'affirment , mais les Politiques passent outre pour satisfaire des demandes démagogiques , sectorielles ou catégorielles , c'est simplement inadmissible !

    Macron a déjà pondu une loi , la libéralisation des transports par cars ! pas terrible le résultat .

  • on privilégie le TGV, au détriment du TER , alors que l'on sait qu'il (le TGV) n'est pas rentable , et ne transporte que très peu de voyageurs; mais nos Ediles veulent se montrer, en sachant que les riens vont payer; c'est très Français.

  • J'ai peut-être une explication. Les civilisés, se ruant vers des régions, dites défavorisées, histoire de voir comment l'autochtone vivaient, se sont précipitées sur la Bretagne, bon courage...

  • avatar
    quiyatiletpourquoi  (privé) -

    voilà encore un bel exemple de gabegie d'argent public.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]