Le gouvernement prévoit l'ouverture de la PMA à toutes les femmes en 2018

Le gouvernement prévoit l'ouverture de la PMA à toutes les femmes en 2018

La secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, le 19 juillet 2017 à l'Elysée à Paris

A lire aussi

AFP, publié le mardi 12 septembre 2017 à 13h22

L'ouverture la PMA à toutes les femmes sera proposée par le gouvernement dans le cadre de la révision de la loi bioéthique en 2018, a annoncé mardi la secrétaire d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa.

Interrogée sur RMC/BFMTV, la secrétaire d'État a affirmé que "cet engagement de campagne" serait "tenu". "En termes de calendrier, nous serons sur l'année qui arrive, 2018, probablement avec les révisions de la loi bioéthique", a-t-elle précisé.

Sans vouloir "préjuger du débat parlementaire" qui suivra, Mme Schiappa a confirmé que le gouvernement proposerait à ce moment-là "d'ouvrir la PMA
(procréation médicalement assistée, ndlr) à toutes les femmes".

"Le comité d'éthique a émis un avis favorable, il n'y a rien qui nous empêche de rendre la PMA légale pour toutes les femmes", a-t-elle ajouté.

Mme Schiappa a plusieurs fois estimé qu'il s'agissait d'une mesure de "justice sociale" permettant de mettre fin à une "forme de discrimination à l'égard des femmes lesbiennes et célibataires" et à "l'inégalité" entre celles qui ont les moyens financiers de recourir à des PMA à l'étranger et celles qui ne les ont pas.

Elle est actuellement réservée au traitement de l'infertilité chez les couples hétérosexuels.

Pendant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron s'était dit "favorable" à une loi ouvrant la PMA "aux couples de lesbiennes et aux femmes célibataires", dans un courrier aux associations LGBT (lesbiennes, gays, bis et trans). Il avait toutefois ajouté attendre l'avis du Comité consultatif national d'éthique (CCNE) pour "construire un consensus le plus large possible".

Fin juin, le CCNE s'est prononcé en faveur de cette évolution.

En juillet, la ministre de la Santé Agnès Buzyn s'était appuyée sur cet avis pour estimer, que "la France est prête". "Le conseil consultatif national d'éthique contient en son sein toutes les sensibilités. Donc s'il a rendu un avis favorable, je pense que la société est prête", avait-elle plaidé.

Obtenir un consensus s'annonce toutefois délicat, la réforme risquant de susciter des oppositions, notamment celle de l'Église.

 
331 commentaires - Le gouvernement prévoit l'ouverture de la PMA à toutes les femmes en 2018
  • Rien n'empêche les femmes qui le désirent de devenir mères quelles que soient leurs orientations sentimentales ou sexuelles.
    Pour cela il leur suffit d'un partenaire le temps de quelques nuits.
    La liberté de procréer est un dont de la nature.
    Aussi, avec ou sans PMA à leur disposition, les plus déterminées le feront de toute façon et de manière "naturelle".

    Après faut-il aider ces les couples de femmes au même titre qu'un couple mixte ?
    L'amour des adultes autorise t'il à lui seule une suite "familiale" pour tous avec l'aide de la loi ?
    Il faut penser "société" et surtout au devenir des enfants.
    En fait la réponse est d'avantage en nous que dans la loi et il faut penser "société" et devenir des enfants.
    Les sociétés qui y sont prêtes le peuvent.
    Le sommes nous ?
    La société moderne basculera t'elle vers cet inconnu qui fait tant peur ?

    Une chose est sûr : les discriminations et les persécutions ne naissent pas du fait des victimes, mais du fait de ceux qui les leurs font subir...

  • Je suis contre la PMA pour toutes les femmes ! surtout chez les couples homosexuels - Il faut pour l'équilibre d'un enfant, un père et une mère.. Deux femmes ou deux hommes c'est contre nature et si je suis toutefois tolérante, je souhaite que les homosexuels restent discrets.. La pocréation se fait avec le sperme d'un homme et l'ovule d'une femme et jusqu'à présent même les savants et les chercheurs les plus élaborés ne pourront pas remplacer ce fait physiologique même avec des éprouvettes...

    Au moins c'est clair!

  • Une porte s'ouvre sur ceci:
    Au bout de quelques temps lorsque l'enfant ne conviendra plus il sera échangé,revendu ou abandonné au bord d'une route de vacances.
    Il a peu d'amour dans tout cela car il n'y a qu'égoïsme er commerce.

    avatar
    Pivoine-  (privé) -

    E-bay doit déjà se frotter les mains.

    avatar
    Pivoine-  (privé) -

    C'est plutôt au Bon coin qu'il risque d'y avoir de bonnes affaires.

  • Une soi-disant justice sociale tout simplement dégueulasse. Reste plus qu'à légaliser la pornographie et les drogues.
    Et puis après tout, il n'y a qu'à tout légaliser, cela videra déjà les maisons d'arrêt et toute la glorieuse justice qui ne sert déjà plus à grand-chose.

  • Mme Schiappa a plusieurs fois estimé qu'il s'agissait d'une mesure de "justice sociale"
    C'est faux , ctte loi sur la pma ne permet pas aux hommes gays ou celibataire d'avoir un enfant, cette loi crée une injustice de plus ...ne rien faire aurait été plus sage

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]