Le déficit de l'Etat va se creuser fortement l'an prochain

Le déficit de l'Etat va se creuser fortement l'an prochain
A lire aussi

LesEchos, publié le mardi 26 septembre 2017 à 05h05

L'évolution paraît aller à rebours des promesses de sérieux budgétaire d'Emmanuel Macron. Si le déficit public (toutes administrations confondues) est annoncé en net retrait l'an prochain à 2,6 % du PIB (contre 2,9 % prévus pour 2017), le solde budgétaire de l'Etat, lui, va emprunter une pente contraire. Selon nos informations, le déficit de l'Etat devrait se creuser fortement par rapport aux années précédentes et s'établir à 82,9 milliards d'euros. Bien plus que les 69,1 milliards constatés pour 2016, et même que les 69,3 milliards qui avaient été budgétés pour cette année dans le cadre du projet de loi de finances 2017.

Comment expliquer un tel écart ? Le gouvernement actuel pâtit en premier lieu des écarts de gestion de son prédécesseur. La cible de 2017…

Lire la suite sur LesEchos

 
6 commentaires - Le déficit de l'Etat va se creuser fortement l'an prochain
  • Ah bon?! Il est vrai que c'est "l'héritage"!

  • La fraude fiscale....80 milliards d'euros....chercher l'erreur?? Nous serions donc régulièrement en excédent...ce n'est donc pas un problème de dépenses que nous avons mais un problème de recettes!!

  • Maintenant c'est Macron qui est aux commandes, c'est lui le responsable, A moins qu'il plombe volontairement les comptes pour justifier une purge de l'état social.

  • quand Macron dit ,que le gouvernement pâtit en premier lieu des écarts de gestion de son prédécesseur , jusqu'à preuve du contraire ,il en faisait bien parti de l'ancien gouvernement ,69 milliards en 2016 et cela passe a 82,9 milliards avec Macron
    ou passe l'argent les français seraient curieux de le savoir

    701 milliards d'euros ont été dépensés dans le social en France en 2016 ...

    cher dabors, les 701 milliards, chiffres invérifiables, sont réinjectés dans l'économie nationale...le pauvre, quand il a trois sous, il les dépense!! Contrairement aux riches, qui investissent à Saint Barth et les paradis fiscaux...

  • Il faut mettre dans la constitution la responsabilité pénales des finances publiques.

    Je parts du principe qu'en votant un projet de loi en déficit, le parlementaire engage sa responsabilité , sur l'endettement de la France.

    Ce sont les gouvernements et les parlementaires qui ont creuser la dette de la France et non le peuple.

    Cette dette est une dette de fonctionnement et non investissement

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]