Le bac 2017 en chiffres: 720.000 candidats, 4 millions de copies

Chargement en cours
 Des élèves de Terminale passent l\

Des élèves de Terminale passent l'épreuve de philosophie du Baccalauréat, le 15 juin 2017 à Paris

1/3
© AFP, Martin BUREAU
A lire aussi

AFP, publié le jeudi 15 juin 2017 à 10h48

Les candidats au baccalauréat, de 13 à 74 ans, plancheront à partir de jeudi dans quelque 4.400 centres d'examen à travers le France et noirciront quatre millions de copies tout au long de cette semaine d'examen.

Voici les principaux chiffres de la session 2017.

- Nombre de candidats: 718.890 inscrits en métropole et DOM pour les épreuves de terminale (en hausse de 3,34% par rapport à 2016), dont 20.322 candidats libres (soit 2,82% des postulants). Plus de la moitié (53%) présentent le bac général, 28% le professionnel et 19% le technologique.

Les épreuves anticipées, dont notamment le français, passées par les élèves de première en filières générale et technologique, concernent 537.565 jeunes gens (+6,72% par rapport à 2016, reflet du mini baby-boom de l'an 2000).

- Le plus jeune candidat est une jeune fille de 13 ans, en Guadeloupe. Le plus âgé a 74 ans.

- Les épreuves se déroulent dans 4.411 centres d'examen en France et dans 91 pays étrangers. Les équipes ont élaboré au total 2.900 sujets (dont certains sont dits "de secours", disponibles en cas d'incident nécessitant un changement de sujet).

- Les quatre millions de copies que rédigeront les candidats pendant cette semaine d'examen seront corrigées par 170.000 correcteurs. Ils sont payés 5 euros la copie et 9,60 euros l'heure pour les oraux.

En 2017, le coût moyen de chaque candidat (indemnisation des frais de déplacement des intervenants, leurs rémunérations, les frais d'organisation etc.) s'élève à 80 euros, la même somme qu'en 2016.

- Les candidats ont le choix entre 23 langues vivantes étrangères pour les épreuves obligatoires et facultatives (arrivée du coréen) et 24 pour les épreuves facultatives uniquement, 12 langues régionales et la langue des signes (en facultatif uniquement).

- Pour le bac général, 16% des inscrits sont en série littéraire (L), 32% en économique et social (ES) et 52% en scientifique (S). Ils étaient respectivement 17%, 30% et 53% en 2016.

- Pour le bac technologique, la série sciences et technologies du management de la gestion (STMG) représente 49% des candidats, devant sciences et technologies de l'industrie et du développement durable (STI2D, 23,5%), sciences et technologies de la santé et du social (ST2S, 17%) et sciences et technologies de laboratoire (STL, 6%). 

Suivent sciences et technologies du design et des arts appliqués (STD2A, 2,5%) et hôtellerie (1,8%). Techniques de la musique et de la danse (TMD) reste la moins fréquentée avec 0,2% des candidats.

- Le bac professionnel compte 88 spécialités, soit trois de plus qu'en 2016. Parmi les nouveautés, l'option facteur d'orgues-tuyautier pour le bac artisanat et métiers d'art.


- Le bac a été institué par un décret du 17 mars 1808 et sa première édition, sous formes d'épreuves uniquement à l'oral, s'est déroulée en 1809. Les premiers titulaires de ce diplôme n'étaient que 31. La première bachelière, Julie-Victoire Daubié, a décroché son diplôme en 1861, à 37 ans.

 
3 commentaires - Le bac 2017 en chiffres: 720.000 candidats, 4 millions de copies
  • Allons, ils vont essayer de battre le record de l'an dernier avec 88,5 % de reçus
    c'est à dire un vidage de "bahuts ", pour 60 % minimum d'échec en première année de fac !
    Mais quelle joie d'avoir le bac , pour être caissière dans un hyper , "commercial " ou personne aidante !
    Il n' a pas de sot métier , tous ne pourront pas être dans un bureau avec clim ,, devant un ordinateur , machine à café et potins pour à peine 40 h par semaine !
    Manque de bouchers, couvreurs , dans les hôtels , restauration, etc ....mais c'est vrai, c'est dur , salissant aussi parfois, mais plus qu' honorable! respect à tous ces métiers et d'autres ..............dévalorisés!
    Allez , passe ton bac....................tu l'auras , et après ...........!

  • La bac a une valeur pour l'estime de soi. Valider une réussite personnelle cela fait toujours plaisir. Il "est pas donné", vous passez réellement une série d'épreuves pour l'obtenir, la peur au ventre saisit la plupart des candidats le jour J. C'est aussi un beau coup de pouce pour poursuivre des études, ce n'est pas obligatoire mais cela peut aider. C'est la fin de l'adolescence et le passage vers la vie d'adulte, il fait partie du rituel, un pas vers l'apprentissage de l'autonomie à venir. Il signifie le départ de la maison parentale pour beaucoup de futures bacheliers.

  • pour ce qu'il vaut le bac!

    c'est ce que je disais dans mon précédent mail de façon plus argumentée, mais ça n'a pas plu...

    Le bac est pratiquement un passage obligé pour la poursuite d'études supérieures. 53% des chômeurs n'ont aucun diplôme, alors le bac.............

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]