La Rochelle : un accident mortel en marge du convoi de François Hollande

La Rochelle : un accident mortel en marge du convoi de François Hollande

Marcel Briché est mort le 10 novembre, deux jours après avoir eu un accident en marge du passage du convoi de François Hollande (photo d'illustration).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 17 novembre 2016 à 16h20

"On veut connaître la vérité, quelle qu'elle soit". Les enfants de Marcel Briché veulent que la mort de leur père "serve de leçon".

Le retraité de 83 ans est décédé le 10 novembre dernier, deux jours après un accident de la circulation au moment du passage du convoi de François Hollande. Sans le dire ouvertement, la famille de la victime estime que le convoi serait à l'origine du drame, révèle jeudi 17 novembre Sud-Ouest.



Le 8 novembre vers 10h, Marcel Briché pénètre sur la rocade de La Rochelle, à bord de sa BMW. Un policier à moto se place à sa hauteur et lui ordonne de se ranger sur le bas-côté afin de laisser passer le convoi présidentiel, qui emmène François Hollande aux Assises de l'économie de la mer. Le conducteur, qui n'a pas encore quitté la voie d'accélération obtempère, mais percute par l'arrière une Mercedes qui se trouvait devant lui. "Les pompiers ont mis une heure et demie à le désincarcérer, mais mon père était conscient. Il a même demandé à l'un d'eux de prendre des photos avec son téléphone", relate Thierry Briché, cité par Sud-Ouest. Le 10 novembre, Marcel Briché fait un arrêt cardiaque et ne peut être réanimé. Le lendemain Thierry Briché se rend au commissariat de La Rochelle. Un extrait de procès-verbal sur l'accident mentionne bien le convoi présidentiel.

UNE ENQUÊTE OUVERTE

"Les circonstances m'ont été confirmées lundi par la brigade des accidents. En fait, la police n'était pas au courant du décès, précise Thierry Briché. La procédure habituelle veut qu'elle prenne des nouvelles d'une victime hospitalisée 24 heures après l'accident (...). Or, il est mort 48 heures après, alors que son état n'était pas jugé critique. A la suite de mon appel, une enquête a été ouverte. Nous avons rendez-vous jeudi matin avec l'officier de police judiciaire pour être entendus."

La famille de Marcel Briché se réserve la possibilité d'engager une procédure. "C'était un ancien de Rungis, une force de la nature, pas du genre à se plaindre pour le moindre bobo. C'était un bon vivant, très actif et membre de plusieurs associations, complètement autonome à 83 ans. C'était aussi un conducteur chevronné", assurent les enfants de la victime.

 
316 commentaires - La Rochelle : un accident mortel en marge du convoi de François Hollande
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]