La philosophe et psychanalyste Anne Dufourmantelle meurt noyée à 53 ans

La philosophe et psychanalyste Anne Dufourmantelle meurt noyée à 53 ans

Un drapeau rouge sur la plage de Mimizan (Landes) le 7 janvier 2014.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 24 juillet 2017 à 11h43

Elle a tenté de secourir des enfants sur la plage de Pampelonne, à Ramatuelle (Var), alors que le vent et les fortes vagues rendaient la baignade très dangereuse.

La philosophe et psychanalyste Anne Dufourmantelle, 53 ans, s'est noyée vendredi 21 juillet après être allée porter secours à des enfants sur la plage de Pampelonne à Ramatuelle (Var). Elle a tenté de secourir des enfants qui étaient allés se baigner alors qu'il y avait un très fort vent et des vagues, avec drapeau orange puis rouge (baignade interdite).

"Grande philosophe, psychanalyste, elle nous aidait à vivre, à penser le monde d'aujourd'hui", a réagi la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, sur Twitter.

"Tristesse et stupeur d'apprendre à l'instant la mort de la philosophe et psychanalyste Anne Dufourmantelle, qui parlait si bien des rêves", a écrit le philosophe et chroniqueur Raphaël Enthoven sur Twitter. "Elle était merveilleuse. Sa mort est un scandale", a-t-il ajouté sur le réseau social.Tristesse et stupeur d'apprendre à l'instant la mort de la philosophe et psychanalyste Anne Dufourmantelle, qui parlait si bien des rêves. pic.twitter.com/JEZ1pXJbn7

Sur Instagram, l'écrivain et journaliste Tatiana de Rosnay, a rendu hommage à "une femme brillante, philosophe, psychanalyste, écrivaine". 

Un premier ouvrage cosigné avec Jacques Derrida

Anne Dufourmantelle avait publié de nombreux essais, dont "Éloge du risque" (2011), "Intelligence du rêve" (2012), "Puissance de la douceur" (2013) ou "Défense du secret" (2015). En 2015, elle avait également sorti un roman, "L'envers du feu", thriller haletant qui entraîne le lecteur dans les pas d'un jeune Américain obsédé par une inconnue.

Son premier ouvrage, "De l'hospitalité" (1997), était cosigné avec Jacques Derrida. Depuis deux ans, elle collaborait au journal Libération comme chroniqueuse. Le quotidien lui a également rendu hommage dans un tweet. 

"Quand il y a réellement un danger auquel il faut faire face (...), il y a une incitation à l'action très forte, au dévouement, au surpassement de soi", avait-elle dit en 2015 dans un entretien à ce journal. 

Ses obsèques auront lieu mardi à 15h00 à Ramatuelle, a précisé son compagnon, Frédéric Boyer.

 
156 commentaires - La philosophe et psychanalyste Anne Dufourmantelle meurt noyée à 53 ans
  • spécialiste de ... " l'éloge du risque " ? Oui ! Mais le risque a ses dangers et n'a-t-elle pas surestimé son Sur-( ..sûr ?) Moi en voulant porter secours à ces enfants en méconnaissance probable de la puissance meurtrière sournoise des contre-courants marins ! Que n'a-t-elle pas regardé l'autre jour à la télé le magnifique reportage à ce sujet de Jany ! ! Somment forcément profondément attristés de cet accident terrible qui imposait l'action immédiate de professionnels aguerris ,mais ses collègues psychanalystes vont nous déculpabiliser en nous imposant sans barguigner : ..."il faut lâcher prise " ! (ça fait 50 Euros les 5 mn non remboursées ! Au suivant !).(je le sais je m'y suis embourbé dans ces sables émouvants ....une seule séance pour faire plaisir à mon copain toubib ).

  • Geste gratuit et plein de panache .... elle n'a pas pensé à elle.

    L'altruisme poussé à son paroxysme. .... une vraie manifestation de solidarité.

    Elle a fait ce que n'importe quel père ou n'importe quelle mère aurait fait pour ses enfants, s'ils avaient été là.

    On pense toujours a soi meme lorsqu'on pense aux autres. L'altruisme est un egoisme bien compris.

  • avatar
    luciole28  (privé) -

    Qui aurait du s'occuper des enfants, où étaient et que faisaient leurs PARENTS?

  • pas besoin d'etre philosophe ou psy. elle a donne sa vie pour sauver des enfants,un point c'est tout . paix a son ame .

    Elle n'a rien sauve du tout. Elle s'est prise pour une heroine, a surestime ses forces, mal apprecie la situation. Son devoir etait d'appeler les secours pas de faire la mariole. Je serais un de ses proches, je serais furieux contre elle.

  • voila une légion d'honneur bien méritée qui serait bien utilisée mais mais ,fait- -elle partie des petits copains ?????.
    wait and see!!!!!

    Une legion d'honneur pour une prise de risque mal calculee?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]