La Mairie de Paris veut interdire un festival en partie "interdit aux blancs"

La Mairie de Paris veut interdire un festival en partie "interdit aux blancs"©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le dimanche 28 mai 2017 à 16h00

Un festival en partie "interdit" aux blancs va-t-il se tenir à Paris ? Un événement prévu du 28 au 30 juillet dans le XIe arrondissement de la capitale, le "Nyansapo Fest ", fait polémique. La raison ? La façon dont est organisé ce festival "afroféministe européen".

Selon la description donnée sur le site officiel de l'événement, qui prévoit des concerts mais aussi des conférences et des tables rondes sur le racisme, le sexisme contre les femmes noires ou la dépolitisation et le blanchiment de l'intersectionnalité, le lieu sera divisé en plusieurs zones : un "espace non mixte femmes noires (80 % du festival)", un "espace non mixte personnes noires", un "espace non mixte femmes racisées" et enfin un "espace ouvert à tous".

Alain Jakubowicz, le président de la Licra, s'est ému auprès de LCI de l'organisation de ce festival qu'il qualifie de "terrifiant et désespérant. Il regrette que "des gens qui se sentent victimes de racisme ou de discrimination ne trouvent pas d'autre issue que l'entre-soi". Contactée par la chaîne info, la Ville de Paris précise que "le local de l'avenue Parmentier est loué à l'association 'la générale Nord-est', qui en dispose donc comme elle le souhaite et y organise régulièrement des événements". Elle assure qu'elle n'a "pas eu son mot à dire sur l'organisation ou la programmation de cet événement".

Anne Hidalgo a réagi dès dimanche sur Twitter, assurant "condamner avec fermeté l'organisation à Paris de cet événement "interdit aux blancs". Elle ajoute qu'elle va demander "l'interdiction de ce festival. Je vais saisir le Préfet de Police en ce sens. Je me réserve également la possibilité de poursuivre les initiateurs de ce festival pour discrimination".

 
8 commentaires - La Mairie de Paris veut interdire un festival en partie "interdit aux blancs"
  • Aucune certitude de savoir où aboutiraient les sujets de débats lors de ces conférences etc..

    Car, ces conférences qui se tiendraient, quel seraient les conférenciers ? Tant de questions et d'incertitudes à connaître les tenants et les aboutissants sur cette manifestation qui n'accepterait que des personnes noires..

    Dans cette période critique au sein de notre pays, toute réunion où qu'elle soit et surtout d'une telle envergure doit permettre à un accès pour en avoir la surveillance du contenu et du contenant...

    Ce serait prendre un risque de laisser mener une telle manifestation où des intitulés pourraient être transmis et être détournés d'autres sujets sur le terrain..

    Non, on peut évoquer des arguments dans une telle période difficile où il faut assurer la sécurité sur des conférenciers qui émanent de l'extérieur et que ces conférences soient dans un cadre où ce qui y serait véhiculé n'aurait pas de propos antagonistes à nos valeurs de la démocratie et de la République..

    Toute manifestation doit être octroyée sur un agrément et il y beaucoup d'arguments qui peuvent en demander l'interdiction..

    Car notre pays est loin d'être raciste à l'encontre des personnes noires, car elles sont de nos jours dans toutes les représentations de notre société et intégrées dans la réussite où elles obtiennent des postes à responsabilités en fonction de leurs compétences..

    Donc, sur une période aussi difficile, de nombreux arguments pourraient être tenus sur la Sécurité à devoir assurer et surtout les risques de débats qui pourraient dériver vers discours loin du respect d'autrui..

    Donc, on ne comprend pas ce genre de manifestation en cette période et pourquoi s'inscrit elle dans cette volonté de la réserver à des personnes noires et où les réflexions pourraient être menées de l'ensemble des citoyens qui auraient des solutions à devoir apporter...

    Non, cela n'est pas rassurant de donner un agrément sur une telle manifestation, et sur maintes critères qui ont un argumentaire de poids, il faut rejeter cette autorisation pour maintes raisons...

    Il faut de la fermeté dans une telle période où tous les risques sont à craindre sur des manifestations où les tenants et les aboutissants n'ont pas accès à ceux qui auraient un droit de regard... En étant simplement là, pour participer... Et contrôler la teneur de ses tables rondes...

    Non, ce n'est pas anodin de permettre une telle réunion où de nombreux faits et propos pourraient être à l'encontre du bon vivre ensemble..

    Car, ce qui permet de réunir les citoyens, ce sont les réflexions et les débats à mener en commun et où tous auraient l'accès..

    Les risques de dérives à devoir anticiper, et il faut prendre des mesures pour refuser un agrément à cette manifestation..

    Il faut lire : quels seraient..
    Ces tables rondes..

    C'est essentiel qu'en cette période une décision de refus puisse être transmise à ces organisateurs..

    Il y a une volonté de repli et de fermeture aux autres citoyens qui sont à également à devoir prendre en compte..
    Et, où c'est loin d'être anodin..

  • On fait toute une histoire pour ça alors que des quartiers entiers sont déjà interdits aux blancs; On a vu des images pas plus tard que la semaine dernière... C'est plutôt sur ça que Hidalgo doit bosser au lieu de faire de la récupération, après avoir laissé prospérer le phénomène, l'voir alimenté par un clientélisme électoral notoire; c'est un peu facile de jouer la vierge effarouchée.

  • Quand je pense que nous continuons a accueillir ces braves gens...........je suis effaré et affolé.......
    nous courrons a notre perte........je n'aurais quant a moi jamais eu l'idée d'interdire une réunion
    a quiconque pour une question de couleur de peau ........quelle honte !

    fallait-il vraiment le préciser

  • Voilà où nous en sommes ! Tous les blancs sont des racistes ? Interdisons les blancs !

  • La Mairie de Paris veut interdire, ou va interdire, ou a interdit ? Parce que pour le moment, rien n'est fait !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]