La France veut accélérer la lutte contre le réchauffement climatique

La France veut accélérer la lutte contre le réchauffement climatique

Le ministre français de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, le 12 juin 2017 à Bologne en Italie

A lire aussi

AFP, publié le lundi 12 juin 2017 à 17h34

La France veut aller plus vite dans la lutte contre le réchauffement climatique, en dépit du retrait des Etats-Unis de l'accord de Paris, qui pose un grave problème de financement, a affirmé lundi en Italie le ministre français de la Transition écologique, Nicolas Hulot.

"Nous allons probablement rehausser nos propres objectifs de réduction d'émission de gaz. En tout cas les accélérer dans le calendrier", a déclaré à Bologne (centre) Nicolas Hulot, en marge d'une réunion des ministres de l'Environnement du G7.

Il a précisé à ce sujet vouloir "très rapidement travailler sur des financement innovants", y compris la taxe sur les transactions financières, dont la discussion est au point mort en Europe.

La France veut réduire de moitié sa consommation d'énergie d'ici à 2050 et donc, "mécaniquement", des centrales nucléaires seront fermées, a encore dit le ministre, interrogé par les journalistes sur la réduction du parc nucléaire français. 

Revenant sur la décision américaine de se retirer de l'accord de Paris sur le climat, M. Hulot a jugé qu'il ne fallait pas céder au "catastrophisme", soulignant que cet accord "irréversible" était "le seul cadre juridique des négociations". Et, a-t-il expliqué, "l'économie bas carbone, qui sera le modèle dominant, est en marche, cette transition est irréversible".

En revanche, le retrait américain pose de graves problèmes en termes de financements prévus pour venir en aide aux pays les plus touchés par les effets du réchauffement climatique, a souligné le ministre. La remise en cause de ces financements est "très préjudiciable", a-t-il affirmé.


Les Etats-Unis s'étaient engagés, comme les autres pays signataires, à financer la Convention climat des Nations-Unies, et surtout à contribuer au financement du fonds vert pour le climat, à hauteur de trois milliards de dollars, dont un milliard déjà versé.

 
64 commentaires - La France veut accélérer la lutte contre le réchauffement climatique
  • Fermer les usines, priver les travailleurs de leur emploi, faire la chasse aux automobilistes qui roulent pour aller à leur travail, s'opposer à tous les projets de constructions qui pourraient générer des emplois et des déplacements routiers supplémentaires, etc... Pas de problème ! On sait faire.
    Si on venait à manquer d'idées, l'U.E est là pour nous en donner.

  • ben oui, il faut relancer notre programme nucléaire notamment la surgénération avec les réacteurs à sels fondus,

  • Le pétrole et ses dérivés polluent plus que le nucléaire . quand agissons nous pour ne pus dépendre du pétrole des pays arabes?

  • Qu'ils arretent déjà de ce déplacer dans le monde ! t faire des réunion qui ne servent a rien!!!!!!!!

  • Roulons à bicyclette , fermons les usines....;

    Sauvageon  (privé) -

    Essayez donc de réfléchir au lieu de répandre une de ces sempiternelles idées imbéciles qui fleurissent sur internet.

    Il se trouve des centaines de milliers d'emplois qui peuvent être créés dans le domaines de "l'environnement". C'est une opportunité qui s'ouvre aux pays qui osent franchir le pas vers une autre façon de penser le monde.
    Et ceci sans retourner à l'age des caverne, ou s'éclairer à la bougie, comme le prétendent d'autres de ces personnes si bien intentionnées.
    Bien au contraire nous gagnerons en confort de vie et aussi dans le domaine de la santé si nous osions renverser ce vieux modèle basé sur le gaspillage des ressources mortifère.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]