Alerte
07:57
Le taux de chômage en baisse de 0,1 point au 2e trimestre (Insee)

La CGT ne porte "aucune responsabilité" dans les violences, selon Philippe Martinez

La CGT ne porte

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, à Martigues, dans le sud de la France, le 11 juin 2016.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 15 juin 2016 à 22h41

- Alors que Manuel Valls impute à la CGT les violences de la manifestation du 14 juin contre la loi Travail, Philippe Martinez réfute le rôle de son syndicat dans les violences et conteste une éventuelle solidarité avec les "casseurs". -

À la suite des violences et des dégradations liées à la dernière manifestation parisienne contre la loi El Khomri, le secrétaire général de la CGT a tenu à se distancier des "casseurs" et a également affirmé que son syndicat "ne portait aucune responsabilité sur ce qui se passe en marge des manifestations".

"Le Premier ministre a laissé entendre qu'il y aurait complicité entre le service d'ordre de la CGT et les casseurs", a-t-il dénoncé sur France 2 mercredi 15 juin, en parlant de "provocations". Selon lui, il n'y a "aucune relation entre ce que font les casseurs et les manifestants".

"IL FAUT STOPPER LES CASSEURS"

Plus tôt dans la journée, le préfet de police de Paris, Michel Cadot, avait lui aussi évoqué "une forme de solidarité" entre des manifestants, dont certains brandissant des drapeaux de la CGT, et les casseurs lors de la manifestation de mardi. Une "nébuleuse d'environ mille casseurs, qui se sont progressivement positionnés en tête de cortège, mélangés à environ 3.000 manifestants, a priori pas violents mais qui restaient à proximité", étaient présent dans la manifestation, selon le préfet, qui évoque une forme de "solidarité passive" entre ces militants et les "casseurs".

Mais selon Philippe Martinez, les débordements ne sont pas de la responsabilité de la CGT. Le syndicat rappelle par ailleurs que la mobilisation a été organisée par sept organisations syndicales de salariés et de jeunesse. "C'est aux pouvoirs publics d'assurer la sécurité et le maintien de l'ordre", indique la CGT sur son site. Face aux violences, les organisations syndicales "demandent au gouvernement de garantir les bonnes conditions d'exercice du droit de manifester". "Il est de sa responsabilité d'assurer la sécurité et le maintien de l'ordre", souligne un communiqué de l'intersyndicale. Par ailleurs, le leader de la CGT considère que la police reçoit "des ordres de non intervenir face aux casseurs". "Cela fait trois mois qu'on dit au gouvernement 'il faut stopper les casseurs'", a expliqué Philippe Martinez sur France 2.

LES SYNDICATS MAINTIENNENT DE NOUVELLES MOBILISATIONS

Alors que l'exécutif a menacé d'interdire de nouvelles manifestations, les sept syndicats ont réaffirmé mercredi "la détermination sans faille" des opposants au projet de loi, après "la grande réussite" de la manifestation de mardi. Ils ont appelé à "poursuivre les actions revendicatives sous les formes décidées localement et à participer massivement aux journées de mobilisation nationales les 23 et 28 juin prochains", à l'occasion de l'examen et du vote au Sénat du projet de loi.

Pour Philippe Martinez, qui a rendez-vous vendredi matin avec la ministre du Travail Myriam El Khomri, "la sagesse voudrait que le gouvernement suspende le débat parlementaire", de sorte que "le sérénité revienne". Interrogé sur la menace du gouvernement d'interdire les futures manifestations, il estime qu'"interdire de manifester, c'est remettre en cause la démocratie". "Le gouvernement veut brouiller les pistes et on essaie de détourner l'attention, gravement d'ailleurs, en stigmatisant une organisation syndicale", dénonce-t-il.

 
108 commentaires - La CGT ne porte "aucune responsabilité" dans les violences, selon Philippe Martinez
  • les syndicats ne portent en rien la responsabilités des casseurs
    ils sont en marge des manifestations sur les cotés ou a l'arriere
    les services d'ordres des syndicats les empêchent de se meler aux manifestants
    par contre les forces de polices ont ordre de rester l'arme au pied alors qu'ils remontent les corteges casqués , avec boucliers et barres
    voir meme les forces de l'ordre ont ordre de se retirer comme pour l'hôpital Necker les forces de l'ordre etaient en protection devant puis brusquement ont eu ordre de se retirer et les casseurs sont entrés en actions devant les forces de l'ordre qui sont restées passives
    il sufit d'aller sur les réseaux sociaux pour voir en vidéo le deroulement des faits

    On en a vu des menteurs et des gens de mauvaise foi ! Mais qu'ils soient en plus mal voyants lorsqu'ils consultent les vidéos alors là ! On devrait vous décerner la médaille d'or !

  • dans tous rassemblements les organisateurs sont sont considérés comme responsables ,des debordements ,violence et destruction !ce syndicat extreme ,par son dirigeant se dédouanne ,pas moi ,c'est les autres !!drole de chef ,de responsable d'un parti syndicalisé en raisonnant comme ce monsieur ,il ne faut pas sanctionner les equipes de foot ,suite à la violence et aux dégats causés !

  • "Aucune responsabilité" qui pourra croire cela !
    Demandez donc aux victimes ce qu'ils en pensent, aux policiers aussi .
    Même pas le courage de reconnaître les faits et en plus se décharger en criant à l'infamie et au complot!
    Monsieur Martinez votre irresponsabilité ne vous dispense pas de condamner fermement non pas du bout des lèvres;
    Ah oui ! c'est vrai vous l'avez fait mais avec une journée de retard et après bien des hésitations.

  • la CGT a choisi la tendance dure !!! Sarkozy avait plus de chances avec Thibaut !!!!quand auront nous des gouvernements qui gouvernent sans ecouter les pressions de la rue ou les etats d ame de quelques elus ???? le 49.3 est alors legitime !!! il y a la motion de censure pour les courageux !!!! dans bcp de pays on ne peut pas renverser un gouvernement si l on n a pas de majorite pour le remplacer !!! personne ne veut revenir aux annees 50 : 13 gouvernements en 12 mois !!! une defaite militaire en Indochine et un coup d etat en 1958 pour regler les problèmes !!!!!!

  • parti de ping-pong c'est pas moi c'est lui le responsable, on ne sait pas comment sortir de ce conflit, certains ont obtenu ce qu'ils souhaitaient, SNCF, aiguilleurs du ciel, transporteurs et maintenant comment faire pour sortir de là surtout que le fameux article si controversé "inversion de la norme" est tellement ficelé qu'il ne sera pas plus utilisé que celui de maintenant qui dit la même chose.
    Il suffit de lire le code d'aujourd'hui et de lire l'article proposé.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]