L'énorme méprise de policiers lyonnais qui saccagent une œuvre d'art

L'énorme méprise de policiers lyonnais qui saccagent une œuvre d'art©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le vendredi 07 juillet 2017 à 19h26

La première édition de la Biennale d'Architecture de Lyon débute samedi 8 juillet, mais elle est déjà au cœur d'une polémique. Et pour cause, une des œuvres a été détruite par des policiers, qui pensaient qu'il s'agissait d'une plantation de cannabis, explique France 3 Auvergne-Rhône-Alpes.

En patrouille le 26 juin dernier, des policiers municipaux lyonnais pensaient avoir réalisé une belle opération.

Ils avaient localisé une friche, sur laquelle ils pensaient avoir repéré des plants de cannabis. Forts de cette certitude, les agents ont arraché les plantations.

Sauf qu'il ne s'agissait pas d'une plantation illégale, mais bien de pieds de chanvre, de lin et d'orge, plantés par une équipe d'architectes et d'artistes, pour un projet artistique pour la Biennale d'Architecture de la ville. Cette installation, appelée "Aire d'attente" devait permettre à ses créateurs d'exposer au grand public les vertus du chanvre comme isolant.

Toutefois, cette installation n'était pas signalisée, ce qui pourrait expliquer la bévue des policiers. Quoi qu'il en soit, la grande fête qui était prévue en fin de Biennale dans cette friche pour faucher le chanvre est annulée, et le travail des artistes ruiné.

 
58 commentaires - L'énorme méprise de policiers lyonnais qui saccagent une œuvre d'art
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]