Jean-Christophe Lagarde veut créer une "nouvelle force politique" avec les LR "constructifs"

Jean-Christophe Lagarde veut créer une

Le président de l'UDI souhaite faire venir les membres LR déçus par leur parti (photo d'illustration).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le dimanche 09 juillet 2017 à 17h51

Le président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde souhaite créer un nouveau parti politique "de centre et de droite progressiste", "d'ici l'automne".

Chez les Républicains, il y a "ceux qui ont fait l'analyse que ce n'est plus tenable" avec les élus les plus à droite du parti, "c'est ceux qui sont venus avec nous dans le groupe constructifs, les élus locaux qui se disent 'on peut faire quelque chose'...", a confié Jean-Christophe Lagarde, le président de l'UDI, sur France Inter, dimanche 9 juillet.

"Avec ceux-là, nous pouvons construire un grand mouvement de centre et de droite progressiste. C'est l'objectif que nous devons nous fixer d'ici l'automne, le temps de se mettre d'accord sur la façon de procéder, de sorte que les gens qui ont les mêmes idées que nous se retrouvent rassemblés plutôt que séparés", affirme le député de eine Saint-Denis qui estime qu'un "groupe parlementaire, ça a forcément vocation à trouver un débouché politique".

"Je suis prêt à ce que l'UDI évolue, qu'on crée une autre force politique ou une nouvelle force politique par exemple en direction des grands élus locaux qui ne sont plus au Parlement par nécessité", détailmle Jean-Christophe Lagarde qui cite : "Laurent Hénart (ndlr: maire de Nancy), il est déjà à l'UDI... Christian Estrosi (ndlr: maire LR de Nice), il est pas à l'UDI... Jean-Luc Moudenc (maire LR de Toulouse)... des présidents de conseils départementaux qui nous contactent...".

"C'est à eux de faire le choix"

Le président de l'UDI fait la distinction entre les élus LR compatibles avec une nouvelle force politique de deux autres catégories, à commencer par "ceux qui considèrent qu'en poursuivant la dérive droitière qui est celle de LR depuis 2010, ils vont y arriver... Pour l'instant, ça a plutôt donné le sentiment d'un échec permanent".

D'ailleurs, avertit-il, "cette dérive-là, elle posera clairement le problème de notre alliance. Si ça devient trop compatible avec l'extrême droite, c'est juste incompatible avec nous, définitivement". Deuxième attitude, selon lui, "c'est plutôt Valérie Pécresse ou Xavier Bertrand", présidents LR des régions Île-de-France et Hauts-de-France, "les partisans d'une droite plus traditionnelle, plus chiraquienne".

"Est-ce qu'ils resteront chez LR ? C'est à eux de faire le choix mais je crois que quand on est pas d'accord à ce point-là dans un parti politique, à un moment donné ça ne tient pas", estime Jean-Christophe Lagarde. L'exclusion des "constructifs" LR sera examinée le 11 juillet en bureau politique du parti.

 
92 commentaires - Jean-Christophe Lagarde veut créer une "nouvelle force politique" avec les LR "constructifs"
  • sur france inter
    Lagarde
    la taxe fonciere est paye par le locataire au proprietaire
    je reve ou la il dit n importe quoi

  • depuis la déroute , tous veulent créer un parti mais le meilleur des partis , c'est le soutien gorge , il soutient la droite , il soutient la gauche et il évite la ballottage.Plus sérieusement ; ils font tout ce qu'ils peuvent pour tenter d'exister , hormis les mensonges , ils ne savent rien faire

  • sur france inter
    Lagarde
    la taxe fonciere est paye par le locataire au proprietaire
    je reve ou la il dit n importe quoi

  • Ils sont tous d'un ridicule que ce soir de droite ou de gauche ou du centre etc............. a vouloir créer de nouveaux partis, mais avec les mêmes têtes

  • Traduisons : comment gagner en 2022 puisque tout ce petit monde ne vit que pour ses élections ?
    Construire ... Le mot est sur toutes les lèvres, on s'en gargarise, chacun se veut "positif", ouvert, etc .. etc ...à droite comme à gauche. Les partis nouveaux qui vont fleurir dans les mois qui viennent auront besoin de faire leurs preuves, si tant est que les citoyens fassent encore confiance à la politique partisane ... Ça nous emmène loin dans le temps ...
    D'ici là, les egos surdimensionnés de nos grands de ce monde, ici ou là à la surface du globe, incapables d'endiguer leur surplus de testostérone nous auront bien déclenché la 3e ...

    Je ne sais plus quel journaliste, ou écrivain, a dit que notre époque serait celle des clowns présidents. C'était au moment de l'élection outre-atlantique. Malheureusement, ça n'est - et ne sera - pas que là et gardons-nous de nous moquer des autres comme nous savons si bien le faire chez nous oubliant de nous regarder. Le tout saupoudré, bien sûr, de l'inévitable optimisme, positif .. et constructif, le dernier alibi ....

    Et "quand les hommes oublient leur passé, ils se condamnent à le revivre", Ouimainon...
    Et dire, Ayalou, que, selon une info entendue ce matin, on nous envie, outre atlantique, notre présidence et son élection !!! :-)
    Que dire ? Que devant l'ère d'incertitude qui s'ouvre où tout semble nous échapper, que ce soit sur le plan politique, scientifique, philosophique, etc... etc ... ,il va nous falloir beaucoup de courage car nous sommes à bord d'une machine que personne ne s'avère capable de maîtriser ? On a ouvert des boîtes de Pandore, les contenus filent entre les doigts, mais qui, à par nous autres, se pose des questions ?

    Je crois que nous avons entendu les mêmes infos, Anji, même si j'ai bien aimé la conclusion : en fait la presse, là-bas, ne glorifie le nôtre que pour mieux remettre le sien à la place qu'il n'aurait jamais dû quitter, mais nous préférons croire ce qui nous arrange, une fois de plus. J'ai le même sentiment que vous, la machine s'est emballée et nous ne pouvons guère faire grand chose, tout au moins à ce stade, car ce n'est pas parce que nous risquons de n'avoir plus de pain que nous accepterons de manger de la brioche ... Entendu hier matin, trèèèès tôt sur ce média une autre émission de la francophonie (qui n'est évoquée qu'à cette heure des lève-tôt ... malgré eux), en l'occurrence suisse, qui retraçait le parcours d'une brave migrante en provenance de l'A.0. et tous les malentendus qui s'ensuivent. Hallucinant !

    Je crois que la machine roule sur son rail, et que ceux qui la conduisent savent où ils veulent la mener...

    En y repensant, je crois - j'en suis même quasiment sûre - que c'est K. Daoud qui a évoqué le temps des présidents-clown ... Ce n'est pas étonnant de sa belle lucidité !

    Le parcours d'Angèle, Ayalou, ou bienvenue en enfer ? Je suis allée écouter le reportage. Hallucinant, c'est le mot ! Avec à la clé toutes les interrogations pendantes, les bébés qu'on se refile, et au bout du compte, l'absence d'Europe, cette Europe au coeur des débats dont on n'en finit pas de définir le contenu. Et tout le reste ... La corruption dont les peuples meurent, là-bas, en Afrique, tandis que qu'on s'en lave les mains au nom de la non ingérance ... Mais à quoi bon les constats ? Pour ne pas oublier, peut-être ?
    Certains savent où va la machine, Rosi, et mènent le jeu ? Droit dans le mur. Rien que sur le plan écologique. Et donc, ce sera toujours aujourd'hui et maintenant et après soi le déluge jusqu'à la fin des temps. Conclusion de la Genèse, l'homme a voulu la Connaissance, il l'a eue, pour se rendre compte trop tard qu'il ne sait pas s'en servir.

    Magistrale (au premier sens du terme, que les moins de 20 ans ne savent plus re-connaître) conclusion, Anjii. J'entendais ce matin sur notre radio commune les mots de Marie Desplechins qui disait, "on ne devrait plus pouvoir dormir, de savoir tout ça". En fait, on dort très mal ! Et toujours sur les mêmes ondes, l'alerte lancée dans la matinale du jour sur le chaos dont on ne mesure pas encore toutes les conséquences, les "collatéraux" comme on dit aujourd'hui - pour mieux édulcorer ce qui se cache derrière les mots - et les maux.

    Je découvre en vous lisant que je devrais peut-être écouter la radio ! de quoi s'agit-il ? et puis svp ne pas insulter les clowns, les vrais, les purs, en prêtant leur costume à ces hommes de paille fabriqués et maîtrisés, l'un et l'autre, durant une petite dizaine d'années... De toutes les menaces, celles qui m'effraient le plus touche à la main mise sur les semences vivrières, par les traitements de conservation (!) et de stérilisation qui conduisent à des variétés sans aucun rendement...

    Vous avez le jour, rosi-rosa, lundi dernier à 5:04, vous devinez le média .. et vous écoutez :-))
    Quant aux clowns, on est bien d'accord il y a clown et clown..Hélas, on stigmatise souvent par manque d'imagination ! Ainsi, moi j'ai du mal à entendre les proverbes négatifs sur les animaux pour décrire les turpitudes des hommes .. jaloux comme un tigre, faux comme un renard, etc..etc...

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]