"Je me sentais comme possédé" : le récit du meurtrier présumé de Sarah Halimi

"Je me sentais comme possédé" : le récit du meurtrier présumé de Sarah Halimi

Kobili T., interné en psychiatrie, a été mis en examen mercredi 12 juillet pour "homicide volontaire" (photo d'illustration).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 13 juillet 2017 à 17h42

Sarah Halimi, Française de confession juive, a été tuée le 4 avril dernier par son voisin. Ce dernier a été mis en examen pour "homicide volontaire" mais le motif antisémite a été écarté.

Plus de trois mois après avoir défenestré sa voisine, le jeune homme de 27 ans soupçonné du meurtre a été auditionné par la juge d'instruction, révèle L'Express qui a eu accès aux déclarations du suspect.



"Je me sentais comme possédé.

Je me sentais comme oppressé par une force extérieure, une force démoniaque", raconte ainsi Kobili T., qui met en avant sa consommation de drogue, ce soir-là, il avait fumé "une dizaine de joints".

"ÇA AURAIT PU TOMBER SUR N'IMPORTE QUI"

Avant de s'introduire chez Sarah Halimi, le suspect s'est rendu chez des voisins, proches de la famille de longue date avec lesquels il a eu un "accrochage". "J'ai crié 'Que Satan soit béni'. Ils s'enferment tous après. [...] Moi je voulais rester, je ne sais pas pourquoi".

"Je ne savais pas chez qui j'allais atterrir. C'est quand j'ai vu dans l'appartement une Torah, j'ai vu la dame qui s'est réveillée", se souvient Kobili T. Les choses sont ensuite allées très vite comme il le raconte aux enquêteurs : "Je l'ai tapée avec le téléphone, ensuite avec mes poings. Ensuite, je ne sais pas ce qui m'a pris, je l'ai soulevée et jetée par la fenêtre".

S'il reconnaît donc les faits, le suspect dément avoir crié "Allah Akbar" ou encore "Tu vas payer" contrairement à ce qu'avaient déclaré de nombreux témoins après le drame. "Je ne suis pas antisémite. Ça aurait pu tomber sur n'importe qui", assure-t-il encore, précisant n'avoir jamais eu de problèmes avec la communauté juive.

"C'est horrible. Je n'aurais jamais dû faire ça, c'est sans doute parce que j'avais fumé trop de cannabis", avance encore Kobili T., qui a été mis en examen pour homicide volontaire ce mercredi.

 
16 commentaires - "Je me sentais comme possédé" : le récit du meurtrier présumé de Sarah Halimi
  • il a bon dos le cannabis, je pense que 10 joints lui aurait donner l'envie de dormir et non pas d'allez tuer sa voisine qui comme par hasard etait de confession juive ! la bonne excuse ou les juges vont tomber dans le panneau ! il va surement s'en sortir avec 10 ans de prison, et apres une bonne conduite il sortira dans 4 a 5 ans !

  • Les arguments transmis ne tiennent pas la route..

    il faut avoir une détermination d'une haine viscérale pour passer à l'acte...

    Pourquoi ne s'est il pas laissé aller sur les mêmes démonstrations sur d'autres locataires de cet immeuble ?

    C'est de la foutaise de lire de tels arguments pour tenter de minimiser ces faits...

    Il était simplement sous une animosité, ayant lu les faits médiatisés lors du passage à l'acte...

    Et, nombreux ont été conclure sur un passage à l'acte volontaire parce qu'elle était de cette confession et sur le moment des passages à l'acte isolé ou de masse et qui perdurent toujours d'ailleurs, pour ceux qui sont sous une adhésion à l'Islam radicalisé etc...

    C'est terrible d'entendre des arguments après les faits pour qu'ils soient minimisés.... Ce serait comme ci nier cette agression qui vise une femme de cette confession et où l'acharnement fut tel, dans les descriptions, au moment des faits..

    Qu'il est impossible d'en entendre une version pour en minimiser les faits..

    Voilà, ce que certains en pensent.. .Et même ceux qui ont été à commenter ces faits et d'experts où ils ont été à cette conclusion, où aujourd'hui, certains tentent de vouloir en minimiser les faits...

    Ce serait gravissime pour la famille de cette femme qui est décédée sous les pires souffrances de cet homme qui a été son tortionnaire et qui n'a pas visé autrui, mais, bien celle-ci... De son immeuble...

    Donc, minimiser, ce serait cautionner un tel acharnement d'une grande sauvagerie et d'une grande barbarie...

    Nous avons suivi les faits publiés au moment des faits et c'est dommageable, si cet homme peut être considéré comme compatible à le laisser au sein de la société... Où sa haine reste viscérale... Et son acharnement à l'encontre de la victime, une horreur à révéler, tant, il s'est déchaîné sur cette pauvre femme..

    Cet avis en vaut bien d'autres.

  • je ne crois pas un seul mot cet de assassin il vont déclarer que ce n'est pas de ça faute mais celle de la drogue donc il s'en sortira encore à bon compte.

  • après on dira que le canabis est une drogue douce qui ne présente aucun danger et qu'on peut le légaliser n'est ce pas

    parlez de ce que vous savez ! dix joints l'aurait coucher, il aurait eu une tres grosse fatigue et non pas une envie de tuer !

  • Je connais un moyen pas cher et efficace de le"déposséder", il y en a pour une minute! .

    c'est sur, et ca ferait réfléchir les autres ! mais bon nous sommes en france pays de moutons !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]