Isère : une tuerie de masse évitée ?

Isère : une tuerie de masse évitée ?©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le vendredi 14 avril 2017 à 20h07

C'était une simple rupture. Elle a failli dégénérer en tuerie de masse.

Jeudi 13 avril, un homme annonce à sa femme, avec qui il est en instance de divorce, qu'il va commettre "une tuerie de masse", rapporte le Dauphiné Libéré.

Immédiatement, la femme alerte la gendarmerie de Vienne (Isère). Elle prévient les forces de l'ordre des intentions de son époux et ajoute qu'il a va s'alcooliser ou se droguer avant de passer à l'acte, précise le Dauphiné Libéré.

La gendarmerie prend l'information très au sérieux, d'autant plus que l'homme a assuré être en possession d'un véritable arsenal. Les forces de l'ordre mettent en place un dispositif exceptionnel pour retrouver l'homme, qui entre temps, a quitté son domicile. Des barrages filtrant sont mis en place, et un hélicoptère est mobilisé.

L'homme de 53 ans regagne son domicile, à Diémoz en début de soirée. Les gendarmes l'interpellent et le placent immédiatement en garde à vue. Le domicile a été perquisitionné, et les gendarmes ont rapidement compris qu'ils avaient bien fait de prendre la menace au sérieux : une vingtaine d'armes de poing, des pistolets mitrailleurs, des fusils et plusieurs milliers de munitions ont été trouvés.

Toutes ces armes étaient déclarées, car l'homme était inscrit à un club de tir. Ce vendredi 14 avril, sa garde à vue a été prolongée et une enquête a été ouverte pour "menace de commettre un crime".

 
56 commentaires - Isère : une tuerie de masse évitée ?
  • Donc, des gens s'inscrivent dans un club de tir ...... et ça leur ouvre la porte à détenir tout un arsenal, avec des armes de guerre ???

  • il faut etre parano pour détenir un pistolet mitrailleur chez soi, ou sacrément pessimiste sur l'avenir du pays!

    pour se défendre il n'y a pas besoin de ce genre de matériel! et pour le tir ce n'est pas l'idéal !

    C'est ridicule comme position.... que savez vous du TIR sportif ???
    D'abord vous n'y connaissez rien, puisque comme il a été dit, cet article dit des bêtises. Ce tireur ne pouvait pas détenir légalement le moindre pistolet mitrailleur.
    Il s'agissait sans doute, d'armes semi-automatiques.

  • Alors le journaliste devrait se renseigner avant d'écrire car il y a des incohérences dans ses propos.

    Le pistolet mitrailleur est une arme automatique qui tire en rafale et donc classée en catégorie A, c'est à dire détention interdite ; même pour les tireurs sportifs.
    Donc il ne pouvait pas avoir un pistolet mitrailleur déclaré, puisque c'est interdit !!!

    pas tout a fait
    il est possible de posseder un pistolet mitrailleur ou fusil mitrailleur , declarés bien sur en prefecture pour les tireurs sportifs avec carnet de tirs a jours !!!! ! mais l arme doit subire une modification d un armurier l empechant de tirer en rafale seulement au coups par coups !!

    C'est exactement ce que j'ai dit.

    Maintenant, même cette possibilité est en ligne de mire des législateurs, car une directive européenne tend à vouloir interdire ces armes modifiées.

  • Encore un reportage fait par un journaliste qui ne connait pas son sujet.

  • Allait il réellement commettre l'irréparable? il semblerait que non. Une personne qui détient légalement des armes et des munitions a son domicile (avec toutes les mesures de sécurité réglementaire et obligatoires) a je pense la tête sur les épaules. Mais bon en fonction des circonstances le dite personne peut "péter un plomb".. Après il faut voir le contexte et comment ont été prononcées ces phrases.. Il arrive parfois que nous dérapions dans nos propos...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]