Isère : une tuerie de masse évitée ?

Isère : une tuerie de masse évitée ?©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le vendredi 14 avril 2017 à 20h07

C'était une simple rupture. Elle a failli dégénérer en tuerie de masse.

Jeudi 13 avril, un homme annonce à sa femme, avec qui il est en instance de divorce, qu'il va commettre "une tuerie de masse", rapporte le Dauphiné Libéré.

Immédiatement, la femme alerte la gendarmerie de Vienne (Isère). Elle prévient les forces de l'ordre des intentions de son époux et ajoute qu'il a va s'alcooliser ou se droguer avant de passer à l'acte, précise le Dauphiné Libéré.

La gendarmerie prend l'information très au sérieux, d'autant plus que l'homme a assuré être en possession d'un véritable arsenal. Les forces de l'ordre mettent en place un dispositif exceptionnel pour retrouver l'homme, qui entre temps, a quitté son domicile. Des barrages filtrant sont mis en place, et un hélicoptère est mobilisé.

L'homme de 53 ans regagne son domicile, à Diémoz en début de soirée. Les gendarmes l'interpellent et le placent immédiatement en garde à vue. Le domicile a été perquisitionné, et les gendarmes ont rapidement compris qu'ils avaient bien fait de prendre la menace au sérieux : une vingtaine d'armes de poing, des pistolets mitrailleurs, des fusils et plusieurs milliers de munitions ont été trouvés.

Toutes ces armes étaient déclarées, car l'homme était inscrit à un club de tir. Ce vendredi 14 avril, sa garde à vue a été prolongée et une enquête a été ouverte pour "menace de commettre un crime".

 
64 commentaires - Isère : une tuerie de masse évitée ?
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]