Irak : deux commandos de l'air français grièvement blessés par un drone piégé

Irak : deux commandos de l'air français grièvement blessés par un drone piégé

Des parachutistes français à Bagdad en Irak le 11 avril 2016 (illustration). Deux militaires français ont été grièvement blessés à Erbil, le 2 octobre 2016.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 11 octobre 2016 à 13h55

C'est une attaque inédite qui a tué deux peshmergas kurdes et blessé grièvement deux commandos parachutistes de l'air français, dimanche 2 octobre à Erbil en Irak. L'information a été révélée mardi 11 octobre par Le Monde, qui précise que l'état-major n'a pas souhaiter confirmer.

Les deux militaires touchés appartiennent au CPA-10, basé à Orléans-Bricy et rattaché au Commandement des opérations spéciales (COS).

Ils ont été rapatriés en France et sont soignés à l'hôpital de Percy-Clamart (Hauts-de-Seine). L'un des deux hommes serait entre la vie et la mort, croit savoir le quotidien national.



Le mode opératoire de l'attaque est inédit. Les militaires français ont été blessés par l'explosion au sol d'un drone piégé. Il venaient de l'intercepter, alors qu'il avait été envoyé par un groupe lié à l'Etat islamique (EI). En plus des deux peshmergas tués et des deux commandos grièvement blessés, une dizaine de soldats français auraient été évacués, certains faisant partie du 1er RPIMA, un autre régiment des forces spéciales.

Ces régiments sont engagés dans la Task Force Hydra, qui relève des opérations spéciales. Ses soldats combattent le groupe EI depuis deux ans au Kurdistan irakien, aux côtés des peshmergas. Elle comprendrait environ 200 hommes.
 
14 commentaires - Irak : deux commandos de l'air français grièvement blessés par un drone piégé
  • avatar
    humaminor  (privé) -

    Pourquoi sacrifier aujourd’hui nos soldats en Irak?J. Chirac avait dit non à une intervention militaire de la France, elle n’a aucune responsabilité dans l’évolution du terrorisme en Irak. La coalition nous disait avoir réglé le problème, qu’ils finissent le travail et si possible mieux qu’en Afghanistan.

  • avatar
    humaminor  (privé) -

    Pourquoi sacrifier aujourd’hui nos soldats en Irak?J. Chirac avait dit non à une intervention militaire de la France, elle n’a aucune responsabilité dans l’évolution du terrorisme en Irak. La coalition nous disait avoir réglé le problème, qu’ils finissent le travail et si possible mieux qu’en Afghanistan.

  • et pendant que les migrants se sauvent,nos soldats se font tuer à leur place !! je hais tous ces laches,ils devraient avoir honte d'eux

    En d'autres termes, devraient rester sur place pour recevoir au choix des missiles étasuniens, russes, français, syriens etc., les habitants de ces pays, qui ne veulent ni servir le régime d'Assad, ni s'engager chez Daech , ou al Nostra (qui comme chacun sait « fait du bon boulot » )ou encore l'armée syrienne « libre » " qui est infiltrée par les deux derniers. Nous avons contribué là-bas à aggraver la misère du monde est-il anormal que nous en prenions notre part ?

    avatar
    humaminor  (privé) -

    Après avoir vu tous ces étrangers venir se battre dans leur pays sans avoir été invités, maintenant qu'ils sont libérés ils viennent les remercier de l'insécurité qu'ils vivent au quotidien.

  • Toutes mes pensées a ses deux soldats ainsi qu'aux autres. Courage aux familles.

  • J'espère qu'ils s'en remettrons.J'ai connu leurs frères ainés à La Réghaia en 1956.Bon courage.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]