"Invasion islamiste" et primaire de la droite : Nadine Morano entre en guerre

"Invasion islamiste" et primaire de la droite : Nadine Morano entre en guerre

Invitée sur le plateau de Jean-Jacques Bourdin vendredi 2 septembre, Nadine Morano s'en est violemment pris à l'islam et à son propre camp.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 02 septembre 2016 à 11h53

"Je pense que nous avons un sérieux problème avec l'islam en France". Sur le plateau de Jean-Jacques Bourdin ce vendredi matin sur BFMTV, Nadine Morano, candidate à la primaire de la droite, a fait entendre sa position sur "l'invasion islamiste" et sur le manque de "leader naturel" dans son propre camp.

"Je suis favorable à l'interdiction du burkini, au port du tchador".

Et l'eurodéputée d'ajouter : "celle qui porte un voile intégral et qui récidive, je lui supprime ses allocations. Si elle est étrangère, je l'expulse".





À Jean-Jacques Bourdin qui l'interroge, elle affirme : "nous avons un sérieux problème avec l'islam en France". "Ce qui se joue aujourd'hui, c'est la soumission de la femme dans nos territoires" a-t-elle encore ajouté, avant d'assurer qu'elle ne "laisserait pas faire". "Elle (la loi) les punit de rien du tout. Elle les punit de 90 euros, payés par des associations qui sont financées par des fonds étrangers, payés également par des riches donateurs étrangers trop contents de détourner nos lois. Moi, je durcirai la loi".



Outre sa guerre contre l'islamisme, Nadine Morano n'est pas tendre avec son propre camp non plus. "La vérité c'est qu'on a organisé une primaire parce qu'on n'avait pas de leader naturel". Elle affirme que cette primaire n'est pas ouverte puisque le choix des candidats dépend des adhérents des Républicains. De son côté, elle a assuré qu'il lui manquait "moins d'une centaine d'adhérents, une trentaine d'élus et une dizaine de parlementaires".

Et pour parfaire son manifeste, elle charge l'ancien ministre de l'Économie, Emmanuel Macron : "Le côté beau gosse n'est pas suffisant, il est responsable de la situation économique". Et elle conclut par une punchline dont elle a le secret "Macron, c'est du bidon !".
 
117 commentaires - "Invasion islamiste" et primaire de la droite : Nadine Morano entre en guerre
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]