Incendies en Haute-Corse: la garde à vue d'un homme prolongée

Incendies en Haute-Corse: la garde à vue d'un homme prolongée

Un pompier marche au milieu des cendres le 12 août 2017 à Pietracorbara en Corse

A lire aussi

AFP, publié le samedi 12 août 2017 à 19h57

La garde à vue d'un homme, soupçonné d'être responsable de départs de feux dans la nuit de vendredi à samedi à Bastia (Haute-Corse), a été prolongée de 24 heures, a-t-on appris samedi d'une source proche de l'enquête.

"Cet homme, né en 1962, conteste les faits qui lui sont reprochés", a précisé à l'AFP cette même source, ajoutant qu'"un témoin l'a reconnu visuellement" et que d'autres devaient encore être entendus.

Cet homme, "soupçonné d'avoir provoqué cinq feux", a été aperçu "non loin du point de départ du troisième feu, quelques minutes avant son interpellation à 01H00", selon des éléments de l'enquête.

Le parquet envisage l'ouverture d'une information judiciaire pour des faits criminels de "destruction volontaire de bois, forêts, maquis (...) pouvant causer des dommages à autrui".

Alors que l'île est en proie à des incendies importants sur le Cap Corse et en Balagne depuis près de 48 heures, les sapeurs-pompiers ont dû éteindre vendredi soir de nouveaux feux à Bastia, dont certains à proximité d'immeubles d'habitations.

Depuis la nuit de jeudi à vendredi, plus de 2.000 hectares de végétation ont brûlé dans le nord de l'île, et près d'un millier de personnes ont été évacuées vendredi soir avant d'y revenir samedi.

Depuis mi-juillet, le Sud-Est de la France et la Corse connaissent des incendies à répétition qui ont détruit plus de 7.000 hectares de végétation. Plusieurs personnes ont été mises en examen ces dernières semaines dans les enquêtes relatives à ces incendies. Le dernier, un jeune homme soupçonné d'avoir provoqué 16 incendies à Istres et Fos-sur-Mer, dans les Bouches-du-Rhône, a été mis en examen vendredi et placé en détention provisoire. 

 
8 commentaires - Incendies en Haute-Corse: la garde à vue d'un homme prolongée
  • Si le gardé à vue est Corse ça devrait s'arranger , c'est le témoin visuel qui va avoir des problèmes .

  • Si pas moi siké'un d'otre qui li a fi ça, j'y si pour rien si li feu a brûli tout ça! Combien de temps l'on va "faire la leçon en rappelant à la loi les incendiaires de tous âges car il s'en trouve de très jeunes et notamment des étrangers en vacances "qui font ça pour voir les pompiers en action avec les avions et les véhicules sirènes et gyrophares allumés" pour eux une attraction de foire mais pour les gens du pays, un désastre !

  • pour ces pyromanes, il faut une condamnation qui va dans leurs sens, la même fin que jeanne d'arc (elle, ne le méritait pas), mais eux oui.

  • Quel désastre pour toutes ces régions décimées par le feu ! Encore une raison de désespérer de la nature humaine capable de provoquer ce désastre ! Toute ma compassion à ceux qui habitent ces contrées et mon admiration aux pompiers pour le fantastique travail qu'ils effectuent. Pour quelques petites minutes de satisfaction, ou de vengeance, un homme détruit la nature et la vie de tant de personnes de façon irrémédiable car rien n'est plus pareil après. La punition devrait être à la hauteur du forfait, mais ce n'est que rarement le cas. Désespérant, écoeurant,

  • Entre les imbéciles , les détraqués du cerveau , les catégories de gens qui ont intérêt a ce que ça brûle , ceux qui n'ont aucun intérêt mais qui le font quand même , ceux qui le font par méchanceté , etc..etc.. Elle est longue la liste des personnes potentielles qui attendent que le vent souffle pour allumer des brasiers destructeurs , ils ne se rendent sans doute pas compte du mal qu'ils font , si il existe une justice divine , elle serait bien inspirée de sévir et de punir comme il se doit tous ces fous , dont acte...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]