Île-de-France : le Conseil régional va quitter Paris pour Saint-Ouen

Île-de-France : le Conseil régional va quitter Paris pour Saint-Ouen

Le déménagement du Conseil régional était une des promesses de campagne de Valérie Pécresse

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 01 juillet 2016 à 12h28

- Installé dans le 7e arrondissement de Paris, le Conseil régional d'Île-de-France va déménager à Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis, d'ici trois ans. -

Le changement était "dans les tuyaux" depuis plusieurs mois, il est désormais acté : "Tous les éléments sont réunis pour que le futur hôtel de Région soit implanté, dans un futur proche, à Saint-Ouen", a annoncé la présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse ce vendredi 1er juillet.

Trois sites étaient jusqu'alors en lice pour accueillir le nouveau siège : deux en Seine-Saint-Denis (Saint-Ouen et Saint-Denis) et un dans le Val-de-Marne (Ivry-sur-Seine). "Je suis maintenant convaincue, et l'étude du cabinet d'experts que nous avons sollicité nous l'a confirmé, que le site de Saint-Ouen réunit le plus d'atouts : proximité des transports en commun, en particulier de la future gare du Grand Paris, tissu économique et culturel dynamique, sécurité de l'environnement, projet architectural ... Nous allons pouvoir concevoir un hôtel de Région moderne, beau, confortable et spacieux", détaille t-elle dans un courrier.

La décision de déménager le siège du Conseil régional au-delà du périphérique était une des promesses de campagne de Valérie Pécresse. La candidate de la droite avait ravi en décembre dernier la région à la gauche, qui demeurait un de ses bastions. Le déménagement du vaisseau amiral est prévu d'ici la mi-mandat, dans trois ans. Le projet de relocalisation prévoit de regrouper tous les sites actuels des services de la région (plus d'une dizaine) ainsi que près de 2.000 agents au même endroit avec une surface nécessaire évaluée à 49.000 m2.

"Des réserves très sérieuses" avaient été émises par la CGT quant au choix du site de Saint-Ouen. Le syndicat pointait notamment du doigt "la proximité immédiate d'une usine d'incinération des déchets et de la centrale de chauffage urbains fonctionnant au charbon". Place forte traditionnelle de la gauche pendant des décennies, Saint-Ouen a basculé à droite lors des dernières élections municipales en mars 2014.

CRITIQUES DE L'OPPOSITION

Du côté de l'opposition, la décision passe mal, d'autant qu'elle a été prise en "solitaire". L'élue Marie-Pierre de la Gontrie, présidente de la commission des Finances et ancienne vice-présidente du Conseil régional, a ainsi déploré sur Twitter avoir appris par la presse le choix de la ville de Saint-Ouen. Elle évoque une présidence "autoritaire" et s"interroge sur l'absence de mention du coup de futur siège régional.



Ce déménagement n'est pas fait pour servir les agents, mais uniquement (les) ambitions personnelles (de Valérie Pécresse). Elle s'installe ainsi en terrain conquis dans une ville tenue par sa famille politique, quand les deux autres sites étaient des villes de gauche", s'est insurgé Wallerand de Saint-Just, chef de file du Front national, cité par Le Figaro.
 
7 commentaires - Île-de-France : le Conseil régional va quitter Paris pour Saint-Ouen
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]