Hollande renonce à briguer un second mandat à l'Élysée en 2017

Chargement en cours
 Capture d\

Capture d'écran du discours de François Holande, à l'Elysée le 1er décembre 2016

1/2
© AFP, STAFF
A lire aussi

AFP, publié le jeudi 01 décembre 2016 à 20h33

Présidentielle: le président François Hollande annonce qu'il ne briguera pas de nouveau mandat en 2017

François Hollande a mis fin au suspense jeudi soir en renonçant à briguer sa succession à l'Élysée en 2017, une annonce inédite dans l'histoire de la Ve République, qui ouvre le bal de la succession à gauche, au terme d'un quinquennat marqué par une persistante impopularité.

"Je suis conscient des risques que ferait courir une démarche, la mienne, qui ne rassemblerait pas largement autour d'elle. Aussi, j'ai décidé de ne pas être candidat à l'élection présidentielle", a annoncé, la voix blanche, M. Hollande lors d'une allocution prononcée jeudi soir à l'Élysée.

Élu en 2012 face à Nicolas Sarkozy, M. Hollande devient le premier président de la Ve République à renoncer à briguer à sa succession, exception faite de Georges Pompidou, décédé en fonctions en 1974.

"L'engagement majeur que j'ai pris devant vous était de faire baisser le chômage (...) Les résultats arrivent plus tard que je ne les avais annoncés, j'en conviens, mais ils sont là", a expliqué M. Hollande.

"Depuis mai 2012 (...) j'ai agi avec les gouvernements de Jean-Marc Ayrault et de Manuel Valls pour redresser la France et la rendre plus juste. Aujourd'hui, au moment où je m'exprime, les comptes publics sont assainis, la Sécurité sociale est à l'équilibre et la dette du pays a été préservée", a plaidé le chef de l'État.

M. Hollande a également évoqué un "modèle social conforté", citant la retraite abaissée à 60 ans pour les longues carrières et l'instauration d'une mutuelle obligatoire pour les salariés.

Le président a mentionné la signature de l'accord mondial sur le climat lors de la COP21 à Paris en décembre 2015 et "la transparence" qu'il a "imposée à tous les élus".

"Un seul regret": d'avoir "proposé la déchéance de nationalité. Je pensais qu'elle pouvait nous unir alors qu'elle nous a divisés", a-t-il concédé.

- "Sursaut collectif" face à Fillon -

Rapidement impopulaire après son accession à l'Élysée en mai 2012, M. Hollande s'est finalement rangé à l'avis de sondages très défavorables en vue de la présidentielle: 9, 8, voire 7%, selon les enquêtes d'opinion publiées cette semaine si le premier tour de la présidentielle avait lieu ce week-end. Avec une humiliante cinquième place derrière François Fillon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon.

Son mandat, marqué par plusieurs opérations militaires extérieures (Mali, Centrafrique, Irak, Syrie), fut également celui des pires attentats commis en France depuis la Libération (238 morts): Charlie Hebdo, 13-Novembre à Paris et Saint-Denis, Nice le 14 juillet dernier.

Contraint de changer son Premier ministre, M. Ayrault, par M. Valls dès mars 2014, après une large défaite aux élections municipales, M. Hollande a également rencontré une forte opposition dans son propre camp, notamment une contestation de plusieurs mois en 2016 contre le projet de loi sur le travail, adoptée à l'Assemblée au moyen de l'article 49-3.

Après cette annonce, M. Valls devrait rapidement se déclarer candidat, via la primaire organisée par le PS (22-29 janvier). Le week-end dernier, le Premier ministre avait singulièrement mis la pression sur le président en n'excluant pas, dans les colonnes du Journal du dimanche, de se présenter contre lui dans le cadre de cette primaire, avant de calmer le jeu lundi.

Les anciens ministres de M. Hollande, Arnaud Montebourg et Benoît Hamon, la sénatrice PS Marie-Noëlle Lienemann, le député écologiste François de Rugy et le président du Front démocrate Jean-Luc Bennahmias sont d'ores et déjà candidats. La clôture des candidatures est prévue le 15 décembre.

Jean-Luc Mélenchon (Parti de Gauche), qui a reçu le soutien du Parti communiste, et Yannick Jadot, désigné candidat à l'issue de la primaire d'Europe Écologie-Les Verts (EELV), sont également candidats à gauche, sans oublier l'ancien ministre Emmanuel Macron (En Marche!).


La droite, elle, a déjà son champion: François Fillon. L'ancien Premier ministre de M. Sarkozy a battu à plate couture son ancien président, puis le favori des sondages Alain Juppé, lors de la primaire de la droite, qui a rassemblé jusqu'à 4,4 millions d'électeurs dimanche dernier. Depuis sa désignation, M. Fillon devance dans les sondages la présidente du Front national (extrême droite), Mme Le Pen, régulièrement annoncée au deuxième tour.

A gauche, M. Hollande a appelé à "un sursaut collectif qui engage tous les progressistes, qui doivent s'unir". "Je ne veux pas que la France soit exposée à une aventure qui serait coûteuse", a-t-il dit.

 
653 commentaires - Hollande renonce à briguer un second mandat à l'Élysée en 2017
  • Même mon fils de quatre ans a dit :"Youpi " !

  • beaucoup ici, chante, pavoise........

    si son bilan n'est pas terrible.......
    celui ce l'ultra-libéral catho intégriste limite inquisition verra les Petits et les classes moyennes pleurer : hausse de la TVA de 2 %, semaine de 48 heures, retraite à 65 ans, ultra-flexibilité pour les travailleurs surtout pour les virer......

    les seuls qui se frottent les mains.......les fabricants de mouchoirs car les ventes vont exploser

    Et toi ,si t'as ta carte au PS tu as encore quelques mois pour en changer !

  • C'est triste mais voila un mec qui a du courage et de l'honneur .
    Il n'est pas populaire , il s'en va .
    C'est bien
    Mais je suis persuadé que l'avenir lui rendra hommage , a son honnêteté, a sa clairvoyance , a son action .
    Ce n'est pas a Droite qu'un tel acte, une telle décision aurait été faite et prise .
    Merci M Le Président ...

    Monsieur Hollande était digne hier soir on peut pas dire le contraire.
    Vous pouvez remerciez vos amis de gauche de ne pas l'avoir soutenu.
    Si Monsieur Hollande avait une seule chance d'être au second tour il n'aurait pas hésité à postuler.
    J'ai le respect de la démocratie et je dis au revoir monsieur le Président. Maintenant je ne vais pas le regretter.

    tout à fait d'accord avec vous

    A mon humble avis , C'est contraint et forcé par le bilan catastrophique , et sa très mauvaise cote de popularité, que Hollande a du abandonner ! Il ne faut pas se leurrer , ce n'est pas un geste noble, c'est une abdication devant un pays très remonté contre un président en manque total d'efficacité .

    ordermeprogresso en effet Monsieur Hollande renonce pour éviter une cuisante défaite.

    jacounet  (privé) -

    Il s'en va parce qu'il est impopulaire ???
    Mais il ne démissionne pas que je sache !
    Ou est le courage en s'accrochant à son poste jusqu'à la fin malgré son impopularité depuis plus de 2 ans ?

    Il n'y a rien de faux ni diffamatoire dans mon analyse
    La voici :
    c'est parfait vous allez pouvoir payer 10% de plus sur la TVA , payer des impôts quand vous n'en payiez pas car revenus faibles . Moins de remboursement de Sécu , travailler 39 h payées 35 etc etc . Les services publics demantelés . Car ils ne feront rien contre les collectivités locales et leurs salariés car ce sont leurs colleurs d'affiches , les enfants de voisins ou de leurs amis (es) . Seuls éventuellement ceux de la territoriale . 
    Vous allez avoir ceux qui entre 2002 et 2012 ont fait les plus grands déficits jamais faits , qui ont vu le chômage passer de 7,5% à 10% la balance commerciale passer de + 60 milliards à -75 milliards . Et le déficit a 6% et même 7% / au PIB .
    Une vrai réussite et je m'entête à dire et à redire que rembourser 55 milliards par an d'intérêts de la dette aura été un charge pour le gouvernement de Hollande de 275 milliards en 5 ans . Charge dont il n'est en rien responsable , mais que gentiment ceux qui l'ont provoqué lui attribuent . 
    En plus ils trichent ( comme le FN ) pour acceder au pouvoir .
    Mais vous les voulez .....

    l n'y a rien de faux ni diffamatoire dans mon analyse
    La voici :

    Un fois j'attaque le quinquennat passé , une fois j'attaque le quinquennat à venir , j'aimerai savoir pourquoi certains ne parlent jamais du quinquennat en-cours ? Certainement parce que c'est le pire de tous , avec une démission présidentielle en guise d'apothéose .......

    l'augmentation de la TVA c'est 2 voir 3 % et non 10.
    Ensuite si monsieur Filon est élu c'set tout simplement parce que les français sont favorables à son programme.

    les enfants croient au père Noël enfin au maximum jusqu'à 6 voir 7 ans. Certains adultes croient encore à papa Hollande

    Réponse a une argumentationfausse
    Démonstration :
    L'augmentation de 2 POINTS de TVA en la faisant passer de 20 a 22 % est une augmentation de 10% et pas de 2%( Faut pas confondre ) .
    10 % de 20 = 2 et 20 +2 = 22.
    pour la TVA qui passe de 5 a 7 % cela fait une augmentation de 40%
    En effet 40 % de 5 = 2 et 5+2 = 7 .
    Je n'en dirais pas plus mais essayer de faire croire que cette augmentation Fillonesque est insignifiante est un déni de vérité pour ne pas dire une manipulation idéologique.

  • zincorrect  (privé) -

    Nous avons eu de nouveau droit à la méthode Coué, avec Hollande encore à faire un exercice dans le "moi je".
    Coté positif de sa communication, il sait maintenant où il va ...

  • Enfin une bonne nouvelle...

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]