Hollande : "Cette guerre contre le terrorisme, nous la gagnerons"

Hollande :

Le président de la République, François Hollande, mardi 26 juillet à l'Élysée.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 26 juillet 2016 à 21h18

- François Hollande s'est exprimé ce mardi soir depuis l'Élysée après l'attentat perpétré dans l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray, près de Rouen (Seine-Maritime), où un prêtre catholique de 85 ans, Jacques Hamel, a été égorgé par "deux terroristes se réclamant de Daech". Le chef de l'État a appelé les Français à "faire bloc" pour gagner la guerre contre "la haine et le fanatisme".

-

"Cette guerre sera longue. Ce qui est visé, c'est notre démocratie. Elle est la cible, elle sera notre bouclier", a déclaré François Hollande lors de cette allocution télévisée depuis l'Élysée. "Françaises, Français, faisons bloc, c'est ainsi que nous gagnerons la guerre contre la haine et le fanatisme. Car je vous l'assure, cette guerre nous la gagnerons", a ajouté le président de la République.


"Tuer un prêtre, c'est profaner la République, qui garantit la liberté de conscience", a expliqué François Hollande. C'est semer l'effroi, car ce que veulent les terroristes, c'est nous diviser, nous séparer, nous déchirer". "Les catholiques de France et du monde sont meurtris et ce sont tous les Français quelles que soient leur confession et leurs convictions qui se sentent atteints au plus profond d'eux-mêmes", a ajouté le chef de l'État.


PAS DE MESURES D'EXCEPTION

François Hollande a également répondu aux critiques de l'opposition. Le président des "Républicains", Nicolas Sarkozy, a notamment mis la pression sur l'exécutif ce mardi, en appelant à être "impitoyables" avec les terroristes et à oublier "sans délais" les "arguties juridiques, les précautions" et autres "prétextes à une action incomplète". "Cette situation doit nous conduire à la plus grande lucidité et à enfin comprendre que nous devons changer profondément la dimension, la mesure, la stratégie de notre riposte", a expliqué l'ancien chef de l'État et ministre de l'Intérieur. "Notre ennemi n'a pas de tabous, n'a pas de limites, n'a pas de morale, n'a pas de frontières", a-t-il martelé.

Depuis plusieurs mois, une partie de la droite demande au gouvernement d'aller plus loin dans sa réponse législative au terrorisme. Elle demande notamment de mettre en rétention administrative les fichés S soupçonnés de radicalisation (la fiche S est un simple élément de surveillance créé par les services de renseignement) ou encore d'instaurer la rétention de sûreté à l'issue de la peine pour les personnes condamnées pour des crimes terroristes. Des mesures non retenues par le gouvernement et la majorité, car jugées contraires à la Constitution et au droit international, ou tout simplement inefficaces.

"Restreindre nos libertés, déroger à nos règles constitutionnelles n'apporterait pas d'efficacité à notre lutte contre le terrorisme et affaiblirait à coup sûr la cohésion nécessaire à notre nation", a expliqué ce mardi soir François Hollande. "Le gouvernement applique et appliquera avec la plus extrême fermeté les lois que nous avons fait voter et qui donnent à la justice, aux préfets, aux forces de l'ordre, la capacité d'agir, amplifiée par la prolongation et le renforcement de l'état d'urgence", a assuré le chef de l'État. "Il mobilise tous les moyens humains et matériels avec une présence d'un niveau jamais atteint sous la Ve République de nos policiers, gendarmes et militaires sur l'ensemble de notre territoire", a-t-il ajouté

LE FN APPELLE À "SE LEVER CONTRE L'ISLAMISME"

Des responsables du Front national, au premier rang desquels Marion Maréchal-Le Pen, ont eux adopté un ton offensif pour appeler "les chrétiens" à "se lever" face à "l'islamisme", au risque d'attiser des tensions déjà vives depuis l'attentat le 14 juillet à Nice (au moins 84 morts). "Ils tuent nos enfants, assassinent nos policiers et égorgent nos prêtres. Réveillez-vous !", a tweeté peu après l'attentat Marion Maréchal-Le Pen, cheffe de l'opposition régionale en Provence-Alpes-Côte-d'Azur.

"En Occident comme en Orient, les chrétiens doivent se lever pour résister à l'islamisme !", a-t-elle tweeté plus tard, annonçant sa décision de "rejoindre la réserve militaire" face à cette menace, et invitant "tous les jeunes patriotes à faire de même". La députée du Vaucluse a laissé entendre sur RTL que "si l'État français ne protège plus les Français", ils "finiront par se protéger eux-mêmes", appelant à une "stratégie globale" et à une "révolution intellectuelle", alors que les gouvernements de droite et de gauche ont fait "l'apologie du multiculturalisme (...) qui a fabriqué des formes d'hybrides des Français qui sont devenus des ennemis de l'intérieur".

L'OBJECTIF ? "PROVOQUER UNE GUERRE DE RELIGIONS" POUR VALLS

"L'objectif" de l'attentat dans une église catholique est de "provoquer une guerre de religions", a estimé pour sa part le Premier ministre Manuel Valls sur TF1, peu après le discours du président. "En s'attaquant à un prêtre, à l'Église catholique, on voit bien quel est l'objectif : jeter les Français les uns contre les autres, s'attaquer à une religion pour provoquer une guerre de religions", a-t-il affirmé.

Le Premier ministre Manuel Valls a renchéri en déclarant que l'exécutif "avait aujourd'hui tous les outils" pour combattre le terrorisme. "Nous n'allons pas inventer une nouvelle loi à chaque attentat", a-t-il lancé, moins de quinze jours après la tuerie de Nice (84 morts). "Ce qui compte dans la lutte contre le terrorisme, c'est bien sûr faire bloc mais c'est aussi la persévérance. Ceux qui diraient aujourd'hui qu'une loi ou un dispositif permettrait d'éviter un attentat se tromperaient et mentiraient aux Français", a jugé Manuel Valls.

Un prêtre a été égorgé mardi lors d'une prise d'otages dans son église de Saint-Étienne-du-Rouvray, près de Rouen, un attentat revendiqué par l'organisation État islamique (EI) et perpétré par deux jihadistes, dont l'un au moins avait été mis en examen pour des tentatives de rejoindre la Syrie. L'assassinat d'un prêtre dans une attaque terroriste est une première en France. Un autre otage a été très grièvement blessé.

Les deux assaillants de l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray étaient équipés "d'armes blanches", d'un "vieux pistolet inopérant" et d'un "dispositif factice" faisant penser à un engin explosif, selon une source proche du dossier. Ils ont pénétré dans l'église à l'heure de la messe matinale et "pris en otages cinq personnes", selon le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet. Les policiers de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI) de Rouen les ont abattus lorsqu'ils sont sortis. Les tueurs auraient crié "Allah Akbar" en sortant, selon une source proche du dossier.

François Hollande a annulé une nouvelle fois son déplacement en République tchèque, prévu mercredi. Ce déplacement visant à discuter des suites à donner au vote sur le Brexit, initialement prévu mercredi 20 juillet, avait été annulé une première fois pour gérer les suites de l'attentat de Nice (84 morts). Il avait été reprogrammé ce mercredi, sans les étapes initiales prévues en Autriche et Slovaquie.

 
193 commentaires - Hollande : "Cette guerre contre le terrorisme, nous la gagnerons"
  • On s'étonne aujourd'hui des massacres perpétrés sur notre sol.
    Depuis les années 1980 certains groupes de RAP ont sévis en France.
    Pourtant leurs textes n'ont alerté personne.
    Ces rappeurs ont même bénéficié du soutien de politiciens française, généralement de gauche, qui n'ont voulu voir dans ces textes que de la création artistique.
    Les rares personnes tentées par le dépôt de plainte ont été accusées de faire de « l’acharnement dans des tentatives de censurer la parole des quartiers.»
    Catherine Peyge, la maire (PCF) de Bobigny, a lancé, à cette occasion, un « appel national pour la liberté d'expression », dénonçant une « dérive autoritaire qui voit la restriction de la liberté d'expression devenir monnaie courante »
    Les rares sentences prononcées on été balayées en appel, aucun de ces individus n’a été condamné.

    Voici ces textes :
    --Le groupe 113, extrait de leurs chansons :
    j' crie tout haut : " J'baise votre nation "
    L'uniforme bleu, depuis tout p' tit nous haïssons
    On remballe et on leur pète leur fion.
    Faut pas qu'y ait une bavure ou dans la ville ça va péter,
    Du commissaire au stagiaire: tous détestés !
    A la moindre occasion, dès qu' tu l' peux, faut les baiser.
    Bats les couilles les porcs qui représentent l'ordre en France.
    --Le groupe Sniper, extraits de leur chanson "J'aime pas" :
    J'aime pas ce pays la France et le latin, son système son baratin.
    --Extraits de leur chanson "La France" :
    Pour mission exterminer les ministres et les fachos
    La France est une garce et on s'est fait trahir
    On nique la France sous une tendance de musique populaire
    Les frères sont armés jusqu'aux dents, tous prêts à faire la guerre
    Faudrait changer les lois et pouvoir voir Bientôt à l'Élysée des arabes
    et des noirs au pouvoir. Faut que ça pète !
    Frère, je lance un appel, on est là pour tous niquer
    La France aux français, tant qu' j 'y serai, ça serait impossible.
    Leur laisser des traces et des séquelles avant de crever. Faut leur en
    faire baver la seule chose qu'ils ont méritée.
    T'façon j'ai plus rien à perdre, j'aimerais les faire pendre. Mon seul souhait
    désormais est de nous voir les envahir. Ils canalisent la révolte
    --Salif, extrait d'un de ses écrits
    Allez-y, lâchez les pitts, cassez les vitres,
    quoi Rien à foutre, d' façon en face c'est des flics
    C'est U.N.I.T.Y., renoi, rebeu, babtou, tway
    Mais si on veut contrôler Paris, tu sais que ça sera tous ensemble.
    Ca y est les pitts sont lâchés, les villes sont à chier, les vitres sont cassées,
    Les keufs sont lynchés, enfin, ça soulage, Faut que Paris crame.
    On redémarre la guillotine, pire qu'à Djibouti. La France pète,
    J' espère que t'as capté le concept.
    --Ministère Amer, extrait de la chanson "Flirt avec le meurtre" :
    j'aimerais voir brûler Panam au napalm sous les flammes façon
    Vietnam tandis que ceux de ton espèce galopent où 24 heures par jour et 7 jours
    par semaine J'ai envie de dégainer sur des f.a.c.e.s d.e c.r.a.i.e
    dommage (....) que ta mère ne t'ait rien dit sur ce putain de pays
    me retirer ma carte d'identité, avec laquelle je me suis plusieurs fois torché.
    --Smala, extrait de la chanson "meurtre légal" :
    Quand le macro prend le micro, c'est pour niquer la France guerre raciale,
    guerre fatale oil pour oil, dent pour dent organisation radicale,
    par tous les moyens il faut leur niquer leurs mères Gouers (Français)
    c'est toi qui perd. Flippe pour ta femme tes enfants pour ta race. On
    s'est installé ici c'est vous qu'on va mettre dehors
    --Extrait de la chanson "Du miel les abeilles" :
    La France est un pays de pute Mafia etc
    je suis fier d'être rebeu. J'peux pas trahir mon couscous au lait caillé.
    J'ai passé toute ma jeunesse à racaille (...)
    Comme le gros Nacine, le gros Nordine, mes potos
    Les Algériens, danger ils ont du mal à nous gérer
    Les Algériens, danger le passé on l'a mal digéré
    ---Lunatic, extraits de leur chanson "Temps mort" :
    ALLAH à Toi seul l'homme doit toute son adoration, les vrais savent.
    On a pas oublié, l'or que le pape porte au cou est celui qui nous a été pillé.
    Allo c'est B2O encore en chien d' chiennes, les hyènes
    ressentent la tumeur et moi j' suis d'humeur palestinienne.
    Qui veut la paix, prépare la guerre, j' te l' rappelle.
    vote pour emmener les porcs à la morgue,
    Eh négro ! C'est l'heure d' manger,
    Brûler leur sperme en échantillons, souder leurs chattes
    J'suis pas le bienvenu, mais j' suis là,(...),
    j' suis venu manger et chier là.
    Quand j'vois la France les jambes écartées j' l' encule sans huile.
    Zont dévalisé l'Afrique... J'vais piller la France Tu m' dis "la France
    un pays libre" (...) attends-toi à bouffer du calibre. J'rêve de loger
    dans la tête d'un flic une balle de G.L.O.C.K.
    --Extraits de leur chanson "Mauvais Oeil" :
    Les colons nous l'ont mis profond. A l'envers on va leur faire,
    On est venu récupérer notre dû
    Dans vos rues on va faire couler votre pu
    Attends toi à plus d'un attentat
    Ici en France, loin des ambiances "pétard" 14 juillet
    Microphone ouvert et nos actions s'amorcent féroces
    Hauts de seine, on te saigne.
    --Extraits de leur chanson "Guerre/Jihad" :
    on repartira avec leur argent, leur sang et leurs pes-sa (sapes=fringues)
    La France n'est pas territoire neutre.
    Mes troupes sont mobilisées
    Ils ont leurs paradis fiscaux
    fauton impose nos lieux de non-droits
    Et si c'est ça qu'ils veulent on va s'armer et s'entourer d'Khos
    --Extraits de leur chanson "Islam" :
    Mains on reste pratiquants, délinquants
    Nos psaumes récités
    Par nos mômes de cité à cité.
    Nique la justice
    Y'a qu' dieu qui peut me juger
    Rien qu' j' dors plus, sur cette terre de colons impurs
    L pour ma Loi suprême représentée par le Iislam.
    --Extraits de leur chanson "Violence/délinquance" :
    J'aime voir des CRS morts
    J'aime les pin-pon, suivis d'explosions et des
    pompiers
    Un jour j' te souris, Un jour j' te crève
    J'perds mon temps à m' dire qu' j' finirais bien par leur tirer d' ssus
    --Lunatic dans la violence incite, extraits de leur chanson "Racisme" :
    Et si ma haine diminue C'est qu' les porcs sont morts et qui m' reste plus qu' dix minutes.
    On met leurs femmes sans dessous. Mais attention y'a tension quand j' vois un porc chez moi.
    A rien apprendre sauf que les porcs sont à pendre.
    --Extraits de leur chanson "l'Effort de Paix" :
    J'suis venu en paix, pour faire la guerre aux bâtards....
    Chante pour que les porcs rampent ....
    J' leur veux la guerre, donc laisse-moi en paix frère...
    On vend du shit aux blancs...

  • Le monde du travail doit faire bloc mais pas derrière les Hollande, Sarkosy ou Le Pen ! Et ce sans se laisser définir ni par une religion supposée ni par une prétendue communauté. Seul le monde du travail a les moyens et l’intérêt de mettre fin à ce système basé sur l’exploitation, l’oppression, la violence sociale et qui engendre cette barbarie.

  • Pour gagner une guerre, il faut avoir un ennemi identifié. Il faudrait commencer par là plutôt que de faire jouer la méthode Coué !

  • mais on ne vous dira pas avec l'implication de qui........................toujours pareil depuis toujours...............

  • Gagner cette guerre on l’espère tous mais avec lui autant sortir le drapeau blanc.

    ok avec vous et on fera des économies avec un coiffeur à 9000/e mois ! la HONTE !!!!! A VOMIR !!!!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]