Hausse du Pass Navigo : "Difficilement acceptable pour les Parisiens" (Hidalgo)

Hausse du Pass Navigo :

La maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo, le 31 mai 2016.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le dimanche 03 juillet 2016 à 09h08

- Pour Anne Hidalgo, la hausse de 3 euros du Pass Navigo à tarif est "difficilement acceptable" pour les Parisiens et va "directement impacter les foyers les plus modestes". La maire de Paris revient également sur les mesures prises pour réduire la pollution dans la capitale.

-

Le tarif unique du Pass navigo va augmenter de 3 euros à partir du 1er août pour s'établir à 73 euros. Une hausse "difficilement acceptable" pour les Parisiens et "qui va directement impacter les foyers les plus modestes", explique Anne Hidalgo ce dimanche 3 juillet dans une interview accordée au "Journal du Dimanche (JDD)". La maire de Paris rappelle que les habitants de la capitale, abonnés aux anciennes zones 1 et 2, avaient déjà accepté une hausse de tarif il y a moins d'un an.

"NOUS N'AVONS PAS ÉTÉ CONSULTÉS PAR LA RÉGION"

"Un protocole d'accord a été conclu entre la Région et le Premier ministre sur le financement" du titre d'abonnement aux transports des Franciliens mais "nous n'avons pas été consultés par la Région, alors même que Paris est le premier financeur du Stif après la Région, avec une contribution de 378  millions d'euros en 2015", déplore l'élue parisienne. Elle dit cependant espérer "trouver des modalités de travail constructives sur ces sujets de financement et de tarifs".

La prise de position de la maire de Paris intervient après celle du Premier ministre Manuel Valls, qui a renvoyé samedi la responsabilité de cette augmentation sur la présidente Les Républicains (LR, ex-UMP), Valérie Pécresse : "C'est sa décision, elle l'assume, comme j'assume avoir signé avec elle un contrat entre l'État et la région pour financer l'extension des lignes de métro et de tramway, les lignes nouvelles du Grand Paris express, la modernisation des RER, notamment la ligne D pour doubler la fréquence des trains", explique le Premier ministre.

1.000 BUS, 708 RAMES DE RER ET DE TRANSILIENS

"Tout ceci représente de centaines de millions d'euros en plus. Il fallait trouver de nouvelles recettes, loin de toute démagogie", poursuit Manuel Valls. Au sujet de cette augmentation, "j'aurais pu parler de 'taxe Pécresse' mais je ne le ferai pas car ce dossier du transport francilien impose un sens des responsabilités", poursuit le Premier ministre, en écho à la "taxe Valls" qu'avait évoquée Valérie Pécresse mi-juin. "Les transports, ce n'est pas une affaire de droite ou de gauche (...) Les phrases comme 'la taxe Valls' sont inutiles. Elles visent à blesser et sont en contradiction avec les choix responsables que nous faisons. Ensemble".

Mercredi, Valérie Pécresse avait justifié la hausse du Pass Navigo, qui rapportera "moins de 100 millions par an", par "l'amélioration de la qualité de service", notamment pour moderniser le matériel roulant, avec 708 rames neuves ou rénovées d'ici 2021, sur "toutes les lignes de RER et de Transiliens". Cette hausse de prix servira également à la mise en place de 1.000 nouveaux bus, à installer la vidéo-protection dans tous les bus d'ici fin 2017 et dans les 70 gares routières, et à recruter des agents de sécurité et des agents de médiations supplémentaires.

"PLUS PERSONNE NE PEUT NIER L'IMPACT DE LA POLLUTION"

Depuis le 1er juillet, les automobilistes peuvent demander une vignette ronde et de couleur, destinée à mieux gérer la circulation et à lutter contre la pollution en ville. Ce "certificat qualité de l'air", de couleur variable selon le niveau d'émission de chaque véhicule, doit permettre de classer les voitures, bus et autres camions en fonction de leur caractère plus ou moins polluant. Selon la ministre de l'Écologie, Ségolène Royal, il doit faciliter la mise en place dans les villes de mesures de régulation de la circulation, pour lutter contre la pollution atmosphérique : zones d'accès restreint (permanentes ou temporaires), conditions de stationnement, voies réservées, etc.

Pour les voitures particulières, six macarons sont prévus : vert pour "zéro émission" (véhicules électriques ou à hydrogènes), puis numérotés de 1 à 5. Du "1" violet pour les normes Euro 5 et 6 essence, au "5" gris pour les Euro 2 diesel. Elle leur sera facturée 4,18 euros (dont 3,70 de coûts de fabrication), et comportera un "flashcode" pour limiter les fraudes. Pas de vignette en revanche pour les voitures immatriculées avant le 1er janvier 1997. Pour l'instant seul Paris a prévu des restrictions. Dès vendredi, les voitures immatriculées avant le 1er janvier 1997 et les deux-roues avant le 1er janvier 1999 ne devront plus circuler la semaine entre 8h et 20h. Il y aura des contrôles, sans sanctions jusqu'en octobre.


"Nous sommes à un tournant historique", explique Anne Hidalgo au JDD. "Près de 200 villes en Europe se sont déjà engagées dans des plans de restriction de la circulation. Plus personne ne peut nier l'impact de la pollution sur la santé. Or le trafic automobile dans notre ville, qui a baissé de plus de 25% depuis 2001, est encore beaucoup trop intense. Paris souffre de façon chronique de pics de pollution". Et l'élue parisienne d'ajouter : "Les mesures de santé publique que nous mettons en oeuvre en ce moment, avec la préfecture et le ministère de l'Écologie, grâce à la loi sur la transition énergétique, ont été annoncées il y a déjà un an. Nous ne prenons personnes par surprise".

"La pollution de l'air, ce sont 6.600 décès prématurés dans le Grand Paris et 2.500 à Paris", poursuit Anne Hidalgo. "L'immense majorité des gens qui se déplacent dans notre ville le font avec le transports en commun : 7% seulement utilisent une voiture. J'ai été élue en 2014 pour mener cette politique volontariste (...) Je déroule le plan que j'avais annoncé de façon précise, méthodique et déterminée". La pollution de l'air, responsable de quelque 48.000 décès annuels en France, est pour une bonne part liée au trafic routier qui, à Paris, génère 44% des particules (près de 60% si on inclut les particules liées au trafic venues de l'extérieur de la capitale), selon Airparif.

 
101 commentaires - Hausse du Pass Navigo : "Difficilement acceptable pour les Parisiens" (Hidalgo)
  • avatar
    ptitgibus  (privé) -

    Et empêcher les possesseurs de véhicules anciens de rouler dans Paris est-ce acceptable ? Si ces personnes roulent avec de vieux véhicules c'est qu'ils n'ont pas les moyens d'en acheter un neuf ou plus récent ...

  • Et les 500.000 euros que va coûter la réfection de la pelouse du Champ de Mars suite à l'Euro de foot, est-ce acceptable par les Parisiens ????

  • Bien fait... vous payez le ridicule de la centralisation à outrance pratiquée depuis des décennies par nos politiques....!
    Il fallait faire comme d'autres pays que je ne nommerai pas une décentralisation efficace...!
    Il ya des territoires déserts en France, des moyens de communication modernes, des habitations de bonne facture, bref tout ce qu'il faut pour faire évoluer efficacement l'économie et les personnes
    En plus pour les transports parisiens, le comble c'est que la province en paie une partie !

  • """"dqr33""" ah bon ,ils n'utilisent pas les mémes instruments que pour les voitures de maintenant ,, ,donc vous soutenez cette nocive femme ,malgré ce qui est dit au controle technique! il est vrai quand l'on veut tuer son chien ,il faut dire qu"il à la rage ! là pour le diesel véhicules des petits ,il faut tuer ce carburant ,que pour de sordides interets !pourquoi pas mettre en cause le rejet des voitures électriques ,ces micro particules cangérigénes ,c'est vrai il faut pas le dire ,trop d'investissement!beaucoup vont éviter paris ,je devais séjourner dans cette ville ,sans doute vais changer d'avis !d"autres villes sont autant intéressantes pour le travail ou les vacances

  • avatar
    asphodel  (privé) -

    tiens ! la presse nous dit que Hidalgo et Pécresse s'entendent à merveille sauf sue le bilan du marquis Huchon, c'est lui qui à laissé des usines à gaz pour la succession

    C'est des gaz d'échappement en plus avec cette mesure.
    La droite se moque de la santé, c'est des milliards supplémentaires pour la secu entraînés par ce genre de le mesures

    avatar
    asphodel  (privé) -

    eh.... quel rapport avec le passe navigo ?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]