Harcèlement scolaire : un élève suspendu dans le vide par les pieds

Harcèlement scolaire : un élève suspendu dans le vide par les pieds

Le parquet de Valenciennes a décidé d'ouvrir une enquête pénale après les révélations de la presse (photo d'illustration).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 05 octobre 2016 à 12h19

Un élève du lycée du Pays de Condé à Condé-sur-L'Escaut, près de Valenciennes (Nord), affirme avoir été suspendu dans le vide à deux reprises par d'autres adolescents de l'établissement. Cela depuis une passerelle située au troisième étage.

Une enquête a été ouverte par le procureur de Valenciennes.

L'affaire a été révélée lundi par La Voix du Nord, après un débrayage des professeurs lundi. "Tous les élèves ont été confinés dans la cour de récréation à partir de 13h30", ont expliqué au quotidien local des adolescentes de l'établissement scolaire. Les cours ont repris mardi matin. Ces faits gravissimes se seraient produits à deux reprises ces dernières semaines : "L'élève âgé de 15 ans a été entendu mardi matin", a confirmé le procureur de Valenciennes, François Pérain. "Il a indiqué avoir été suspendu dans le vide à deux reprises, les mercredis 21 et 28 septembre par un groupe d'élèves. Les auteurs principaux seraient au nombre de quatre", a-t-il ajouté. Sept élèves ont cependant été convoqués par le lycée en conseil disciplinaire.



UNE PÉTITION POUR SOUTENIR L'ÉLÈVE

Suite à la publication de l'article, "une enquête pénale d'initiative vient d'être ouverte" car "aucune plainte, ni signalement, n'était parvenue sur cette affaire au parquet de Valenciennes". Ce sont les policiers de la brigade de la sûreté urbaine du commissariat de la ville qui ont pris l'initiative de se rendre dans l'établissement mardi après la parution de l'article. Le lycéen agressé, facilement retrouvé par les agents, a finalement décidé de porter plainte. Selon une source policière interrogée par France 3 Nord/Pas-de-Calais, il était "le souffre-douleur de plusieurs élèves depuis la rentrée scolaire". Une pétition a été lancée par des étudiants en BTS ce mardi pour soutenir l'élève. "Tout le monde l'a signée dans ma classe", a expliqué à La Voix du Nord Sophie.

 
78 commentaires - Harcèlement scolaire : un élève suspendu dans le vide par les pieds
  • Il y en a marre que nos enfants ou petits-enfants se fassent agresser, sans que les membres de l'école publique n'interviennent, les enseignants, les surveillants, les directeurs et recteurs et la liste n'est pas exhaustive... Il faut que la justice sévisse, qu'elle fasse exemple qui restera dans la tête de tout élève et étudiant... Et devrait leur enlever le "goût" macabre de méchanceté gratuite... Les obliger à de travaux d'utilité publique -tous les jours-, après la sortie de l'école, du lycée... (leurs devoirs devant être obligatoirement fait à l'étude, pour qu'il puisse faire leurs travaux en sortant),.... Pendant les vacances scolaires, travail journalier d'au moins 6 h... Et on verrait bien si après, ils auraient encore envie de manipuler d'autres élèves.... La punition pourrait s'étaler selon le cas, sur un trimestre ou 1 année scolaire... Si rien n'est fait ces jeunes sont des menaces latentes...

  • ha mais je croyais que d'après certaines personnes bien pensantes cette communauté qui perpétue ces actes seraient t les futurs molières , dumas , hugo etc etc etc !!!

  • Le personnel enseignant, profs surveillants, le directeur de l'établissement et en tête la ministre de l'éducation nationale, tous, oui, tous amplement responsables de ce qui arrive dans les écoles collèges lycées et cela fait peur quand on est parents ou grands parents.

    Un enfant est ce qu'il y a de plus beau au monde, on n'a pas le droit de leur faire du mal et plus que la bêtise et la cruauté d'autres enfants, c'est la bêtise le laxisme le manque de pédagogie et d'intelligence de ces adultes chargés de les éduquer qui est la pire des cruautés.

    Ces enseignants et cette ministre ont certes reçu l'instruction pour faire leur métier mais l'intelligence n'est pas toujours de mise et c'est bien triste car très souvent, à cause de cela certains enfants n'osent rien dire!!!

    Que ces enseignants réfléchissent non seulement avec leur tête mais aussi et surtout avec leur coeur et leur conscience!

  • lorsqu'il s'agit d'in foulard toutes les associations se précipitent pour crier au loup , au harcèlement
    mais là pour les vrais problemes ,ni la ministre ni les associations on ne les entend

  • Pauvres petits chéris, il faut bien qu'ils s'amusent aurait dit quelqu'un............de bien placé...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]