Grosse intervention de police chez la fille de Brigitte Macron

Grosse intervention de police chez la fille de Brigitte Macron©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le samedi 24 juin 2017 à 12h00

Une nuit stressante et une histoire rocambolesque. Dans la nuit du samedi 10 au dimanche 11 juin, d'importantes forces de police du Val-de-Marne ont convergé vers un secteur résidentiel de Fontenay-sous-Bois, celui-là même où habite Laurence Auzière, fille aînée de Brigitte Macron.

Plusieurs rues ont été bloquées et les démineurs appelés sur place, comme le rapporte Le Parisien, ce samedi.

La raison de ce branle-bas de combat ? Un coup de fil passé par un riverain. Vers 22h30, l'octogénaire a été intrigué par la présence d'un étrange autocollant sur une fourgonnette. Sur le sticker de couleur noire, on peut lire des inscriptions en arabe. Pas de doute, il reconnaît le sigle du groupe terroriste État islamique et prévient les forces de l'ordre.

Arrivés sur place, les policiers remarquent que l'utilitaire en question n'est garé qu'à une trentaine de mètres du domicile de la belle-fille du président de la République. "Il y a régulièrement des patrouilles dans le secteur depuis qu'Emmanuel Macron a été élu", indique un voisin.

Les forces de l'ordre inspectent les véhicules garés à proximité, relèvent les immatriculations et se mettent à rechercher leurs propriétaires. "Quand je suis rentrée chez moi, il y avait la police partout. Ils ont frappé aux portes, réveillé les gens. Leur intervention était correcte, mais ferme", décrit une riveraine dans les colonnes du Parisien. Et de plaisanter : "Si les forces de l'ordre ont autant pris l'affaire au sérieux, c'est en raison de la présence de notre voisine. Là, je crois qu'on en a pris pour cinq ans !"

Finalement plus de peur que de mal. Aucune arme ou explosif n'ont été retrouvés dans le véhicule. L'utilitaire avait été loué par une petite entreprise de BTP. Le conducteur, mis hors de cause, ignore quand l'autocollant a été apposé puisqu'il affirme que le sticker n'était pas présent lorsqu'il avait garé la voiture. Le Parisien souligne qu'une "enquête est en cours" mais s'annonce difficile. Le quotidien précise aussi que des autocollants à l'effigie de Daech sont en circulation et ont déjà été identifiés à plusieurs reprises dans l'espace public.

 
254 commentaires - Grosse intervention de police chez la fille de Brigitte Macron
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]