Grippe : faut-il craindre une hécatombe ?

Grippe : faut-il craindre une hécatombe ?

L'équipe de l'hôpital Trousseau à Tours face à l'épidémie de grippe le 12 janvier 2017.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 13 janvier 2017 à 16h40

Alors que la ministre de la Santé a prédit cette semaine un bilan "probablement lourd", Le Parisien révèle que le nombre de décès causé par la grippe dépasse "largement" la moyenne saisonnière.

L'hiver dernier, l'épidémie de grippe avait touché environ 3 millions de Français, sans pour autant entraîner d'excès de mortalité.

Mais cette saison, le virus est particulièrement ravageur. Mercredi 11 janvier, à la veille d'une réunion de crise à l'Élysée, la ministre de la Santé Marisol Touraine a averti que le bilan de l'épidémie sera "probablement lourd". "Chaque année, il y a des victimes de la grippe", mais cette année, l'épidémie est "particulièrement intense" et le nombre de personnes malades "particulièrement important", a-t-elle souligné lors d'un point presse.

Si dans certaines régions, comme en Île-de-France, le pic "est déjà passé", au niveau national il devait être atteint la semaine prochaine. Le nombre de personnes qui ont consulté leur médecin pour des symptômes grippaux a continué à augmenter la semaine dernière, atteignant 395 pour 100.000 habitants, contre 326 la semaine précédente, selon le bulletin hebdomadaire de Santé publique France, publié mercredi. En quatre semaines, 784.000 personnes ont consulté un médecin pour une grippe, d'après le réseau de surveillance Sentinelles-Inserm. Depuis le 1er novembre, 52 personnes sont décédées en réanimation à l'hôpital, selon Santé publique France. Le nombre de passages aux urgences liés à cette maladie virale a en revanche commencé à diminuer cette semaine (4.788 contre 5.745), tout comme les hospitalisations (787 contre 1.035).

LE VIRUS H3N2

Ce vendredi 13 janvier, Le Parisien n'hésite pas à parler "d'hécatombe". S'il est pour le moment impossible de savoir si le bilan de 18.300 décès supplémentaires pendant l'épidémie de 2014-2015 sera dépassé, le quotidien révèle que le nombre de morts sur la dernière semaine de 2016 "est bien supérieur à la moyenne, déjà habituellement élevée en janvier". Un diagnostic confirmé par l'Observatoire européen de la mortalité, dont les derniers chiffres sont tombés jeudi. Pour la première semaine de janvier, la France est en 'excès important' de décès", insiste le journal.



Comme en 2014-2015, cette surmortalité est en partie attribuable à un virus de type A (H3N2), qui "touche particulièrement les plus de 65 ans, entraînant une surmortalité dans cette tranche d'âge", explique dans les colonnes du Parisien le spécialiste Bruno Lina. "La particularité de cette année est que nous avons une épidémie quasi exclusive avec ce virus, d'où la probabilité d'un bilan lourd", précise-t-il.

LES URGENCES ET LES POMPES FUNÈBRES DÉBORDÉES

Face à l'épidémie, la ministre de la Santé tirait en début de semaine la sonnette d'alarme et appelait les hôpitaux à reporter des opérations non urgentes pour désengorger les urgences. La "pression" liée à l'épidémie de grippe dans les hôpitaux français s'est un peu "relâchée" grâce aux mesures d'urgence mises en place, a-t-elle assuré jeudi. "(Le) message a été entendu et je remercie les hôpitaux qui ont fait en sorte d'aménager leurs organisations", indiquait-elle également.

Le Parisien assure par ailleurs que les agences de pompes funèbres et crématorium connaissent également une période de suractivité. "On est à l'extrême limite mais, pour le moment, on tient. Il ne faudrait surtout pas que ça s'amplifie, sinon on ne pourrait plus avoir un accompagnement idéal. Une agence nous a dit que son activité habituelle du mois de janvier avait été cette année réalisée en moins de deux semaines. Par rapport à 2015, soit c'est plus fort, soit c'est plus concentré dans le temps", souligne la Confédération des professionnels du funéraire et de la marbrerie (CPFM).
 
147 commentaires - Grippe : faut-il craindre une hécatombe ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]