Grèves : SNCF, déchets, énergie... La fronde sociale persiste pour l'ouverture de l'EURO 2016

Grèves : SNCF, déchets, énergie... La fronde sociale persiste pour l'ouverture de l'EURO 2016

Des poubelles s'entassent à Pigalle, à Paris, le 9 juin 2016, à la veille de l'EURO 2016.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 09 juin 2016 à 22h25

- Transports, carburant, déchets... Alors que l'EURO 2016 débute vendredi en France, la fronde sociale ne faiblit pas.

Le point sur les perturbations. -

Jeudi, Ségolène Royal a appelé à ce que "la pagaille cesse", la ministre de l'Environnement comptant sur un "sursaut de sagesse" à la veille du coup d'envoi de l'EURO 2016 en France. Mais malgré un projet d'accord à la SNCF et de nombreux appels à l'arrêt de la grève, les mouvements sociaux contre la loi Travail persistent en France. Dans la rue, des milliers de personnes ont encore manifesté jeudi, notamment à Rennes et au Havre (5.500 selon la police, près de 40.000 selon les organisateurs), qu'un responsable cégétiste a baptisé "capitale du mouvement social". À Paris, plusieurs centaines de personnes ont défilé aux côtés des retraités, eux aussi dans la rue.

Si le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez, en pointe contre la loi Travail, souhaitait à la veille de France-Roumanie "que l'EURO se déroule comme une vraie fête populaire dans les stades comme dans les fan zones", doutant que "bloquer les supporters soit la meilleure image que l'on puisse donner de la CGT", les perturbations s'annoncent nombreuses vendredi 10 juin.

LES TRANSPORTS

• SNCF

La grève à la SNCF a été reconduite vendredi, pour une dixième journée consécutive, par de nombreuses assemblées générales. Depuis le 1er juin, la grève lancée par la CGT-cheminots, SUD-rail et FO (non représentatif), très suivie par les personnels roulants, est reconduite de jour en jour, malgré les appels de l'exécutif et un accord, approuvé par la CFDT et l'Unsa, consacrant le maintien du régime de travail actuel à la SNCF. Jeudi, la direction recensait encore 7,9% de personnels mobilisés, tous métiers confondus.

Avec en moyenne 4 TGV sur 5, un Transilien et un Intercités sur deux, et 7 TER sur 10, les prévisions de trafic communiquées jeudi soir par la SNCF sont globalement conformes à celles de la veille, avec cependant une légère amélioration pour les TER. En Île-de-France, le service sera normal pour le RER A. On comptera 2 trains sur 3 sur le RER E (1 sur 2 la veille), et 1 train sur 2 sur les RER B et C (entre 1 sur 3 et 1 sur 4 la veille). Un train sur 3 circulera sur le RER D (40% jeudi). Concernant les TGV, on comptera en moyenne 8 trains sur 10. Le trafic sera normal sur l'axe Nord et l'axe Atlantique, quasi normal sur l'axe Est.

Les supporters de football qui se rendront au Stade de France pour le match d'ouverture France-Roumanie vendredi soir à 21h00 seront confrontés à de plus sérieux problèmes. Les conducteurs SNCF des RER B et D qui desservent le stade seront massivement en grève, selon des sources syndicales. Des navettes seront assurées entre Paris-Gare du Nord et les gares du Stade de France pendant trois heures avant et après le match, à raison d'"un RER B toutes les 6 minutes" et "un RER D toutes les 10 minutes". Des itinéraires alternatifs sont possibles avec les lignes 12 et 13 du métro, rappelle la SNCF. Cette dernière "recommande vivement aux supporters d'anticiper leurs déplacements", le stade ouvrant ses portes dès 18h00.

Le Premier ministre Manuel Valls a indiqué jeudi soir qu'il "n'excluait aucune hypothèse pour acheminer les spectateurs". Cela pourrait impliquer que le gouvernement impose des réquisitions de personnel.

• Air France

Chez Air France, les syndicats de pilotes maintiennent aussi la pression pour défendre l'emploi et leurs conditions de rémunérations. Jeudi, à moins de 48 heures du début de leur grève annoncée, du 11 au 14 juin, les négociations avec la direction ont échoué. Le PDG de la compagnie aérienne a annoncé qu'entre 70% et 80% des vols seraient assurés samedi.

LES DÉCHETS

Les personnels et agents de la Ville de Paris qui bloquent l'usine de traitement des déchets d'Ivry-sur-Seine/Paris 13, plus important centre de traitement de la région et de France, ont décidé jeudi de reconduire leur grève jusqu'à mardi, journée de manifestation nationale contre la loi El Khomri. La collecte des poubelles, toujours très perturbée jeudi à Paris, risque de s'en trouver encore plus ralentie, les chauffeurs des principaux garages de camions-bennes de la Ville de Paris (Ivry Bruneseau, Ivry Victor Hugo, Romainville, Aubervilliers), étant massivement en grève. "La situation a empiré par rapport à hier", a reconnu le premier adjoint à la mairie de Paris Bruno Julliard. "Nous utilisons au maximum les potentialités de la Ville de Paris", a-t-il ajouté.

Une cinquantaine de camions-poubelles devaient soulager Paris de quelques-uns de ses dépôts d'ordures sauvages jeudi soir, selon France Info. La mairie a a dû redéployer une partie de ses effectifs et de ses moyens, et faire appel à des prestataires privés pour atténuer les effets de la grève. Cette flotte de camions va se concentrer sur les arrondissements les plus touchés. Mais la mairie de Paris comptabilise 3.000 tonnes de déchets accumulés, qui ne pourront pas tous être traités dans la nuit. "L'accumulation rapide du tonnage de déchets pose un problème sanitaire important", explique un communiqué de la mairie. La municipalité "renouvelle son appel à la suspension des grèves dans les garages et au dialogue au niveau national".

Le site de traitement des déchets, à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), est aussi bloqué, comme le principal incinérateur des Hautes-Pyrénées.

ÉNERGIE

Le mouvement se poursuit dans ce secteur, mais son impact sur l'EURO devrait être moindre. Concernant les carburants, la mobilisation continue dans trois des cinq raffineries françaises du groupe Total, mais toutes les stations-service du réseau sont réapprovisionnées. Au Havre, la grève du personnel des terminaux pétroliers continue aussi.

Dans le secteur du nucléaire, des débrayages dans plusieurs centrales ont généré une légère baisse de la production. La CGT revendique avoir basculé plusieurs centaines de milliers de compteurs en heures creuses. Selon le syndicat, des arrêts de travail sont notamment observés dans les centrales nucléaires du Blayais, au Bugey, à Fessenheim, à Paluel et au Tricastin, ainsi qu'à Golfech. La centrale thermique de Porcheville, dans les Yvelines, est aussi toujours bloquée.
 
17 commentaires - Grèves : SNCF, déchets, énergie... La fronde sociale persiste pour l'ouverture de l'EURO 2016
  • Regarder tous ces mollassons qui considèrent la CGT comme des empêcheurs de tourner en rond mais qui bien sur sont très contents des avancées obtenues par le combat des syndicats dans leurs travail
    Ces mollassons toujours prêts à plier l'échine , ne râlant que lorsque cela touche leur petite individualité égoïste
    Dans ce pays il n'y a que 2 moyens pour que les choses bougent :
    LA GREVE car sans cela aucunes avancées sociales ne se seraient faites ( pas de congés payées , pas de sécurité sociale , pas de retraites par répartitions etc...)pour tout dire nous serions toujours des esclaves
    LA REVOLUTION pour ce semblant de démocratie ou une fois élu(e)s ils n'en font qu'a leurs têtes sans écouter le peuple qui gronde
    Voila la triste réalité , et avoir un soit disant gouvernement de gauche qui fait pire que la droite n'amène pas à la sérénité

  • Honte de cette France hors du temps
    Le libéralisme est la seule façon de garder notre pays en tête (voir la réussite dans tous les pays anglo-saxon le pratiquant) Les pays latins en sont restés à l'idéologie collectiviste déformée de l'héritage judéo-chrétien qui a pourtant fait preuve de son échec partout où elle a sévi (pays communistes et plus récemment Vénézuéla si cher à Mélenchon)

  • Quelle image lamentable de la France !
    Ce gouvernement est à bout de souffle et les syndicats gauchistes et anarchistes CGT and co mènent des actions de terre brûlée.
    Le peuple s'en souviendra pour les prochaines élections (du moins je l'espère fortement)

  • Une HONTE pour se gouvernement ils sont morts les socialos et temps mieux ,surtout, ne pas arrêter !!!!

  • "fronde sociale" ,fronde de certains socialistes, déchets dans les rues ,bref,grosse pagaille !
    Y a-t-il un pilote dans l'avion France ? Ce qui est sûr ,c'est qu'il y a un déficit de commandement .

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]