Grèves à la SNCF : la facture dépasse les 300 millions d'euros

Grèves à la SNCF : la facture dépasse les 300 millions d'euros

Un manifestant de la CGT cheminots devant la gare de Lyon, le 26 avril 2016.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 22 juin 2016 à 15h50

- Selon des chiffres provisoires et partiels arrêtés au 15 juin, le manque à gagner lié aux grèves de cheminots s'élève à près de 300 millions d'euros depuis mars. La compagnie a recensé "23 jours de grèves du 9 mars au 15 juin".

-

La SNCF a fait les comptes après 15 premiers jours de grèves. Pour la branche Mobilités, qui exploite les trains de voyageurs et de marchandises, le coût des grèves inclut près de 190 millions d'euros de perte de revenus. À cette somme s'ajoute quelque "20 millions de pénalités" dues aux régions et des remboursements d'abonnements aux usagers, a détaillé ce mercredi le président de la SNCF, Guillaume Pepy.

UNE SOMME QUI RISQUE DE S'ALOURDIR

Cette somme pourrait s'alourdir de "quelques dizaines de millions dans les mois à venir", lorsque le montant définitif des pénalités sera connu et que la SNCF aura traité des réclamations de clients - 20.000 demandes ont déjà été reçues - par exemple pour la prise en charge de nuits d'hôtels, a-t-il expliqué. Le patron de SNCF Transilien avait expliqué que les usagers seraient indemnisés s'il s'avérait que les obligations en matière de service minimum n'avaient pas été respectées.

Le groupe redoute en outre un "effet halo" avec la fuite de certains "clients qui juge que le ferroviaire n'est pas assez fiable", en particulier dans le fret, a-t-il ajouté. Pour la branche Réseau, la perte de 60 millions d'euros correspond aux péages non perçus faute de circulation des trains pendant les grèves. Selon le journal Les Échos, l'addition prend en compte les économies générées par le conflit, comme les 27 millions d'euros de retenues sur les salaires des grévistes.


La SNCF avait affirmé début juin que la grève des cheminots lui coûtait "plus de 20 millions d'euros par jour". Sa nouvelle estimation est inférieure à 15 millions. Les 310 millions d'euros perdus depuis mars restent cependant comparables aux 377 millions d'euros de bénéfice net dégagé en 2015 par l'entreprise publique, hors dépréciations massives d'actifs pour plus de 12 milliards d'euros.

Le syndicat SUD-rail a annoncé mercredi sa décision de faire valoir son droit d'opposition aux accords sur le régime de travail des cheminots signés à la SNCF et dans la branche, invitant, sans la nommer, la CGT à faire de même pour contrer le "dumping social".

 
113 commentaires - Grèves à la SNCF : la facture dépasse les 300 millions d'euros
  • il ne faudrait pas payer les jours de grève - Il y a eu la révolution qui devait nous débarrasser des privilèges - les aristos ont cédé la place aux fonctionnaires payés par nos impôts et dotés d'aucun scrupule pour nous empoisonner la vie - ils faut absolument privatiser la SNCF

  • Je ne vois pas de problème: La CGT, FO, Sud rail bloquent le trafic ferroviaire, la SNCF cumule 300 millions de déficit supplémentaire en 2 mois (et ce n'est qu'un chiffre provisoire) mais comme toujours c'est l'Etat actionnaire qui prendra à sa charge la dette (que les Français devront un jour ou l'autre éponger!)

    Après la SNCM, Air France, les ports et autres fleurons pourris, l'Etat n'aura pour toute solution que de privatiser le Fret et le transport de personnel en vendant pour 1E symbolique les réseaux régionaux aux nouvelles régions.

    Les régions auront le choix de l'opérateur qui ne sera pas forcément Français!

  • Que croyez vous qu'ils en aient à faire, les cheminots. Le contribuable est là pour payer. C'est un scandale. Que voilà
    une belle entreprise publique, dont les salariés, complètement désinteressés, n'ont qu'un souci le bien être des usagers. Il y a bien quelques grèves de temps à autres, assez fréquentes d'ailleurs, mais puisqu'ils vous disent que c'est pour défendre le service
    public. Avez vous envie de gober ça?

  • merci à la CGT qui touche des subventions publiques et qui ne participe pas à la remise en état de l'hôpital Necker. Devant de tels événements et de tels positions, ne devrait on pas cesser de leur verser de l'argent public ?

  • et bientôt les augmentations de tarifs au 1er Juillet lesquelles vont venir compenser le coût des gréves
    être gréviste c'est bien, situation d'avenir..on bosse pas, et on perturbe
    et on est quand même payé

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]