Gouvernement Philippe : Nicolas Hulot prêt à sauter le pas ?

Gouvernement Philippe : Nicolas Hulot prêt à sauter le pas ?

Nicolas Hulot le 23 mars 2017 à Paris lors d'une conférence de la fondation Hulot.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 16 mai 2017 à 19h15

L'écologiste a été approché par Emmanuel Macron et serait décidé à prendre la tête d'un "ministère de la transition écologique".

Nicolas Hulot fera-t-partie de la liste des ministres du gouvernement Philippe qui sera dévoilée mercredi 17 mai ? C'est en tout cas la rumeur qui prend de l'ampleur ce mardi. L'écologiste a été approché par Emmanuel Macron pour le convaincre d'accepter un "ministère de la transition écologique", rapporte l'AFP. L'ex-animateur de TF1 a décidé "cette fois-ci de franchir le pas", sous certaines conditions, selon un proche. 

"Il est prêt à rentrer, ce n'est plus simplement une hypothèse", abonde un proche de Nicolas Hulot à L'Obs. Les deux hommes se seraient rencontrés juste après l'élection d'Emmanuel Macron. Celui-ci a visiblement su le convaincre. Nicolas Hulot serait en effet "décidé" à accepter l'offre, insiste cette même source auprès de l'hebdomadaire.

Selon le JDD, Nicolas Hulot, qui a pourtant pour habitude de refuser les postes dans des ministères, a accepté la proposition d'Emmanuel Macron. Pourquoi a-t-il accepté cette fois-ci ? "L'ancien présentateur d'Ushuaïa pense qu'il a cette fois une vraie possibilité de mettre en œuvre les choses auxquelles il tient. Il faudra notamment veiller à la mise en œuvre de l'accord de Paris (Cop21)", écrit le JDD. 

Ces amis d'Hulot qui ont rejoint Macron

Certains proches de l'écologiste ont déjà rejoint la marche de Macron, dont Matthieu Orphelin, ancien porte-parole de la fondation Hulot en 2013 et aujourd'hui candidat pour la République en Marche dans le Maine-et-Loire. Daniel Cohn-Bendit également a bien connu Nicolas Hulot lors de l'aventure Europe Ecologie. Dans une tribune publiée dans Le Monde en mars, les deux hommes et l'ancien député européen écologiste Jean-Paul Besset appelaient à voter pour Emmanuel Macron. 

Dans une tribune publiée dans le Monde du 29 avril, Nicolas Hulot se positionnait clairement pour Emmanuel Macron face à Marine Le Pen mais le mettait en garde : "M. Macron ce vote de raison et de responsabilité au deuxième tour vous oblige plus qu'il nous oblige. Il ne s'agit en aucun cas d'un chèque en blanc et encore moins d'une adhésion sans réserve à votre projet, qui sous bien des aspects n'a pas pris la mesure de l'exigence de solidarité dans laquelle se trouvent le pays, l'Europe et le monde". 

Emmanuel Macron lui a-t-il donné suffisamment de garanties ? L'entrée de Nicolas Hulot au gouvernement, très populaire auprès des Français, serait en tout cas un message de poids envoyé aux détracteurs d'Emmanuel Macron, lui reprochant de ne pas être suffisamment engagé sur l'écologie. "Il y a des discussions, rien n'est acté à ce stade", relativisait mardi Matthieu Orphelin auprès de BFMTV. 

 
319 commentaires - Gouvernement Philippe : Nicolas Hulot prêt à sauter le pas ?
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]