Gaz, deux-roues, trêve hivernale... Ce qui change au 1er novembre

Gaz, deux-roues, trêve hivernale... Ce qui change au 1er novembre

Les tarifs réglementés du gaz, appliqués par Engie à 7 millions de consommateurs, augmenteront en moyenne de 1,6% hors taxes en novembre (illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 31 octobre 2016 à 17h40

Comme chaque début de mois, de nouvelles mesures entrent en vigueur ce 1er novembre. Voici les principales.

• Augmentation du prix du gaz

Les tarifs réglementés du gaz, appliqués par Engie (ex-GDF Suez) à 7 millions de consommateurs, augmenteront en moyenne de 1,6% hors taxes en novembre.

Cette hausse devrait survenir après une baisse d'environ 0,8% au mois d'octobre. Dans le détail, les foyers verront les prix augmenter de "0,5 % pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 1 % pour ceux qui ont un double usage cuisson et eau chaude et de 1,6 % pour les foyers qui se chauffent au gaz".

• Début de la trêve hivernale

Du 1er novembre au 31 mars, toute expulsion locative devient impossible. Pour les ménages ayant fait l'objet d'un "commandement de quitter les lieux" commence donc un répit de cinq mois. "Si la date qui impose au locataire de quitter son logement tombe pendant la trêve hivernale, alors le locataire peut s'obliger lui-même, mais personne ne pourra le forcer à quitter les lieux, ni l'huissier, ni les forces de l'ordre", explique Pascal Thuet, membre de la chambre nationale des huissiers.

De même, un bailleur ne peut procéder lui-même à l'expulsion d'un locataire. Il s'expose dans ce cas à des peines de trois ans de prison et 30.000 euros d'amende pour violation de domicile. Mais la trêve hivernale n'empêche pas le propriétaire de procéder à des démarches pour aboutir à une expulsion. Elle pourra être effective dès le 1er avril.

• Un mois pour arrêter de fumer

Calquée sur l'opération "Stoptober" en Grande-Bretagne, la campagne "Moi(s) sans tabac", lancée par le ministère de la Santé et à laquelle participent 50 acteurs publics (associations, médias, grands groupes), débute en France le 1er novembre. Des kits gratuits sont distribués depuis le 10 octobre dans les pharmacies pour ceux qui souhaitent arrêter. Ils y trouveront notamment un agenda de 30 jours plein de conseils et d'encouragements et un outil permettant de mesurer les économies qu'on peut faire en arrêtant. De leur côté, les hôpitaux proposent rendez-vous, conseils, conférences pour accompagner les futurs ex-fumeurs.



• Les retraites complémentaires gelées

Pas d'augmentation en novembre : les pensions de retraites complémentaires des salariés et cadres du privé vont rester gelées pour la troisième année consécutive en 2016 en raison de la faible inflation ont annoncé début octobre les régimes Agirc et Arrco.

• Les gants obligatoires pour les conducteurs de deux-roues

Dès le 20 novembre, les conducteurs de mobylettes, scooters, motos ou encore quads, ainsi que leurs passagers seront obligés de porter des gants à la norme européenne CE, quelle que soit la saison. L'absence de gants sera passible d'une amende de 68 euros et du retrait d'un point sur le permis de conduire.



• Airbnb s'engage contre la discrimination

Dès le 1er novembre, chaque utilisateur de Airbnb devra adhérer à une charte éthique qui l'engagera à traiter tout membre "sans distinction de race, religion, origine nationale, ethnicité, handicap, sexe, identité de genre, orientation sexuelle ou âge". Ceux qui refusent d'y adhérer ne pourront tout simplement plus utiliser la plateforme de location entre particuliers.

 
81 commentaires - Gaz, deux-roues, trêve hivernale... Ce qui change au 1er novembre
  • Mais c’est inadmissible,
    De vouloir continuer à essorer de la sorte les automobilistes, les motards : prélever, prélever des fonds, ce n'est pas la bonne solution, pourtant ce n’est pas trop difficile, elles sont un petit peu trop trompeuses les personnes qui nous bernent !
    Ce sont des matériels indispensable pour tous, comme *l’aspirine* et ils savent !
    Nos dirigeants, La Sécurité routière, ne sont que volontairement des inca…..s
    Il y a d’autres possibilités qui sont loin d'être utopiques ?
    La vitesse est limitée sur nos circuits routiers saturés, aucun véhicule à moteur ne devrait pouvoir dépasser la vitesse maximum autorisée = moins de morts sur les routes, moins de contraventions, moins de pollution, moins de consommation d’énergie fossile, les gants ?
    1 - Obliger les Constructeurs d'automobiles et motos
    par *décret* d’offrir aux consommateurs s'ils le souhaitent l'achat d'un véhicule de base intelligent qui réponde aux contraintes officielles actuelles.

    Puissance moindre adaptée, donc moins de consommation *moins de 2+ litre au 100 km* c’est possible, donc moins de pollution + passer au carburant Bioéthanol- super E85 encore moins de pollution, réduction de 50 % de gaz à effet de serre, prix du litre moins cher 0,77 le litre, *moins de dépendance extérieure* vitesse maxi 130 km/h, *nos circuits routiers sont plus que submergés*, (demain sûrement il faudra réduire aussi le nombre de véhicules par famille) pour les vitesses inférieures 90 - 70 - 50 - 30 régulateur de vitesse performant, *l’alcool* = éthylotest dernière génération qui empêche le démarrage du véhicule, comme pour les conducteurs condamnés pour conduite en état d’ivresse, donc moins de morts sur la route, *GPS de base* pour emprunter les trajets les plus courts, et j’en passe ! Tout le monde serait satisfait.
    Pour les *Constructeurs* un nouveau produit qui aurait un impact financier bénéfique.
    Pour les *adeptes de ces véhicules* = prix moindre à l'achat, assurance du véhicule moins chère, moins de morts sur les routes, moins de contravention pour excès de vitesse, frais de carburant moindre à l’usage. Tout cela procure *une augmentation du pouvoir d’achat, pour d’autres usages*.
    Bien entendu les adeptes de la vitesse ou du luxe conservent la possibilité d'acquérir *le véhicule qu'ils désirent * démocratie oblige *mais taxe pour pollution dépassée* et *les radars au travail*
    Quand aurons-nous un peu de bon sens et de sagesse ?
    Bien entendu, ces véhicules intelligents (regrettable) pas bénéfique pour les radars et la pompe à € de nos sympathiques dirigeants ?
    Vous voyez que la voiture et la moto électrique est très loin d’être la bonne solution * Ils nous bernent à tous les niveaux *
    Comment peut-on se réjouir de conduire un tel véhicule électrique *aussi puissant et on ne recherche que de la vitesse maximum, et au prix où il est commercialisé, la vitesse est complètement dépassée, avec les contraintes officielles en vigueur et la pollution *quelle est la consommation énergétique (électricité) de ces véhicules au 100 km, quelle est la valeur de la pollution *ce n'est pas le Bon Dieu qui nous envoie l’énergie utile* le coût de revient à l'utilisation, la durée de vie de ces batterie explosibles qui ne sont sûrement pas recyclables entièrement. Et + qu’un Fabricant sur deux utilise du minerai de Carbone pour la concevoir *extraction* en majorité dans les mines du Gabon (grand fournisseur) par de jeunes enfants pour une poignée de cerises et qui meurent très tôt pour des problèmes pulmonaires. (Quel drame pour ces enfants) au nom de quoi, de l’*absurde *de l’*inhumain*

    En plus il y a un abonnement mensuel pour ces batteries qui durera sûrement jusqu’à la fin de vie du véhicule. Il est où le bonheur, elle est où l’économie, elle est où la non pollution ! ! !
    Ne serions-nous pas bernés par les Constructeurs qui ne pensent que *combien d'€ dans la tirelire* et nos Dirigeants politique qui ferment les yeux. C'est pour quand les véhicules de base intelligents avec notre merveilleux moteur thermique qui n'a pas tout dit, qui n'est pas prêt de disparaître de sitôt, et qui peut encore bénéficier d’un nombre impressionnant de perfectionnements ! ! ! Aujourd’hui un moteur thermique équivaut au prix de la matière pour le concevoir.
    Aujourd’hui avec nos connaissances et notre science nous savons faire, créer, pratiquement tout, mais le temps n’est-il pas venu en priorité, de contrôler d’une façon draconienne, les conséquences pour l’avenir prochain, de nos créations, nous allons laisser quoi à nos héritiers ?

  • avatar
    jacounet  (privé) -

    C'est sur qu'avec un pain au chocolat à 15 , ou 20 centimes il y a une inflation quasiment nul selon l'insee ...Dommage que ce ne soit pas la réalité !

  • Vous gelez les retraites alors gelez aussi les augmentations messieurs les technocrates qui ne connaissez même le prix d'une baguette de pain
    Comment le peuple peut il délegue son pouvoir par le vote à l aveugle

  • si le peuple ne descent pas dans la rue rien ne se fera

  • Bonne nouvelle......des gants obligatoires pour les conducteurs de 2 roues..... Sans doute un patron d' une entreprise les fabricant bien placé auprès des dirigeants européens.

    certainement comme les alcootests de sarko

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]